Vidéo – But spectaculaire de Boufal face à Yassine Bounou    Casablanca : La réouverture du Complexe Sportif Mohammed V annoncée pour fin mai    Examen des moyens de coopération agricole entre le Maroc et la RDC    Le ministère de la Santé organise la Semaine nationale de vaccination    L'artiste-peintre Abdellah El Haitout expose à Tanger    Les Instances représentatives des communautés israélites marocaines réanimées    ONCF: 2 millions de voyageurs durant les dernières vacances scolaires    SIGPA souligne l'importance de l'agriculture au sein de sa stratégie commerciale    Réouverture du Complexe Sportif Mohammed V    Siam 2019 : Soufiane Alaoui, DG de Soulara    Parlement: Le PAM remplace son chef de groupe    Loi-cadre sur l'enseignement: La CDT prépare ses conseillers    Agriculture durable: CAM s'aligne sur les objectifs de la FAO    Constitution: Référendum en Egypte    Langues = avenir    Cinéma: «Les 3M, une histoire inachevée» Une ode à l'amitié au-delà de la religion    CAN 2019. 56 arbitres en stage de préparation à partir du 28 avril à Rabat    Le roi Mohammed VI donne ses instructions au ministre de l'Intérieur    Rabat hausse le ton : Le Maroc rejette certaines idées et projets improductifs véhiculés au sujet de la question du Sahara    Partenariat en faveur de l'écosystème de la cédraie du Moyen Atlas    L'expertise suisse au service des montagnes marocaines    S.M le Roi offre un dîner en l'honneur des invités et participants au SIAM    L'AMEE sensibilise sur le rôle du pompage solaire    Journée culturelle marocaine en Bulgarie    Bouillon de culture    Remise du Grand prix national de la presse agricole et rurale    Mohamad Salah veut "plus de respect" pour les femmes dans le monde musulman    Vidéo. Le pape lave et embrasse les pieds de douze détenus    La terre a tremblé à Taroudant    Le rapport Mueller n'apporte « aucune preuve » d'ingérence russe, selon le Kremlin    25ème journée de la Botola Maroc Telecom : Avec le derby Wydad-Raja, la course au titre se précise    Marathon international de Rabat : Les migrants sur la ligne de départ    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    Mahjoub Raji: une autre voix s'est éteinte…    Le Maroc aux commandes du réseau MENA de Biosécurité    Algérie: «Le peuple veut qu'ils partent tous!»    Grève des étudiants en médecine. Le spectre d'une année blanche s'éloigne    Oujda : Arrestation d'un Algérien réclamé par les autorités judiciaires de son pays    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Championnats juniors de golf    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale
Publié dans Libération le 20 - 03 - 2019

«L'Union doit avoir un sens et une position particulière en tant que personne morale afin qu'elle puisse défendre nos causes par un discours rationnel». Tel a été le souhait exprimé par le président de la Chambre des représentants et de l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI, Habib El Malki, lors d'une conférence de presse organisée hier au siège du Parlement pour présenter les résultats de la 14ème session que l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI a tenue la semaine dernière à Rabat.
D'entrée de jeu, il a tenu à rappeler deux remarques la concernant.
La première a trait à l'histoire même de cette Union qui a été fondée en 1999. A cet égard, il a rappelé un fait important dans l'histoire de cette organisation multilatérale. Il s'agit du deuxième congrès tenu en 2001 au Parlement marocain à Rabat et durant lequel S.M le Roi Mohammed VI avait prononcé un discours important. Lequel congrès a «consacré l'Union comme cadre des Parlements islamiques». Et Habib El Malki d'ajouter : «Tout le monde reconnaît l'importance de ce congrès dans l'histoire de l'Union».
Il a également mis l'accent sur l'importance de cette organisation qui « constitue la deuxième grande organisation parlementaire multilatérale dans le monde après l'Union interparlementaire. L'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI représente une population de plus de deux milliards et 600 millions d'âmes et un grand espace géographique et géopolitique s'étendant du Maroc à l'Indonésie en passant par l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Asie et l'Europe de l'Est ».
Habib El Malki a, par la suite, mis en avant quatre conclusions principales qui découlent logiquement des remarques qu'il a avancées.
« Objectivement et faisant abstraction de tout ce qui a été dit ou écrit à propos de la conférence tenue la semaine passée, je tiens à noter que cette session a été couronnée de succès », a-t-il souligné. Ce succès tient, selon lui, « à la participation de 400 personnes représentant les Parlements de 40 pays islamiques, de 20 présidents des Parlements nationaux et des représentants de 14 organisations multilatérales ainsi que d'autres observateurs ». En d'autres termes, le nombre de participants aux travaux de cette session dépasse largement celui de toutes les sessions précédentes.
Cette session a été également marquée par « la profondeur des débats vu la nature des questions qui étaient inscrites à l'ordre du jour et notamment la question palestinienne qui a été considérée par les participants comme une cause centrale voire une cause existentielle », a-t-il affirmé en ajoutant qu'il « il ne s'agit pas de prendre des positions de principes, mais tout le monde a considéré que la cause palestinienne est une question de justice et de droit en rapport avec une injustice historique commise à l'encontre du peuple palestinien que l'obligation politique et morale nous exige de dénoncer et de refuser ».
La troisième conclusion et « la plus difficile », mise en exergue par Habib El Malki, concerne le changement de la méthodologie de travail au sein de l'Union.
Dans ce sens, il a affirmé qu'il a tenu à ce qu'il y ait adoption à l'unanimité de la Déclaration de Rabat concernant toutes les questions importantes (la cause palestinienne, la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, les droits de l'Homme, les droits de la femme, la situation des minorités musulmanes, l'islamophobie...).
« L'adoption de cette déclaration constitue un changement dans la méthodologie de travail au sein de l'Union. Elle met l'accent sur les conclusions, sur tout ce qui nous unit et sur les points qui font l'objet de consensus. Car en fin de compte notre mission est de favoriser tout ce qui nous unit et non pas ce nous différencie », a souligné Habib El Malki avant de préciser : « Cette nouvelle orientation s'inscrit dans le cadre de la rationalisation du travail de l'Union pour qu'elle devienne comme les autres organisations mondiales multilatérales fonctionnant par consensus ». Selon lui, cette nouvelle méthodologie permettra de sauvegarder l'unité au sein de cette organisation et de faire en sorte que ses positions ne soient pas l'otage d'un seul Etat, quel que soit le nombre de sa population ou son poids et qu'elle devienne une organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale.
La quatrième conclusion a rapport avec la précédente. Habib El Malki a précisé dans ce sens que la session tenue la semaine dernière a adopté la Déclaration de Rabat et non pas un communiqué final. Il a également souligné que « les communiqués finaux étaient des document difficilement applicables, ce qui avait un impact sur l'efficacité de l'Union ».
Pour rappel, l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI tenait dans le passé une seule session annuelle. Désormais, elle tiendra des réunions de commissions entre les sessions pour débattre de thèmes précis. « Cela permettra de faire mûrir les positions de l'Union et de garantir les conditions favorisant la prise des décisions consensuelles », a précisé Habib El Malki.
Il convient de rappeler que ce dernier a été élu président de l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI.
« L'élection de Habib El Malki dénote de la confiance et la place dont jouit le Royaume dans le monde arabo-musulman et au niveau international, sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI », avait indiqué un communiqué de la Chambre, soulignant que de par ses réformes institutionnelles, politiques et sociales, le Royaume occupe une place de choix aux niveaux régional, continental et international.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.