MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    C'est parti pour la campagne de vaccination    BAM: Le dirham se déprécie de 0,67% face à l'euro    Dialogue inter-libyen: Les parties s'approchent d'un accord sur les postes de souveraineté    Bientôt des zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat    Le Crédit Agricole du Maroc affirme son soutien total à la filière céréalière    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    Suspension des cours : le ministère de l'Education nationale dément les « Fake news »    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    Attijariwafa bank, premier contributeur aux dispositifs d' accompagnement et de soutien aux TPME    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Evolution du coronavirus au Maroc : 1138 nouveaux cas, 464.844 au total, vendredi 22 janvier 2021 à 18 heures    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Produits industriels : nouvelles normes d'application obligatoire pour le contrôle de conformité    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    Restauration : comment les professionnels comptent se réinventer pour tirer leur épingle du jeu en 2021    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt
Publié dans Le Site Info le 02 - 12 - 2020

Le soi-disant soutien à «la cause sahraouie» au niveau de l'Europe gonflé à l'hélium par les médias algériens a été dévoilé au grand jour, mercredi, lors d'une manifestation à Bruxelles, annoncée en grande pompe sur les réseaux sociaux mais qui n'a rallié qu'une poignée de gens sans conviction.
On savait depuis quelque temps déjà que le polisario a perdu pied en Europe, après avoir été anéanti en Afrique et en Amérique latine où il comptait quelques sympathisants nostalgiques de la guerre froide, mais aujourd'hui sur la célèbre place Schuman au cœur du quartier européen à Bruxelles, le spectacle était pathétique : Trois pelés et un tondu. Même pas les membres de ce pseudo «comité belge de soutien au peuple sahraoui», qui a lancé l'appel à manifester n'étaient présents, ce fond de gamelle de l'ère communiste que dirige un vieux ringard qui émarge aux caisses noires des chancelleries algériennes pour entretenir la flamme finissante de «la lutte sahraouie» auprès de l'Europe à travers ce qu'il appelle l'EUCOCO. Toute cette martingale s'est écroulée !
Devant ce camouflet, quelques journalistes ayant cru aux affiches publiées sur les réseaux sociaux et qui sont venus couvrir «l'événement» se demandaient groggy où sont passés ces soi-disant eurodéputés, ces pseudo-sympathisants européens de la onzième heure dont se gargarisent le polisario et l'Algérie et qui prétendent défendre ce fameux «droit à l'autodétermination» du pseudo «peuple sahraoui». Rien de tout ça.
Leur présence était néanmoins utile à la fois pour leur propre gouverne et pour leurs rédactions, car ils se sont rendu compte, tout comme dans l'épisode d'El Guerguarat, que le polisario entretient l'illusion, maitrise l'art de la manipulation et de l'intox, aidé en cela par l'appareil de propagande algérien.
Et le plus important c'est que demain, ces journalistes ne croiront plus à ces plans serrés qu'utilisent à profusion les médias algésariens pour montrer qu'il y avait foule dans une manifestation pro-séparatiste dans tel ou tel pays européen ou à ces images de conflits au Yémen ou en Afghanistan, voire de jeux vidéos de combats que la propagande polisarienne présente sur internet comme étant des « épopées glorieuses » contre le mur de défense marocain.
Après avoir débité quelques slogans défraichis devant des passants blasés, les quelques polisariens qui se sont donné rendez vous ce mercredi pour manifester devant les institutions européennes ont quitté les lieux bredouille.
A quelques encablures du lieu de ce rassemblement, de jeunes marocains hissant haut les drapeaux, sont venus subrepticement exprimer leur soutien à la marocanité du Sahara, entonnant l'hymne national et des slogans patriotiques. Une image qui rappelle la saga d'El Guerguarat où les vaillants soldats des Forces Armées Royales sont intervenus avec tact et professionnalisme afin de restaurer l'ordre dans cette zone stratégique qui constitue la passerelle entre le Maroc et son prolongement africain, sereins, placides et imperturbables devant les provocations puériles du polisario.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.