Maroc : La mise en œuvre des recommandations la Cour des comptes suivie grâce à une plateforme    Covid-19 : Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective    France : Borne entretient le suspense    Agadir : évaluation de la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    ONU: la Marocaine Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Botola Pro D1: le Wydad sacré champion du Maroc 2022    Grand prix de Tunis de para-athlétisme : Le Maroc totalise 11 médailles, dont 6 en or    Egtpte : Zamalek annonce le départ de Bencharki    « Art à Porter » à la galerie Marsam    «Sahran Lil» en collaboration avec Universal Music MENA    Le Festival de Fès de la Culture Soufie de retour en présentiel    Ateliers / Rabat : Modalités de fixation du prix de vente des médicaments    Bonne gouvernance et gestion locale : la nouvelle méthode Laftit    Mohamed Benchaâboun : « Le Maroc restera engagé pour la réalisation des objectifs conjoints de la TICAD »    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 29 juin    Anfa Park / Casablanca : Le programme du Jazzablanca Festival dévoilé    Détresse lors d'une veillée pour les migrants retrouvés morts dans un camion au Texas    Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)    Immigration illégale. Pedro Sanchez appelle au soutien du Maroc    L'état d'aménagement du littoral: ce qu'en pensent les Marocains (Sondage)    L'ACAPS tient sa masterclass à Casablanca (VIDEO)    Drame de Melilla : L'AMDH réclame des autopsies    Migration illégale: Pedro Sanchez appelle à aider le Maroc à faire face aux mafias    Variole du singe : plus de 3.400 cas confirmés dans le monde (OMS)    Les précisions de Chakib Benmoussa    Le sommet de Madrid organisé par l'Otan confirme une position unique antirusse    Futsal : La sélection nationale marocaine intègre le Top 10 mondial    Prix à la pompe : La barre des 16 dh pour le diesel et 18 dh l'essence bientôt franchie    Finance durable : l'AMMC et l'IFC signent un nouvel accord    Quand Kenza Hamoumi allie le végétal à la féminité dans ses toiles    Renault express fête sa 1ère année de commercialisation avec plus de 10 000 unités vendues au Maroc    OTAN: Biden annonce le renforcement des capacités militaires américaines en Europe    L'ONU alerte sur la recrudescence des violations des droits des enfants dans les zones de conflit    La chanteuse égyptienne Sherine est-elle en froid avec Saad Lamjarred ? (PHOTO)    Mustapha Hadji poursuit Vahid Halilhodzic pour diffamation    UE : Les 27 actent la fin du moteur thermique en 2035    Conseil de gouvernement: Positif au Covid-19, Baitas n'animera pas le point de presse    Europa Press : Assaut de Melilla, « Sánchez confirme des décès dans la police marocaine »    Coopération sécuritaire : Pourquoi le Maroc est de plus en plus sollicité ?    FORSA, bilan d'étape avec Fatim-Zahra Ammor (VIDEO)    Météo: les prévisions du mercredi 29 juin    Tétouan : un officier de police en garde à vue pour extorsion et corruption    JM Oran 2022 : Elliot Benchetrit file en quarts de finale    Ecriture et infini : La mystique en littérature pour l'amour de soi et de l'autre    Correspondances : Jalil Bennani et Roland Gori font le pari du Sud    Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.294 blessés en périmètre urbain en une semaine    Football U18 : Le Maroc bat l'Algérie aux Jeux méditerranéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Maroc: le déficit budgétaire à fin avril 2022
Publié dans Le Site Info le 16 - 05 - 2022

La situation des charges et ressources du Trésor à fin avril 2022 fait ressortir un déficit budgétaire de 11,5 milliards de dirhams (MMDH), contre 21,7 MMDH un an auparavant, indique le ministère de l'Économie et des Finances.
Cette évolution recouvre une augmentation des recettes (+18,1 MMDH) plus importante que celle des dépenses globales (+7,8 MMDH), explique le ministère qui vient de publier la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) du mois d'avril 2022.
