La 1ère partie du PLF 2020 adoptée en première commission par la Chambre des représentants    Dakhla : Akhannouch préside l'ouverture d'un salon sur l'aquaculture    Comment Donald Trump s'est embourbé dans l'affaire ukrainienne    Nouveau Mitsubishi L200. La robustesse pour devise    CNDH : Aucune trace de torture sur les détenus du hirak du Rif    La justice américaine se prononce sur les fouilles d'ordinateurs et appareils aux frontières    Halilhodžić s'exprime sur le cas Hamdallah    Vivo Energy Maroc et Myher Holding co-actionnaires dans la société Sopétrole    Othman Benjelloun et Leila Mezian, primés «Personnalités visionnaires» à Washington    Coupe de la CAF: Groupes équilibrés pour la RSB et le HUSA    Le Raja et le Wydad s'inclinent    L'autre facette de l'Homme des temps modernes    L'international espagnol David Villa annonce sa retraite    Les jeunes du PPS et de l'Istiqlal montrent la voie du changement    Mustapha Bakkoury désigné président du comité de pilotage de l'initiative «Desert to Power»    Couverture sanitaire universelle : Rabat accueille une session de formation sur l'expérience marocaine    Casablanca : Arrestation d'un Algérien pour vol par effraction dans un établissement hôtelier    L'ancien président Lula quitte la prison…    Marrakech accueille la 3ème Conférence de la Femme Africaine    Hommages et rayonnement    FIESAD2019: «Men Po» de la Chine remporte le Grand prix    Les nouveautés du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders    Wafa Assurance. L'acquisition de Pro Assur finalisée au Cameroun    Un mal pour un bien    Une délégation de Bayt Al Hikma reçue au siège du Parti à Rabat    Le groupement parlementaire du PPS scandalisé par une «mesure discriminatoire»    Tournoi Omnium VI: Banco pour Maha Haddioui !    Boeing espère la fin de l'immobilisation au sol du 737 Max avant fin décembre    Lancement du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders à Essaouira    Forum MEDays : le président sénégalais arrive à Tanger    Radio Sol, une nouvelle radio axée « musique et divertissement »    Lancement du Fonds de l'eau de Sebou, un projet pionnier !    Alsa en situation d'oligopole ?    Nouvelle arrestation pour le BCIJ à Guelmim    Une forte délégation marocaine à Johannesburg pour présenter les atouts du Royaume    Le marocain SGTM entame la réalisation d'une embouchure aux environs d'Abidjan    Trois artistes blessés dans une attaque au couteau lors d'un spectacle à Ryad    Insolite : Voler une voiture de gendarmerie    Comment cultiver le stress positif    La pneumonie, tueuse d'enfants    Dernière rentrée de 2019 pour les Bleus    Sterling écarté de l'équipe d'Angleterre    La Supercoupe d'Espagne s'installe en Arabie Saoudite pour trois ans    Lors de l'émission «Décryptage» de MFM Radio    Guerre des chefs à la tête du Polisario    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    "Les Marocains" de Leila Alaoui atterrissent à Séville    "Lire Casablanca", une invitation à comprendre le développement urbain de la métropole    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage
Publié dans Libération le 14 - 10 - 2019

Privé de cadres avant et pendnt le rassemblement, touché par le forfait in extremis de N'Golo Kanté et précautionneux avec Lucas Hernandez, préservé vendredi à Reykjavik, Didier Deschamps a bricolé un "onze" qui lui ressemble: discipliné, confiant... et finalement gagnant, à défaut d'être brillant.
Le sélectionneur des Bleus avait eu le temps d'imaginer un plan B en l'absence de Paul Pogba et Hugo Lloris, blessés avant même les retrouvailles à Clairefontaine. Il a dû griffonner un plan C avec le départ de Kylian Mbappé à trois jours du match en Islande qualificatif pour l'Euro-2020.
Mais c'est finalement sur un plan D comme débrouille que Deschamps a bâti à la hâte son onze de départ, Kanté devant renoncer au combat à la dernière minute en raison d'une "gêne au niveau de l'adducteur" que le coach craignait de voir s'aggraver.
Concernant le feuilleton Lucas Hernandez, de surcroit, Deschamps s'est retrouvé pris en tenaille entre les injonctions multiples du Bayern Munich, l'avis rassurant de l'encadrement médical des Bleus et le ressenti du joueur, qui se disait apte à jouer malgré un genou récalcitrant.
Le club allemand, opposé à la venue du défenseur en sélection, a mis la pression sur le technicien basque toute la semaine, jusqu'à ce que celui-ci décide de ménager son jeune champion du monde.
Avec cette justification: "Même s'il a fait les deux derniers entraînements normalement, j'ai considéré qu'il n'était pas dans les meilleures dispositions psychologiques pour un match où il y aurait beaucoup de duels."
Au final, il n'y avait plus que cinq titulaires de la finale du Mondial sur la pelouse du Laugardalsvöllur, la citadelle de Reykjavik qu'aucun adversaire n'avait prise depuis plus de six ans en match qualificatif (Euro et Mondial confondus).
Lucas Digne avait complètement sombré en Turquie (0-2), remplacé à la mi-temps du naufrage de Konya en juin ? Cette fois, la doublure d'Hernandez "a très bien répondu" au défi physique des Islandais, "un registre qui n'est pas forcément le sien", dixit Deschamps.
Moussa Sissoko a remplacé Kanté au pied levé ? "Même si ce n'est pas +NG+, je sais qu'il était prêt aussi", a évacué le sélectionneur.
Les autres habituels remplaçants, Steve Mandanda et Corentin Tolisso en tête, n'ont pas non plus déçu leur sélectionneur, dont l'empreinte tactique est restée visible malgré les changements.
Les consignes qu'il affectionne (repli défensif, rigueur dans le positionnement et présence dans les duels) ont été respectées à la lettre, quitte à brimer les ardeurs créatives ou offensives de ses rustines de luxe.
"Dans le système et dans la position où il joue, je suis un peu obligé de le freiner parce qu'il est attiré par la projection offensive", a ainsi commenté Deschamps à propos de "Coco" Tolisso, le milieu du Bayern.
Au final, l'assemblage du patron a fonctionné, même s'il a accouché d'une victoire ric-rac à Reykjavik (1-0) sur un penalty d'Olivier Giroud, titularisé malgré son manque de temps de jeu criant à Chelsea.
"On a la chance d'avoir de très bons joueurs, et pas que dans le onze de départ", a remarqué le grand barbu, pointant "la qualité" du groupe France, remplaçants inclus. "Quand ils sont appelés sur le terrain, ils savent qu'on leur donne leur chance et ils ont répondu présent".
Quels joueurs débuteront le choc lundi contre la Turquie, avec qui la France partage la tête du groupe H qualificatif à l'Euro-2020 ?
"Dans trois jours, cela vient vite. J'espère avoir tout le monde à disposition. Mais je n'ai pas la réponse ce soir", a répondu le sélectionneur, questionné vendredi sur l'indisponibilité de Kanté.
"Il faudra voir aussi comment ceux qui ont débuté le match récupèrent, parce que ça a laissé des traces", a-t-il poursuivi en imaginant le pire.
Le plan D a fonctionné, le bricoleur Deschamps concocte déjà un plan E. Comme Euro ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.