Le CSCA avertit Radio Méditerranée Internationale pour « publicité clandestine »    Le Groupe Barid Al-Maghrib lance le e-paiement des impôts pour les auto-entrepreneurs    Plus de 7 milliards de DH de financements Mourabaha à fin juillet 2019    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Journées musicales de Carthage. Vive la Tunisie libre !    Eric Zemmour saisit la Cour européenne des droits de l'Homme    Maroc-Afrique du Sud : Dégel des relations    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    El Bouzidi: les étudiants (es) de Taounate sans bourse et sans cité universitaires?    Lancement du programme au titre de l'année scolaire 2019-2020 : «Etudes et sport» forme les champions en herbe    Nabil Benabdallah: «il faut être présent au sein des institutions qui font la loi»    SM le Roi Mohammed VI accorde Sa grâce à Hajar Raissouni et ses codétenus    Christine Lagarde formellement nommée à la tête de la BCE    Les dossiers du futur président tunisien    À Marrakech, Elalamy évoque les progrès du textile marocain    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Filière équine. L'écosystème se développe à grande vitesse    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Qui pour remplacer Ilyas El Omari ?    Feu vert à la création de la zone d'accélération industrielle Fès-Meknès    AMMC. 3ème participation consécutive à la «World Investor Week»    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Brexit: Après l'accord trouvé à Bruxelles, Johnson s'attelle à convaincre Westminster    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Attijariwafa bank, Top Performer RSE de l'année    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Gouvernement. Faut-il un nouveau programme ?    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    Rencontre commémorative à Marrakech    Victoire des socialistes portugais aux législatives    Biles, à toute épreuve    Découverte au Maroc de la plus ancienne organisation collective et sociale datant de 480 millions d'années    Divers    La situation actuelle du KACM au centre d'une réunion à Marrakech    Sixième Soulier d'or pour Lionel Messi    Une progression de 93% des ordres de paiement entre 2006 et 2018    Activités de la Chabiba ittihadia à Bouznika    Annulation de l'élection d'Iman Sabir    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    André Chénier : Le poète de la liberté    Yassine Belattar s'attire les foudres des Rifains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'accusateur de Kevin Spacey abandonne son action au civil
Publié dans Libération le 08 - 07 - 2019

)e jeune homme à l'origine de l'inculpation de Kevin Spacey pour agression sexuelle a abandonné cette semaine une assignation au civil qu'il avait intentée parallèlement contre l'acteur, avant une nouvelle audience au pénal potentiellement délicate pour l'accusation. Cet "abandon volontaire" a été enregistré auprès du tribunal de l'île de Nantucket, dans le Massachusetts - où l'agression présumée a eu lieu en juillet 2016 - sans qu'aucune raison ne soit donnée. Un tel abandon pourrait vouloir dire, soit qu'un accord a été trouvé entre les deux parties, soit que les plaignants n'ont pas voulu risquer que leur assignation, déposée six jours plus tôt seulement, puisse nuire à leur action au pénal, selon certains avocats. L'avocat du jeune homme, Mitchell Garabedian, célèbre pour avoir défendu des victimes d'agressions sexuelles par des prêtres, n'a fait aucun commentaire.
Cet abandon survient avant une nouvelle audience prévue lundi au pénal à Nantucket pour l'acteur vedette de la série "House of Cards", potentiellement embarrassante pour l'accusation. Une partie de son dossier repose sur des images filmées avec son portable par la victime présumée, William Little, alors âgé de 18 ans et serveur dans un restaurant de cette île très fréquentée par la jet set l'été: elles montreraient Kevin Spacey lui mettant la main au sexe. Or ce téléphone, que la défense demande à examiner, semble introuvable.
William Little affirme ne pas l'avoir revu après l'avoir donné à la police pour examen en décembre 2017. La police a affirmé de son côté l'avoir ensuite remis au père de la victime, mais celui-ci a indiqué n'en avoir "aucun souvenir". Si le téléphone n'est pas remis d'ici l'audience de lundi, le juge a averti qu'il appellerait M. Little à témoigner sur sa disparition.
Kevin Spacey, 59 ans, a été inculpé formellement en janvier pour attentat à la pudeur et coups sur une personne de plus de 14 ans. Il plaide non coupable et risque jusqu'à cinq ans de prison. L'affaire a contribué à anéantir la carrière de l'acteur deux fois oscarisé, visé par une série d'accusations de harcèlement et agressions sexuelles depuis novembre 2017 aux Etats-Unis et à Londres, dans le cadre des révélations du mouvement #MeToo.
Il a été banni de la dernière saison de "House of Cards" et du dernier film de Ridley Scott, "Tout l'argent du monde", dans lequel il a été remplacé in extremis par Christopher Plummer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.