«Save the children» : Le t-shirt ange-gardien des enfants contre les violeurs (vidéo)    Article 1067789    SCR: Deux nouveaux administrateurs désignés    L'EMSI primée à Istanbul    Lutte contre le cancer: Les engagements d'El Othmani    Marocains bloqués à Mellilia: reprise de l'opération de rapatriement    Province de Jerada/Covid-19 : Les mesures restrictives prolongées d'une semaine    Khalid Ait Taleb : «Nous sommes encore dans la première vague»    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    Pédocriminalité : Après le drame de Adnane à Tanger, le supplice de Naïma à Zagoura    OCP : La solidité financière au rendez-vous    TPME, ces chiffres qui font peur !    Laâyoune : enquête judiciaire suite aux divagations de certains séparatistes    Bilan bimensuel de la Covid-19 : Une hausse de 10% des cas d'infection depuis début septembre    De l'enseignement supérieur dans le monde arabe    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    Automobile: la DGI lance un nouveau téléservice    La FIFA et la CAF entament leurs auditions    USA : séparation des pouvoirs, dites-vous ?    Boujemâa Achefri médite en couleurs    Les condoléances du roi Mohammed VI à la famille de Chama Zaz    Le FC Séville s'intéresse à Oussama Idrissi    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Le Raja lance un nouveau jeu-concours (VIDEO)    Imminent retour des Marocains bloqués à Mellilia, Sebta temporise    Brexit: les tractations reprennent    Rachida Dati candidate aux présidentielles de 2022    Angleterre: Liverpool arrête Arsenal    Coronavirus: Lions de l'Atlas    L'artiste marocaine Amina livre ses « Confidences »    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    Pétition pour la vie: son initiateur réagit au rejet d'El Othmani    Youssef Amrani réaffirme l'identité africaine du Maroc    Hôpital militaire marocain à Beyrouth : plus de 39.000 prestations médicales    Vives tensions entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Le bilan gouvernemental: en déphasage des réalités du pays!    Chama Zaz: la dame de la «Taktouka Al Jabalia» n'est plus    La députée Fatima Zahra Barassat interpelle le Chef du Gouvernement    Khansa Batma : "Il a fallu puiser dans mon vécu !"    Ahmed Tawfik Moulnakhla, DG de Guichet.com : « Au Maroc, c'est la pérennité du secteur qui est aujourd'hui en jeu »    Procès à distance : Plus de 7.000 audiences tenues en cinq mois    Terrorisme : le Secrétaire à la Défense américain, Mark Esper, au Maroc ce vendredi    Togo : Victoire Tomegah Dogbé, première femme à la tête de l'exécutif    Mohammedia: un Subsaharien interpellé dans une banque    France. Les généraux se révoltent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI
Publié dans Le Site Info le 09 - 08 - 2020

L'exposition évènement « les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R'bati à nos jours » aura lieu du 12 août au 15 décembre 2020 au Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain (MMVI).
Dans un communiqué publié vendredi, la Fondation nationale des musées (FNM) a indiqué que cette exposition « conjugue des collections nationales majeures, celles de l'Académie du Royaume et du ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports et de la FNM ». « Elle retrace la genèse artistique au Maroc avec une centaine d'œuvres majeures considérées comme des jalons de l'histoire d'art au Maroc », fait savoir le communiqué.
Le président de la FNM, Mehdi Qotbi a fait valoir à cette occasion qu' »en ces temps bouleversés par une pandémie mondiale, l'art et la culture sont devenus plus que jamais indispensables à notre quotidien en le parant d'images, de couleurs, d'éclat et de créativité ».
« Si le rapport à l'art s'est renouvelé sous bien d'autres formes, notamment numériques, une exposition virtuelle ne saurait reproduire à l'identique l'atmosphère si singulière d'un musée, les jeux de lumière, le parcours des salles, le sens des visites, et surtout, la joie de vous retrouver autour d'une exposition au MMVI », a-t-il écrit.
« Cette crise, propice à la réflexion, nous a amenée à nous interroger sur notre environnement, à nous rapprocher des richesses de notre Histoire », a souligné M. Qotbi, poursuivant qu' »afin de marquer notre retour sur la scène culturelle, nous souhaitions, à la FNM, mettre en lumière les fleurons de notre patrimoine artistique national » avec cette exposition. Aux prémices de la création, cette exposition évènement propose un parcours chrono-thématique de la peinture marocaine, ajoute le communiqué, précisant qu'il s'agit d'une « invitation à une immersion dans l'art moderne et contemporain ».
« Ben Ali R'bati, l'un des précurseurs du début du 20ème siècle ou Ahmed Yacoubi ont progressivement abandonné les différents symboles constitutifs aux arts traditionnels », a souligné la Fondation. Au fil de ce voyage, le visiteur sentira l'évolution qu'a connue le Maroc sur le plan artistique à partir des années 50, a fait observer la même source, notant que cette période a été enrichie par les deux écoles d'art (Les Beaux-Arts de Tétouan et de Casablanca). « Dès les années 60, le rapport à la création artistique a été réévalué avec Jilali Gharbaoui, Ahmed Cherkaoui, Farid Belkahia, Mohamed Chabaâ, Mohamed Melehi et Miloud Labied... », qui « conscients des enjeux identitaires, ils ont prôné un art libéré des contraintes ». Les décennies suivantes ont marqué l'apparition de nouvelles formes de pratiques plastiques, a précisé la Fondation, indiquant que « l'époque est aussi celle de l'affirmation de la différence et de la diversification des tendances esthétiques ». « Durant les années 2000, sont apparues de nouvelles attitudes créatrices au Maroc liées à la globalisation et aux nouvelles technologies », souligne le communiqué, insistant que la réservation par téléphone est obligatoire pour visiter l'exposition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.