Crowdfunding: Le mode opératoire    arrestation d'un individu impliqué dans une grande opération d'escroquerie à Casablanca    CGEM : Le futur patron fait le point sur son programme    S.M le Roi lance la réalisation d'une Cité des arts et de la culture et inaugure un complexe intégré de l'artisanat    Les réformes politiques et la résilience du tourisme devraient stimuler la reprise de la croissance du Maroc    Un consortium maroco-français va construire une centrale solaire de 120 MWp à Gafsa en Tunisie    Des milliers de binationaux en plus    Le Maroc exprime son profond étonnement quant à son exclusion de la conférence sur la Libye    Liga : Le Real prend provisoirement les commandes    Premier League : City cale déjà, Chelsea surpris par Newcastle    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    La prestation de Hakim Ziyech avant qu'il se blesse    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Signature à Pékin de deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Forum stratégique maroco-égyptien : les participants saluent l'ouverture de consulats dans les provinces du sud    Entretien téléphonique entre le roi et le président français    Marrakech : 3 individus sous les verrous pour vente illégale de contraceptifs prohibés    L'ambassadeur Omar Hilale reçu par le président du Togo    Mise en échec d'une tentative d'assaut collectif de clandestins subsahariens contre le préside occupé de Sebta    La Vision Royale d'un développement durable et intégré du monde rural    Le grand rendez-vous!    Fonction publique : Plus de 240 000 postes créés en 10 ans    Le président du Togo reçoit l'ambassadeur Omar Hilale    Moscou à la veille de réformes constitutionnelles…    Abyaba promet la réhabilitation des sites historiques de Safi    Au Liban, les heurts entre manifestants et forces de l'ordre font près de 400 blessés    Le rallye "Africa Eco Race" arrive au Sénégal    Secousse tellurique de magnitude 3,0 dans la province de Nador    Bachikh, des rituels pour implorer la fertilité lors du début de la campagne agricole    Mon berbère à moi    Latifa Serghini livre le récit de vie Jilali Gharbaoui    Le Roi reçoit un appel téléphonique d'Emmanuel Macron    Yémen : au moins 70 soldats de l'armée tués dans une attaque attribuée aux houthistes    Le temps qu'il fera ce dimanche    Hamza mon bb : Soukaina Glamour comparaîtra devant le tribunal le 23 janvier    Voici les points du communiqué du ministère des Affaires étrangères au sujet de la conférence de Berlin sur la Libye    Le président du RAJA Jawad Ziyat: La Coupe Arabe est un grand objectif pour nous    Programme des principaux matchs du dimanche 19 janvier    Sabah Zidani fait son retour dans les bacs et dévoile sa nouvelle chanson    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    Sud du Maroc : Le Gabon et la Guinée ouvrent à leur tour un consulat    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La cassette audio n'a pas dit son dernier mot
Publié dans Libération le 26 - 03 - 2019

On pensait qu'elle connaîtrait le même sort que le Minitel, les VHS ou la cabine téléphonique: la cassette audio au parfum d'antan est à nouveau produite depuis novembre par une PME proche du Mont-Saint-Michel (ouest de la France), qui en exporte dans une trentaine de pays.
Début 2017, plusieurs professionnels du son ont toqué à la porte de cette petite entreprise d'Avranches, en Normandie, spécialisée dans la fabrication des bandes magnétiques. Motif: les stocks mondiaux de bande pour cassette s'amenuisent. Face au CD, puis au streaming, la "K7" a d'abord décliné avant de disparaître presque complètement, en gardant toutefois quelques audiophiles amoureux des face A et face B.
"On s'est dit +là il y a un truc qui se passe et qu'on n'avait pas du tout vu venir+", reconnaît Jean-Luc Renou, PDG de Mulann, qui affiche un chiffre d'affaires de cinq millions d'euros.
Habituée à vendre des bandes magnétiques servant aux tickets de métro ou aux péages, ainsi que des bandes audios pour les studios d'enregistrement et l'industrie militaire (sous-marins), cette PME d'une quarantaine de salariés décide alors de saisir la balle au bond: elle détache cinq personnes au développement des bandes pour cassette que la PME n'avait jamais produites auparavant. Après un an de recherche, la "K7" est commercialisée en novembre alors qu'elle n'était plus produite en France depuis une vingtaine d'années.
"On est parti d'une formule chimique qu'on avait déjà sur la bande audio haut de gamme et il a fallu résoudre des problèmes techniques de l'enduction (positionnement de l'enduit sur un support plastique, ndlr) et de la découpe", note M. Renou, rappelant que le degré de précision se mesurait en micron.
Au milieu des machines, dont certaines évoquent des métiers à tisser, et d'une odeur de solvant, Laurent, "opérateur de découpe" selon son terme exact, vérifie minutieusement la qualité des bandes. "On met 89 mètres dans une cassette de 60 minutes!", s'exclame-t-il.
Les cassettes au design orange et noir volontairement vintage, vendues 3,49 euros l'unité, sont produites par milliers chaque mois tandis que les bandes audios sont, elles, exportées à des "réplicateurs", des professionnels du son qui enregistrent l'album sur un support pour un label.
S'il s'agit d'un "marché de niche", la PME exporte 95% de ses cassettes, vers des pays comme les Etats-Unis, l'Angleterre, l'Allemagne mais aussi Malte, la Suède, Israël, l'Ouzbékistan ou encore le Kazakhstan, explique Théo Gardin, directeur commercial, 27 ans, qui confie d'un oeil amusé n'avoir pas connu dans sa jeunesse les joies (et désagréments) du walkman (et la bande qui s'emmêle et qu'il faut rembobiner avec un stylo).
Pour expliquer ce regain d'intérêt, Ronan Gallou, directeur général, croit au besoin de "posséder des objets" à une époque "où tout se dématérialise".
"Quand vous écoutez de la musique sur Spotify ou Deezer, c'est souvent rare d'écouter une chanson entière, on zappe facilement. Là, avec une cassette, on écoute l'ensemble d'une oeuvre musicale, tout un album", plaide-t-il, soulignant que la bande son de Bohemian Rhapsody ou un album du groupe français Indochine étaient récemment sortis sur ce support.
Pour Jean-Luc Renou, une petite place existe toujours pour le son analogique dans l'univers actuel de la musique. "Prenez l'exemple du chauffage: vous avez des radiateurs à la maison, c'est confortable, c'est le numérique. Mais à côté de cela, vous pouvez faire un bon feu de cheminée, on est plus dans le plaisir, c'est la cassette ou le vinyle", philosophe-t-il.
A Rennes (ouest), dans une grande surface spécialisée dans le divertissement, aucune cassette n'est visible. "On a bien eu quelques ventes mais les demandes sont rarissimes, ça n'a rien à voir avec le phénomène du vinyle", reconnaît un vendeur qui préfère rester anonyme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.