Les recettes ont enregistré, sur une base nette des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, une hausse de près de 23,2%, comparativement à fin avril 2021, et un taux de réalisation de 36,5% par rapport aux prévisions de la loi de finances (LF), précise la même source. De leur côté, les recettes fiscales ont affiché globalement un bon comportement, avec une progression de 22,5%, enregistrant ainsi un taux de réalisation de 39,6%, et ce, en dépit de la poursuite de l'effort de remboursement des crédits de TVA, ajoute le ministère, notant que les remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux, y compris la part supportée par les collectivités territoriales, ont ainsi atteint un montant de 6,9 MMDH, contre 4,6 MMDH à fin avril 2021.
Pour leur part, les recettes non fiscales se sont établies à 6,4 MMDH, en hausse de 1,7 MMDH, alors que les recettes en provenance des établissements et entreprises publics se sont établies à 1,2 MMDH, dont 720 millions de dirhams (MDH) versés par l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie et 309 MDH par Bank Al-Maghrib.
Les « autres recettes » se sont situées à 5,3 MMDH, dont 2,7 MMDH au titre des « financements innovants », 1,9 MMDH au titre des produits des ministères, 277 MDH provenant des dons CCG et 254 M.DH au titre des fonds de concours.
L'exécution des dépenses ordinaires fait ressortir une augmentation de près de 11,3 MMDH (+12,9%) et un taux d'exécution de 37,6%. Cette évolution par rapport à fin avril 2021 s'explique, principalement, par la hausse des charges de la compensation (+6,3 MMDH) et des dépenses afférentes aux biens et services (+4,6 MMDH).
L'augmentation des charges de la compensation, qui ont enregistré un taux d'exécution de 73,1% est attribuable, notamment, à la hausse du cours du gaz butane qui a atteint une moyenne de 885 $/T, relève ladite note, ajoutant que ces charges comprennent des subventions accordées aux professionnels du secteur du transport pour un montant de 0,5 MMDH, et ce, dans le cadre des mesures décidées par le Gouvernement en mars 2022.
La progression des dépenses de biens et services recouvre une hausse de 2,4 MMDH des dépenses de personnel et 2,2 MMDH des « autres biens et services ».
Les charges liées aux intérêts de la dette ont, quant à elles, connu une hausse de 305 MDH pour se situer à 9,9 MMDH, recouvrant une augmentation des intérêts de la dette intérieure (+525 MDH) et un recul de ceux afférents à la dette extérieure (-220 MDH).
Ces évolutions des recettes et des dépenses ordinaires se sont traduites par un solde ordinaire négatif de 2,5 MMDH, contre -9,3 MM.DH à fin avril 2021.
En ce qui concerne les dépenses d'investissement, les émissions ont atteint 26,8 MMDH, contre 24,7 MMDH un an auparavant. Comparativement aux prévisions de la LF 2022, leur taux de réalisation s'est élevé à près de 34,4%.
Les comptes spéciaux du Trésor (CST), quant à eux, ont dégagé un solde excédentaire de près de 17,8 MMDH, contre 12,2 MMDH à fin avril 2021. Les ressources des comptes spéciaux du Trésor (CST) tiennent compte d'un montant de 6,1 MMDH correspondant au produit de la Contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus, affecté au Fonds d'appui à la protection sociale et à la cohésion sociale, contre 3,2 MMDH à fin avril 2021.
Compte tenu de ces évolutions et d'une réduction des opérations en instance de 7,7 MMDH, la situation des charges et ressources du Trésor dégage un besoin de financement de l'ordre de 19,2 MMDH.
Ce besoin, augmenté des flux nets des placements sur le marché monétaire (+4,9 MM.DH) et des financements extérieurs (+0,2 MM.DH), a été couvert principalement par le recours au marché de la dette intérieure pour un flux net de 15 MMDH.
Le flux de l'endettement intérieur recouvre des souscriptions pour un montant de près de 50,4 MMDH, contre 49,8 MMDH un an auparavant, et des remboursements en principal pour 35,4 MMDH, contre 34,7 MMDH. Celui de l'endettement extérieur recouvre des tirages de l'ordre de 2,9 MMDH, contre 6,4 MMDH à fin avril 2021, et des amortissements de 3 MMDH, contre 3,4 MMDH un an auparavant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.