Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    La scène politique en deuil : Tayeb Bencheikh n'est plus    7ème édition de l'opération Iftar Saem : P&G Maroc distribue plus de 250.000 ftours depuis 2013    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Des nuits colorées et lumineuses à savourer au MMVI…    Immobilier. Un faux départ en 2019    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Education : Le ministère annonce une version actualisée de la méthode d'enseignement pour le primaire    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Radioscopie des besoins prévisionnels d'emplois au Maroc    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Plus de 2,3 millions de passagers ont transité par les aéroports marocains en avril    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Baisse du résultat net du CIH    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vente illégale de boissons alcoolisées et immigration clandestine : Une ressortissante subsaharienne arrêtée à Rabat    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Divers    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilatet primée en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une fusillade près de Chicago fait cinq morts
Publié dans Libération le 18 - 02 - 2019

Cinq personnes ont été tuées et plusieurs policiers blessés vendredi lorsqu'un homme de 45 ans a tiré dans un bâtiment d'une zone industrielle de la banlieue de Chicago, a annoncé la police, précisant que le tireur avait été abattu.
Il était environ 13H30 (19H30 GMT) à Aurora, dans l'Illinois, quand les policiers sont arrivés sur les lieux de la fusillade signalée dans une usine.
Les policiers "se sont fait immédiatement tirer dessus", a rapporté Kristen Ziman, chef de la police d'Aurora, au cours d'une conférence de presse. Elle a précisé que cinq policiers avaient été blessés par balle.
"Les autres policiers présents sur les lieux ont localisé des victimes blessées par balle à l'intérieur du bâtiment. A ce stade, nous avons confirmé la mort de cinq" personnes, a-t-elle poursuivi.
La responsable de la police de cette ville de 200.000 habitants du nord des Etats-Unis n'a pas précisé si ces agents touchés faisaient ou non partie des personnes décédées. Un sixième policier a également été blessé mais les circonstances n'ont pas été dévoilées.
Des informations supplémentaires devraient être fournies lors d'une conférence de presse à 21H00 (3H00 GMT samedi), qui devrait cette fois être ouverte aux questions des journalistes.
Le tireur a été abattu par les forces de l'ordre. Il a été officiellement identifié.
Il s'agit de Gary Martin, un homme âgé de 45 ans. Il n'est pas clair s'il figure ou non parmi les cinq morts annoncés par les autorités.
"Nous pensons qu'il était un employé" de l'entreprise dans laquelle il a ouvert le feu, a précisé Kristen Ziman, ajoutant ne pas pouvoir dans l'immédiat expliquer son geste.
Un témoin de la fusillade, John Probst, a raconté à la chaîne ABC7 avoir reconnu le tireur, qui travaillait, selon lui, dans cette société depuis une quinzaine d'années. Lui-même n'a pas été blessé mais il a dit avoir vu un de ses collègues "saigner assez abondamment".
Le tireur avait "un pistolet à visée laser", a poursuivi M. Probst.
La chef de la police a vivement remercié les forces de l'ordre pour leur "acte de dévouement": "Merci d'avoir couru vers les balles et d'avoir mis en danger votre vie pour protéger ceux à l'intérieur de l'entreprise", a-t-elle dit.
Le président américain Donald Trump avait salué un peu plus tôt le "formidable travail" des forces de l'ordre à Aurora.
"Nos sincères condoléances à toutes les victimes et à leurs familles. L'Amérique est avec vous!", avait-il tweeté.
Cette fusillade a eu lieu au lendemain du premier anniversaire de la tuerie de Parkland, où un jeune tireur a abattu dix-sept personnes dans un lycée de Floride le jour de la Saint-Valentin.
"Aujourd'hui est un jour triste pour la ville d'Aurora", a dit Richard Irvin, maire de la localité, au cours de la conférence de presse.
"C'est une honte que des +fusillades de masse+ comme celle-ci soient devenues banales dans notre pays", a-t-il poursuivi. "Mais, en tant que société, nous ne pouvons laisser ces actes atroces devenir monnaie courante", a lancé M. Irvin.
Ce nouveau drame ne va pas manquer de relancer l'épineux débat autour de la régulation des armes à feu qui divise profondément les Américains.
L'ex-élue du Congrès Gabrielle Giffords, grièvement blessée par un tireur en 2011, a fait part sur Twitter de son profond désarroi.
"Les Américains devraient être en mesure d'aller au travail sans avoir peur de se faire tirer dessus. Cela doit cesser", a tonné l'ancienne représentante de l'Arizona, qui souffre de graves séquelles, notamment une paralysie partielle du corps.
Après la fusillade dans le lycée de Parkland, un grand mouvement citoyen mené par les jeunes de cet établissement en faveur d'une régulation plus stricte des armes à feu avait laissé penser à une évolution de la législation.
Si Donald Trump a étendu l'interdiction des "bump stocks", un dispositif permettant de tirer en rafale, à l'ensemble des Etats-Unis, les lignes n'ont pratiquement pas bougé au Congrès où l'influence de la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes, reste extrêmement forte.
Une autre ville américaine également nommée Aurora, mais située dans le Colorado, avait été le théâtre d'une fusillade sanglante en juillet 2012, quand un tireur a ouvert le feu dans un cinéma, faisant 82 victimes, dont douze morts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.