Repenser la chose migratoire!    Tennis : Le Maroc au Championnat africain U14 en Afrique du Sud    Said Amzazi suspend le dialogue avec les enseignants    Lever de rideau sur le 2e Festival national du rire «Comique Benslimane»    Commissions parlementaires : Les nouveaux présidents élus    Edito : Ramed, mort clinique?    Aziz Akhannouch dresse un premier bilan    ONCF: Al Boraq transportera bientôt son millionième voyageur    Intelligence en entreprise : SAP affiche ses ambitions pour l'Afrique francophone depuis Casablanca    Mercedes-Benz GLS: Limousine de franchissement    Kim Jong Un espère un sommet « couronné de succès et utile » avec Poutine    Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place    Ukraine: Le comédien Volodymyr Zelensky remporte la présidentielle    BCIJ: Démantèlement d'une cellule terroriste de six «Daechiens»    Algérie: Le PDG de Sonatrach limogé, celui d'un groupe privé en détention provisoire    Abdennabaoui s'attaque à la traite des êtres humains    DGSN : Lancement d'une large enquête judiciaire sur des centres d'appels fictifs    Cinq Marocains légèrement blessés dans un accident de la route à Cuba    Casablanca : Le BCIJ met la main sur 7 tonnes de chira    850.000 MRE y sont attendus…    23e édition Caftan: Des créations audacieuses inspirées du monde antique    Mawazine2019: Du Hip Hop à l'OLM Souissi    Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid    Après le titre, objectif Coupe de France avec Neymar pour le PSG    Chelsea manque l'occasion de monter sur le podium    Hakim Ziyech dans le viseur du Real Madrid    Mea Culpa d'Hervé Renard sur Hakim Ziyech    Détenus d'Al Hoceima : Driss Lachguar reçoit une délégation d'ONG des droits de l'Homme    Poursuite de la généralisation du guichet numérique des autorisations    Le PDG du plus grand groupe privé algérien incarcéré    La Chambre des représentants exprime sa solidarité avec les détenus palestiniens    Ces mystérieux objets au-delà de Neptune    Les chœurs de Notre-Dame, ces "orphelins" de la cathédrale    La grotte d'Ifri N'Abbou, un joyau naturel au potentiel touristique réel    L'enfer tel que raconté par des Marocains de Syrie    Bon début d'année pour le groupe Maroc Telecom    La FDT boycotte le 1er Mai    Colloque international sur la "Digitalisation-numérisation au service de la gouvernance"    Fouad Laroui et Abdellah Dibaji présents aux journées culturelles d'Azemmour    Le long métrage marocain "Le Miracle du Saint Inconnu" en compétition à la 58ème semaine de la critique de Cannes    Combien gagne les acteurs de Game of Thrones ?    Le BCIJ annonce le démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Salé    Les avocats plaident pour une réforme de fond    Sept tonnes de haschich saisies à Casablanca    L'EI revendique les attentats au Sri Lanka    126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    Mohcine Akhrif: une départ tragique…    Ziyech convoité par les Merengue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Participation marocaine à la Conférence de l'ONU sur la coopération Sud-Sud
Publié dans Libération le 22 - 03 - 2019

Le Secrétaire général de l'ONU et le Président argentin au pavillon de l'Argentine dans le cadre de la Conférence sur la coopération Sud-Sud. Ph. UN
La deuxième Conférence de haut niveau de l'ONU sur la coopération Sud-Sud s'est ouverte mercredi dans la capitale argentine, Buenos Aires, avec la participation du Maroc. Le Royaume est représenté à cette conférence internationale (20-22 mars) par une importante délégation présidée par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé de la coopération africaine, Mohcine Jazouli, et comprenant notamment l'ambassadeur-directeur général de l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal.
Dans une déclaration à la MAP, il a indiqué que quatre décennies après la première Conférence de haut niveau de l'ONU sur la coopération Sud-Sud, les pays du monde se retrouvent de nouveau sous l'égide des Nations unies pour partager diverses expériences dans ce domaine. Il a ajouté que la coopération Sud-Sud constitue un axe principal de la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI sur l'Afrique, précisant que la participation du Royaume à cette conférence vise à partager les diverses expériences accumulées en la matière.
S'exprimant à la séance d'ouverture de la conférence, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a appelé au renforcement de la coopération Sud-Sud et trilatérale afin de servir la croissance économique et de lutter contre l'extrême pauvreté.
«Nous avons le potentiel de développer et de renforcer les cadres de coopération Sud-Sud, de promouvoir ses systèmes et mécanismes, et d'accroître le niveau de transparence et de responsabilité», a-t-il poursuivi.
Il a également estimé que la coopération entre les pays du monde est susceptible d'aider à résoudre un certain nombre de questions, notamment le développement durable et la protection de l'environnement, tout en mettant en garde contre l'augmentation des besoins en infrastructures et en énergie en raison de la croissance démographique que connaît le monde.
De son côté, le président argentin, Mauricio Macri, a souligné, dans une allocution à cette occasion, l'importance de la coopération internationale, estimant qu'il s'agit du «meilleur outil» pour renforcer les liens entre les pays du monde à différents niveaux en vue de l'instauration du développement. M. Macri a ajouté que l'Argentine est un partenaire fiable sur lequel on peut compter, avant de s'arrêter sur l'expérience accumulée par son pays dans des domaines tels que les industries alimentaires, l'innovation technologique, la santé, la justice et les droits de l'Homme.
Pour sa part, la présidente de l'Assemblée générale des Nations unies, María Fernanda Espinosa Garcés, a indiqué, dans son allocution, qu'il existe une «vague d'interrogations sur le système multilatéral ainsi que sur les normes et les institutions ayant contribué à leur instauration».
Quelque 1.500 personnalités représentant 193 pays membres de l'ONU prennent part à cet événement international, dont des chefs d'Etat et des ministres des Affaires étrangères, outre le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ainsi que des représentants d'organisations internationales et régionales.
Cette conférence, la plus importante du genre sur la coopération Sud-Sud, se tient 40 ans après l'adoption du Plan d'action de Buenos Aires, en vertu duquel les pays en développement avaient défini l'approche adoptée en termes de coopération technique, un aspect de la coopération Sud-Sud qui s'appuie sur l'échange d'expériences et le transfert de connaissances afin de veiller à ce que les efforts de développement nationaux soient complétés et que les capacités des Etats soient renforcées.
La conférence de Buenos Aires offre l'occasion de convenir d'un plan d'action à cet égard et d'activer le consensus obtenu dans le cadre de l'Agenda 2030, de l'Accord de Paris et du Sommet du G20 sur l'alimentation durable, les ressources humaines, les changements technologiques, le changement climatique, l'égalité des sexes et le financement du développement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.