Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Ramadan : Engouement par-ci, montée des prix par-là    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Radioscopie des besoins prévisionnels d'emplois au Maroc    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Sidi Moumen : Le Roi Mohammed VI inaugure un Centre médical de proximité    Baisse du résultat net du CIH    Banque Atlantique se propose d'accompagner l'Etat et les entreprises nigériens    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    Stratégie e-gov. L'amer diagnostic de la Cour des comptes    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Madison Cox lauréat du prix de la Rosa d'Oro    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    Vente illégale de boissons alcoolisées et immigration clandestine : Une ressortissante subsaharienne arrêtée à Rabat    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Divers    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'armée vénézuélienne déterminée à empêcher l'entrée de l'aide
Publié dans Libération le 21 - 02 - 2019

Les militaires fidèles au président Nicolas Maduro se disent déterminés à défendre "l'intégrité territoriale" du Venezuela, face aux milliers d'opposants qui se préparent à converger vers les frontières dans le but de faire entrer l'aide humanitaire stockée aux portes du pays.
A l'appel de Juan Guaido, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, quelque 700.000 volontaires, selon l'opposition, ont l'intention de se rendre à bord d'autocars le 23 février aux postes-frontière pour prendre livraison de l'aide humanitaire envoyée par les Etats-Unis et le Brésil. On ignore toutefois comment ils espèrent déjouer le blocus des militaires.
Les présidents colombien Ivan Duque et chilien Sebastian Piñera, parmi les premiers à reconnaître Juan Guaido, ont prévu de se rendre vendredi dans la ville colombienne frontalière de Cucuta pour afficher leur soutien à l'opération. Plusieurs dizaines de tonnes de vivres et de médicaments envoyées par les Etats-Unis sont stockées dans cette ville, près du pont frontalier de Tienditas barré par les autorités vénézuéliennes.
"Les présidents à la botte des yankees comme ceux de Colombie et du Chili, qui encouragent la provocation et la violence contre le Venezuela, sont en train d'appeler à prendre d'assaut la frontière du Venezuela samedi prochain", a réagi M. Maduro.
Qualifiant M. Guaido de "clown qui dit être président par intérim", il l'a mis au défi de "convoquer des élections" pour "renverser la situation avec le vote du peuple".
Les militaires ont réaffirmé mardi leur "loyauté sans faille" envers Nicolas Maduro. Ils rejettent obstinément les appels à désavouer le dirigeant socialiste lancés par Juan Guaido et le président américain Donald Trump.
Ils ont également annoncé la fermeture de la frontière maritime avec les îles néerlandaises d'Aruba, Bonaire et Curaçao, situées au large du Venezuela. Un avion en provenance de Miami chargé d'aide humanitaire est attendu à Curaçao.
Le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, entouré du haut-commandement militaire, a assuré que l'armée ne céderait pas au "chantage". Il a qualifié de "tissu de mensonges" la présentation par Donald Trump et Juan Guaido de "cette prétendue aide humanitaire" comme un sujet de confrontation entre civils et militaires vénézuéliens.
"L'armée restera déployée et en alerte le long des frontières (...) pour empêcher toute violation de l'intégrité du territoire", a averti le ministre.
Juan Guaido a envoyé mardi un message sur Twitter à chacun des chefs militaires des régions frontalières: "Le 23 février, vous devez choisir entre servir Maduro et servir la Patrie", leur a-t-il écrit.
Il a également demandé à ses partisans d'écrire à chaque soldat "en argumentant, sans violence, sans insulte" pour expliquer les "raisons pour lesquelles ils doivent se ranger derrière les millions (de Vénézuéliens) qui demandent l'entrée de l'aide".
Samedi, le Brésil va également mettre à disposition de l'aide humanitaire à Boa Vista et Pacaraima (nord) "en coopération avec les Etats-Unis".
Des aliments et médicaments seront disponibles pour être collectés "par le gouvernement (autoproclamé) de Juan Guaido, par des camions venézuéliens conduits par des Vénézuéliens", a précisé le porte-parole de la présidence brésilienne, Otavio Régo Barros.
L'entrée d'aide venue des Etats-Unis est un sujet extrêmement sensible au Venezuela, même si le pays est en proie à des pénuries de nourriture et de médicaments qui ont poussé à l'exil plus de deux millions de Vénézuéliens depuis 2015, selon l'ONU.
Nicolas Maduro voit dans l'aide humanitaire les prémices d'une intervention militaire américaine, et rejette la responsabilité des pénuries sur les sanctions de Washington.
Les tractations diplomatiques se concentrent sur cette question de l'assistance à un peuple qui a faim.
Après une rencontre avec Juan Guaido mardi, les ambassadeurs de France, du Royaume-Uni, d'Italie, d'Espagne et d'Allemagne, ont annoncé 18 millions de dollars d'aide, outre l'envoi par la France de 70 tonnes de médicaments et de vivres.
Nicolas Maduro a annoncé l'acheminement mercredi de 300 tonnes de médicaments achetés à la Russie, alliée de Caracas, en plus des 933 tonnes achetées récemment à la Chine, la Russie et Cuba.
Juan Guaido a choisi la date symbolique du 23 février pour l'entrée de l'aide, un mois tout juste après son autodéclaration comme président par intérim, à la suite de la décision du Parlement de déclarer Nicolas Maduro comme "usurpateur" considérant qu'il a été réélu frauduleusement.
Vendredi, un concert pro-Guaido avec des artistes internationaux est prévu à Cucuta, financé par le milliardaire britannique Richard Branson. Un autre concert, organisé par le pouvoir chaviste, aura lieu au même moment, côté vénézuélien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.