Première sortie pour l'ex-Conseil de la magistrature    Justice: Un droit d'accès à l'information a minima    PJD: El Othmani dénonce «les perturbateurs»    Assurance-vie: L'Autorité surveille le dispositif anti-blanchiment    Marrakech/aéroport: Le ras-le-bol des professionnels du tourisme    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'Europe riposte à la guerre commerciale déclarée par Trump    Forum de Paris sur la paix: Des initiatives pour améliorer la gouvernance    Tibu éduque le rural par le Basket    Dix mois pour préparer les Jeux africains 2019    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Ecole rurale: A quoi joue l'Education nationale?    Pétrole : Le Maroc serait «sous-exploré»    Les pertes d'Uber continuent d'enfler    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Le pape François se rendra en voyage apostolique au Maroc    Nasser Bourita : Le Maroc demeure attaché à une solution consensuelle en Libye    Les PPP ont le vent en poupe en Afrique    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    Pour ou contre les JO-2026 ? Les habitants de Calgary donnent leur avis    Le Real Madrid confirme Solari, nommé jusqu'en 2021    Premier league : Susanna Dinnage, première femme à la tête de la Premier League    Les relations Maroc-USA examinées à Rabat    Mohamed Benabdelkader : Le maintien ou non de l'heure d'été dépend des résultats de son évaluation    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    Britanniques et Européens sont parvenus à un accord de principe sur l'Irlande    "Rêves d'une oasis" de Aziz Khoidir en compétition en Côte d'Ivoire    Bouillon de culture    BAM et l'ANRT lancent "m-wallet", un nouveau moyen de paiement par téléphone mobile    Paiement mobile: 6 millions d'utilisateurs et 1,3 MMDH de transactions visés d'ici 2024    Journée mondiale du diabète: Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Le tribunal administratif de Rabat destitue le président du conseil communal de Harhoura    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    l'ONU décidée à clore le dossier du Sahara    Le Forum africain de la sécurité routière entame ses travaux à Marrakech    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





News
Publié dans Libération le 22 - 10 - 2018


Violences
Cinquante-cinq personnes ont été tuées cette semaine dans des violences intercommunautaires entre jeunes chrétiens et musulmans dans le nord du Nigeria, a déclaré samedi le président Muhammadu Buhari, condamnant les tueries.
"Le président Muhammadu Buhari a condamné les dernières violences intercommunautaires à Kasuwan Magani, dans l'Etat de Kaduna qui a fait 55 morts", a affirmé la présidence dans un communiqué.
"Les fréquentes effusions de sang dues à des malentendus qui pourraient être réglés pacifiquement sont inquiétantes", a-t-il ajouté. "Aucune culture ou religion ne peut justifier le mépris pour le caractère sacré de la vie humaine".
Les violences ont éclaté jeudi entre des porteurs avec brouettes musulmans haoussa, d'une part, et chrétiens de l'ethnie Adara, d'autre part, à la suite d'une dispute sur le marché de Kasuwan Magani, une ville située à une cinquantaine de km de Kaduna, la capitale de l'Etat éponyme.
Migrants
Environ 380.000 migrants clandestins, pour la plupart originaires de la République démocratique du Congo voisine, ont quitté l'Angola en moins d'un mois au terme de l'opération "Transparence" de lutte contre le trafic de diamants, a annoncé samedi un ministre angolais.
Au cours d'une visite à Dundo, dans le nord de l'Angola, à la frontière avec la RDCongo, le ministre d'Etat et chef de la sécurité présidentielle responsable de l'opération, Pedro Sebastiao, a affirmé aux journalistes que des diamants d'une valeur de plus d'un million de dollars avaient été saisis.
Selon lui, les migrants ont tous quitté volontairement le pays. 231 locaux destinés au commerce illégal de diamants ont été fermés et 59 armes ont été saisies.
"Il doit être clair que l'opération "Transparence" n'est pas fondée sur des sentiments xénophobes à l'encontre des citoyens des pays voisins ou de toute autre nationalité.", a-t-il dit.
Pourtant, après avoir traversé la frontière ces dernières semaines, de nombreux Congolais ont dit avoir été brutalement expulsés d'Angola après y avoir parfois vécu pendant plus de 10 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.