L'Iran dit avoir abattu un drone américain et parle de « ligne rouge »    TE Connectivity inaugure sa deuxième usine de production au Maroc    Organisé par AOB Group et l'AMEE : La performance énergétique dans l'hôtellerie en débat    Une nouvelle stratégie de financement de la santé s'impose    Accueil en fanfare pour le président chinois en Corée du Nord    Objectif Downing Street : Place aux deux finalistes    CAN 2019 : La CAF prévoit 2 pauses fraîcheur par match    Jeux Africains de Plage : le Maroc bat l'Algérie au beach-soccer    Arts martiaux : Marrakech abritera le Championnat du monde professionnel de muay thai    Saut d'obstacles : Concours officiel de la Garde royale du 28 au 30 juin à Rabat    Kenzi Tower Hôtel: Restaurant Sens, une carte joliment revisitée    L'OPM célèbre la fête de la musique aux rythmes de compositions dansantes    Jazzablanca : 80% des festivaliers ont un accès gratuit    L'exposition «Mains de lumière» éblouit des étudiants et chercheurs    Le coût social aggrave le déficit budgétaire en 2019    Rabat. EBM lance ses programmes préparatoires pour les tests d'admissions    Sahara marocain à l'ONU: L'initiative marocaine fortement soutenue    Le temps est ainsi fait    Sécurité et développement en Afrique. Comment le continent peut se prendre en main    Marquage fiscal .L'ADII lance un appel d'offres    Inscriptions au doctorat. L'UM5R annonce une baisse des frais pour les fonctionnaires    Journée mondiale des réfugiés    Les Lions de l'Atlas en Egypte pour un deuxième exploit    Déconcentration administrative : La Commission interministérielle fait le point    Le Centre international Hassan II de formation à l'environnement voit le jour à Salé    Le peuple marocain célèbre ce jeudi le 49ème anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid    Les stocks de sardinelles et de chinchards surexploités    Benslimane : 4 personnes périssent dans un accident de la route    Médecine : Drôles de carabins !    L'escalade des tensions dans le Golfe inquiète    Musiques sacrées du monde: Concert «engagé» de Marcel Khalifa    Tourisme: Le Marrakech du Rire fait grimper le baromètre    Habib El Malki en visite à Dublin    Le marché mondial du luxe poursuit sa progression, tiré par la Chine    L'agriculture peut aussi rafraîchir la planète    Dormir devant la télévision fait grossir    Divers    L'équipe ghanéenne espère renouer avec le sacre africain    Bulletin de la CAN    Hausse attendue de la production dans l'industrie au deuxième trimestre    Bouillon de culture    Le bureau de la Chambre des représentants tient sa réunion hebdomadaire    Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun    Saïdia accueille le 11ème Salon régional du livre    Canticum Novum transporte le public fassi aux confins des musiques anciennes    Meurtre de Khashoggi. Le chef de l'ONU lance une enquête internationale    Amazon détrône Google comme marque la plus puissante    Démantèlement à Tétouan d'une cellule terroriste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde
Publié dans Libération le 27 - 05 - 2019

img class="responsive" style="display:none" src="https://www.libe.ma/photo/art/grande/34127351-31272307.jpg?v=1558874260" alt="Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde" title="Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde" / img class="not-responsive" src="https://www.libe.ma/photo/art/default/34127351-31272307.jpg?v=1558874262" alt="Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde" title="Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde" /
La Liga et puis c'est tout! Champion d'Espagne mais humilié en Ligue des champions, le FC Barcelone a encore chuté samedi en finale de Coupe du Roi contre Valence (2-1), achevant une saison "douce-amère" qui fragilise l'entraîneur Ernesto Valverde et appelle d'importants changements.
Et dire qu'il y a seulement quinze jours, le Barça rêvait encore d'un fabuleux triplé Liga-Coupe-Ligue des champions! Vainqueur de son 26e Championnat d'Espagne fin avril, le club catalan semblait proche d'une moisson historique, comme en 2009 et 2015.
