Maroc: allègement du déficit commercial au 1er semestre 2020    L'action sociale en verve!    Explosions à Beyrouth: l'UE annonce une aide d'urgence    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination! (3e partie)    Entreprises d'assurances: hausse du résultat net    Un acquis professionnel et une somme d'enseignements et de bonnes pratiques    Manchester United qualifié au détriment de LASK    «Notre bijou architectural est un chef d'œuvre signé marocain!»    SundanceTV lance son 1er concours de courts-métrages en Afrique du Nord    Confinement. Les cas de divorce explosent au Maroc    Alerte santé au Maroc : Cette maladie « mange » les enfants dans une indifférence générale    Hydrogène : Comment le Maroc peut devenir le premier fournisseur de l'Union Européenne ?    Explosions à Beyrouth: le dernier bilan    Détournements des aides destinées à Tindouf: deux ONG italiennes entrent en jeu    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Audi et Volkswagen : Nouveaux rebondissements dans l'affaire de truquage des moteurs diesel    Covid-19 : le Ministère mise sur le suivi à domicile pour décharger l'hôpital    Coronavirus : 18 nouveaux décès au Maroc (récap')    Ritz-Carlton Hotel confirme le maintien de ses projets au Maroc    Sbata : nouvel effondrement d'immeuble    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Après la blessure de Mbappé, nouveau coup dur pour le PSG    Coronavirus : comment la Commune de Marrakech gère la situation ?    Météo Maroc: temps chaud ce jeudi avec des températures au dessus de la normale    Transferts : Arda Turan de retour à Galatasaray    Botola : le classement général    Explosions à Beyrouth: Une Marocaine blessée    L'écrivain marocain Mohamed Adib Slaoui n'est plus    Pour l'ONSSA, la Fête du sacrifice s'est déroulée dans de bonnes conditions d'hygiène et de santé animale    Le FUS, précurseur dans le trading de joueurs au Maroc    La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Pour faire face au nombre croissant des contaminations au nouveau coronavirus    Comment réduire les risques de démence    Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    Nadal dit non à l'US Open et au calendrier infernal    "Les Khettaras au Maroc .. un patrimoine écologique", nouvel ouvrage de la Fondation Miftah Essaâd    Marc-Aurèle : Le Chemin de la sagesse    La Libye cible de folies hégémoniques    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage
Publié dans Libération le 14 - 10 - 2019

Privé de cadres avant et pendnt le rassemblement, touché par le forfait in extremis de N'Golo Kanté et précautionneux avec Lucas Hernandez, préservé vendredi à Reykjavik, Didier Deschamps a bricolé un "onze" qui lui ressemble: discipliné, confiant... et finalement gagnant, à défaut d'être brillant.
Le sélectionneur des Bleus avait eu le temps d'imaginer un plan B en l'absence de Paul Pogba et Hugo Lloris, blessés avant même les retrouvailles à Clairefontaine. Il a dû griffonner un plan C avec le départ de Kylian Mbappé à trois jours du match en Islande qualificatif pour l'Euro-2020.
Mais c'est finalement sur un plan D comme débrouille que Deschamps a bâti à la hâte son onze de départ, Kanté devant renoncer au combat à la dernière minute en raison d'une "gêne au niveau de l'adducteur" que le coach craignait de voir s'aggraver.
Concernant le feuilleton Lucas Hernandez, de surcroit, Deschamps s'est retrouvé pris en tenaille entre les injonctions multiples du Bayern Munich, l'avis rassurant de l'encadrement médical des Bleus et le ressenti du joueur, qui se disait apte à jouer malgré un genou récalcitrant.
Le club allemand, opposé à la venue du défenseur en sélection, a mis la pression sur le technicien basque toute la semaine, jusqu'à ce que celui-ci décide de ménager son jeune champion du monde.
Avec cette justification: "Même s'il a fait les deux derniers entraînements normalement, j'ai considéré qu'il n'était pas dans les meilleures dispositions psychologiques pour un match où il y aurait beaucoup de duels."
Au final, il n'y avait plus que cinq titulaires de la finale du Mondial sur la pelouse du Laugardalsvöllur, la citadelle de Reykjavik qu'aucun adversaire n'avait prise depuis plus de six ans en match qualificatif (Euro et Mondial confondus).
Lucas Digne avait complètement sombré en Turquie (0-2), remplacé à la mi-temps du naufrage de Konya en juin ? Cette fois, la doublure d'Hernandez "a très bien répondu" au défi physique des Islandais, "un registre qui n'est pas forcément le sien", dixit Deschamps.
Moussa Sissoko a remplacé Kanté au pied levé ? "Même si ce n'est pas +NG+, je sais qu'il était prêt aussi", a évacué le sélectionneur.
Les autres habituels remplaçants, Steve Mandanda et Corentin Tolisso en tête, n'ont pas non plus déçu leur sélectionneur, dont l'empreinte tactique est restée visible malgré les changements.
Les consignes qu'il affectionne (repli défensif, rigueur dans le positionnement et présence dans les duels) ont été respectées à la lettre, quitte à brimer les ardeurs créatives ou offensives de ses rustines de luxe.
"Dans le système et dans la position où il joue, je suis un peu obligé de le freiner parce qu'il est attiré par la projection offensive", a ainsi commenté Deschamps à propos de "Coco" Tolisso, le milieu du Bayern.
Au final, l'assemblage du patron a fonctionné, même s'il a accouché d'une victoire ric-rac à Reykjavik (1-0) sur un penalty d'Olivier Giroud, titularisé malgré son manque de temps de jeu criant à Chelsea.
"On a la chance d'avoir de très bons joueurs, et pas que dans le onze de départ", a remarqué le grand barbu, pointant "la qualité" du groupe France, remplaçants inclus. "Quand ils sont appelés sur le terrain, ils savent qu'on leur donne leur chance et ils ont répondu présent".
Quels joueurs débuteront le choc lundi contre la Turquie, avec qui la France partage la tête du groupe H qualificatif à l'Euro-2020 ?
"Dans trois jours, cela vient vite. J'espère avoir tout le monde à disposition. Mais je n'ai pas la réponse ce soir", a répondu le sélectionneur, questionné vendredi sur l'indisponibilité de Kanté.
"Il faudra voir aussi comment ceux qui ont débuté le match récupèrent, parce que ça a laissé des traces", a-t-il poursuivi en imaginant le pire.
Le plan D a fonctionné, le bricoleur Deschamps concocte déjà un plan E. Comme Euro ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.