La Cour des Comptes publie son rapport sur les services publics en ligne    Flash hebdomadaire    Finale de la coupe de la CAF : La RSB en pole position    Bouskoura. Mort par asphyxie de 3 ouvriers dans un canal des eaux usées    Coopération bilatérale : Bourita s'entretient avec son homologue libérien    Rabat : Arrestation d'une quadragénaire qui vendait illégalement, des boissons alcoolisées    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    49ème édition du cycle de conférences de la Fondation Attijariwafa bank : Valeurs éthiques et vivre-ensemble au centre des échanges    Le Festival international de musique andalouse à Casablanca    1er numéro du «Bulletin du patrimoine de Marrakech et de sa région»    Journée internationale : La diversité biologique célébrée à Rabat    Casa Transport lance les travaux d'une trémie au niveau de Ghandi    L'Arabie Saoudite intercepte des missiles visant la Mecque et Djeddah    Service militaire : Le nombre de candidats dépasse toutes les espérances    L'ancien ministre RNIste, Taieb Bencheikh, n'est plus    Huawei ne cédera pas à la pression de Washington, assure son fondateur    P&G renouvelle son opération solidaire "Iftar Saem"    Les professeurs universitaires annoncent un grève nationale    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Casablanca-Settat : Destruction de 56 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation    CAN2019. Mascotte, plateforme de vente de billets... l'organisation s'active    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Kylian Mbappé élu meilleur joueur du Championnat français    Le CESE donne la parole aux citoyens    La CGEM octroie son Label RSE à Géocycle Maroc    Abdelhak Zerouali, le maître du monodrame    Salon Viva Technology. Quid de l'offre Maroc ?    US – Iran : Téhéran minimise les risques de conflits malgré les menaces américaines    Les sans-papiers protestent à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle    La Chambre d'agriculture de Draâ-Tafilalet primée en Tunisie    Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    WhatsApp attaqué par Pegasus    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence ministérielle africaine à Marrakech sur l'appui de l'UA au processus onusien au Sahara
Publié dans Libération le 25 - 03 - 2019

Marrakech abritera aujourd'hui les travaux de la Conférence ministérielle africaine sur l'appui de l'Union africaine au processus politique des Nations unies sur le différend régional au sujet du Sahara, indique le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI).
Cette conférence, qui connaît la participation d'une quarantaine de pays africains, en provenance des cinq sous-régions du continent, vise à exprimer le soutien à la Décision Assembly/AU/Dec.693 (XXXI), adoptée lors du 31ème Sommet de l'UA, tenu les 1 et 2 juillet 2018 à Nouakchott, précise le MAECI dans un communiqué, notant que cette décision réaffirme l'exclusivité des Nations unies dans l'examen du différend régional au sujet du Sahara marocain.
La tenue de cette conférence s'inscrit dans la vision sage et éclairée des Etats africains en vue du renforcement de l'unité du continent et du rejet de toute tentative de le dévier de ses priorités urgentes en matière de développement humain durable, d'intégration régionale et de prospérité de ses citoyens, conclut le ministère.
Par sa seule tenue et le nombre de pays qui vont y participer, cette conférence va permettre de remettre les pendules à l'heure concernant le dossier saharien.
Le Polisario et l'Afrique du Sud avaient, en effet, cherché à fourvoyer l'opinion publique internationale en annonçant le 16 février dernier que Pretoria allait accueillir les 25 et 26 mars 2019, une soi-disant conférence internationale de l'Organisation de développement de l'Afrique australe (Ndlr : organisation qui compte 16 pays, à savoir l'Afrique du Sud, l'Angola, le Botswana, les Comores, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe, la Namibie, l'Ile Maurice, la République démocratique du Congo et les Seychelles) pour la solidarité avec les ennemis de notre intégrité territoriale.
La conférence de Marrakech remet donc les pendules à l'heure en reprenant la position officielle de l'UA : l'appui au processus politique de l'ONU et pas plus que cela, la seule référence étant les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. C'est la position qui a été adoptée par le Sommet de l'UA à Nouakchott, en juillet 2018. Laquelle position avait mis un terme aux errements de certains pays dont l'Afrique du Sud, l'Angola, l'Algérie et le Mozambique. Et cerise sur le gâteau, elle avait coupé l'herbe sous les pieds de ces pays en décidant "d'établir un mécanisme africain comprenant la Troïka de l'UA, à savoir les présidents sortant, en exercice et entrant de l'UA, ainsi que le président de la Commission, pour apporter un soutien efficace aux efforts conduits par les Nations unies, et ce en encourageant les parties à faire preuve de flexibilité, en mobilisant un appui aussi large que possible aux efforts que mènent les Nations unies et en réfléchissant, en étroite consultation avec ladite instance, sur le contenu du compromis souhaité. Ce mécanisme fera régulièrement rapport sur l'exécution de son mandat à la Conférence de l'Union et, si besoin en est, au Conseil de paix et de sécurité au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement. La Conférence décide que la question du Sahara ne sera abordée que dans ce cadre et à ce niveau».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.