La chute est d'autant plus douloureuse pour le club blaugrana, comme l'a bien résumé Gerard Piqué: "On repart avec une sensation douce-amère parce que les choses auraient pu être bien meilleures", a dit le défenseur catalan.
C'est tout le paradoxe de ce Barcelone-là: champion d'Espagne pour la huitième fois en onze ans, il s'est à nouveau cassé les dents sur la C1 avec une deuxième "remontada" consécutive subie face à Liverpool (3-0, 0-4), un an après celle encaissée contre l'AS Rome (4-1, 0-3).
Et cet échec en C1 a plombé la fin de saison du Barça, apparu moralement friable samedi contre un Valence surmotivé à l'idée de gagner un trophée l'année du centenaire du club.
"Un autre coup dur", a titré le quotidien barcelonais Mundo Deportivo, avec ce commentaire: "L'équipe est touchée et a besoin d'un diagnostic."
"Le FC Barcelone achève la saison effondré", a confirmé le journal madrilène Marca, le plus lu d'Espagne.
Déjà pointé du doigt après l'humiliation à Liverpool, l'entraîneur Ernesto Valverde achève la saison sur une note négative qui pose à nouveau la question de son avenir.
Certes, "El Txingurri" (La Fourmi) a gagné deux Ligas en deux ans, plus la Coupe du Roi 2018 et la Supercoupe d'Espagne. Mais à Barcelone, où le beau jeu est un culte indépassable, ses stratégies frileuses lui valent de nombreux détracteurs.
Au point que le président Josep Maria Bartomeu a dû venir à nouveau au secours du technicien, qu'il a récemment prolongé jusqu'en 2020 avec une année supplémentaire en option. "Ernesto a un contrat pour l'an prochain. Il est l'entraîneur", a assuré le dirigeant.
Cela n'a pas fait taire les critiques. "L'équipe achève la saison à l'arrêt, triste et sans aucune énergie", a accusé dans un éditorial Ernest Folch, directeur du quotidien Sport.
Soutenu par Messi vendredi, puis par Piqué samedi soir après la défaite, Valverde a déclaré se sentir assez fort pour rester en poste: "Je vais bien, allons! Un entraîneur, quand il perd, veut toujours avoir sa revanche."
Mais son crédit semble entamé. Et il ne bénéficiera sans doute d'aucune patience en début de saison prochaine. "Je sais que, dans ce club, perdre est rude pour l'entraîneur", a-t-il concédé.
A l'instar du Real Madrid, qui prépare une grande offensive sur le marché des transferts pour effacer une saison blanche, le FC Barcelone va aussi devoir s'activer.
Si le capitaine Lionel Messi (32 ans le mois prochain) reste incontournable, d'autres cadres trentenaires ont besoin de concurrence comme l'avant-centre Luis Suarez, le milieu défensif Sergio Busquets ou le latéral gauche Jordi Alba, coupable samedi sur les deux buts valenciens.
"Il y aura des nouveautés à l'avenir", a tranché samedi Bartomeu, qui doit notamment gérer le cas du Brésilien Philippe Coutinho, recruté en 2018 pour 120 M EUR (plus 40 M EUR de bonus) et qui ressemble furieusement à un fiasco...
Pour l'instant, Barcelone n'a recruté que le prometteur milieu néerlandais Frenkie de Jong (Ajax Amsterdam, 75 M EUR). La presse spécule sur l'arrivée de son équipier Matthijs de Ligt pour une somme équivalente.
Et vu la fin de saison ratée, la nécessité s'est accrue pour le Barça de recruter un grand nom, comme le Français Antoine Griezmann qui a annoncé son départ de l'Atlético Madrid et dispose d'une clause libératoire à 120 M EUR au 1er juillet.
"Il est évident qu'il faut rajeunir une équipe épuisée physiquement et écroulée psychologiquement, qui a besoin en urgence de sève nouvelle", relève Ernest Folch, dont le journal Sport titre en Une: "Messi est trop seul".
Et l'éditorialiste de prophétiser "l'été le plus mouvementé de la dernière décennie" à Barcelone...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.