Dakhla, capitale de l'intelligentsia africaine?    48es Assises de la presse francophone: Quand «l'empire des émotions» submerge l'information    Crise du PAM: Une réunion décisive cette semaine    Crowdfunding immobilier: Un business model "freemium"    PLF: Le compromis Benchaâboun sur l'article 9    Engie réorganise son activité au Maroc    L'OMC paralysée par Trump    Présidentielle algérienne: La diaspora vote sous tension en France    48es Assises de la presse francophone: Au pays de Roger Milla, de Manu Dibango et de «l'Afrique en miniature»    Nador: Arrestation d'un individu pour implication dans la constitution d'une bande criminelle    Connaissez-vous (vraiment) la Déclaration des Droits de l'Homme ?    Destitution: Donald Trump et l'affaire ukrainienne    SM le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football à Salé    Nouvelle nomination au Conseil de Surveillance de Maroc Telecom    Aéronautique: Karim Cheikh réélu président du GIMAS    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    Les femmes, cibles "par excellence" de la cyberviolence    S.M le Roi inaugure le Complexe Mohammed VI de football    Rude épreuve tétouanaise pour le Raja    La Finlandaise Sanna Marin Plus jeune chef de gouvernement de la planète    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    Des taux désespérément effarants    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    Coup d'envoi à Agadir du Festival international Cinéma et migrations    Mohamed Benabdelkader : La dématérialisation, un des principaux piliers de la transformation de l'administration judiciaire nationale    Coupe de la Confédération africaine de football : Le HUSA et la RSB réalisent de bonnes opérations à l'extérieur    S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30e anniversaire de l'Association Al-Ihssane    Coupe du Trône des clubs de saut d'obstacles : Le RCSE Dar Es Salam domine le classement des demi-finales    L'égalité genre, prélude à l'autonomisation de la femme    Marrakech : Un musée privé de la musique voit le jour    En Algérie, une présidentielle dont la population ne veut pas    Michael Benyahia, le premier pilote marocain et arabe chez McLaren    Casablanca : Les 41èmes journées de la Ligue pour la santé mentale les 13 et 14 décembre    Accusée d'"irrespect envers le drapeau national", Oum fait une mise au point    Les cimes de la création à Imouzzer Kandar    Sylvestre Amoussou, réalisateur scénariste du Bénin    Le Maroc classé en dessous de la Palestine    Atlantic Dialogues Emerging Leaders : 50 jeunes professionnels de 27 nationalités rejoignent le réseau    La dictature du buzz    Agadir : Grand engouement pour le 1er Salon international de l'arganier    Poutine et Zelensky dialoguent mais actent leurs divergences à Paris    Aziza Jalal remonte sur les planches    Boris Johnson, le Brexit à portée de main    Le capital humain marocain, une ressource qualifiée et performante    Le gouvernement français s'apprête à lever le voile sur sa réforme des retraites    Upton Sinclair Un écrivain socialiste engagé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Los Angeles se met à l'heure marocaine
Publié dans Libération le 21 - 11 - 2019

La ville de Los Angeles a proclamé le 19 novembre «Journée du Maroc» dans cette grande métropole du sud de la Californie, à l'occasion du dîner de gala qui a honoré mardi la Dynastie alaouite en tant que «Dynastie de Tolérance», organisé à l'initiative de «Em Habanim Sephardic Congregation and Community Center» et présidé par S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa.
Cette décision qui intervient en reconnaissance de l'engagement de S.M le Roi Mohammed VI pour la tolérance et la paix, a été annoncée par l'ancien maire de Los Angeles, Antonio Villaraigosa, qui a donné lecture et remis à S.A.R la Princesse Lalla Hasnaa une Proclamation de l'Assemblée et du Sénat de l'Etat de la Californie décrétant cette journée.
Le texte de la Proclamation félicite Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Maroc pour «leur engagement sans faille dans la lutte contre l'antisémitisme en Afrique du Nord à travers l'éducation, et pour la création d'un environnement propice à l'inclusion, à la tolérance et à la paix» au sein du Royaume, affirmant que cet effort est à même de servir de modèle pour les autres pays de la région.
La proclamation souligne ainsi que la Dynastie alaouite, sous Feu S.M Mohammed V, Feu S.M Hassan II, et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a «démontré l'engagement du Maroc à être une voix de la paix en Afrique du Nord et dans le monde arabe, en particulier pour la communauté juive qui possède une longue histoire au Maroc».
Dans une résolution adoptée à cette occasion, l'Assemblée et le Sénat de l'Etat de Californie soulignent les actions louables entreprises par Feu S.M Mohammed V, qui avaient permis de contrer les tentatives des autorités françaises sous le régime de Vichy visant à déporter des centaines de milliers de juifs marocains vers une mort certaine, tout en saluant «les efforts actuels de S.M le Roi Mohammed VI qui démontrent que la Dynastie alaouite s'est efforcée d'instaurer un environnement propice à l'inclusion, à la tolérance et à la paix».
A cet égard, le texte de la résolution souligne que S.M le Roi Mohammed VI poursuit la mise en œuvre des politiques inclusives instaurées par ses augustes père et grand-père, notamment à travers la restauration des synagogues et cimetières juifs, tout en rappelant que le Royaume est le seul pays arabe à disposer d'un musée du judaïsme.
«Sa Majesté le Roi Mohammed VI mène par l'exemple» en montrant comment l'éducation peut servir pour promouvoir la tolérance entre les différentes communautés religieuses, et pour aboutir à des solutions pacifiques à certains des problèmes les plus pressants de la région, souligne encore la résolution.
Par ailleurs, le texte rappelle que le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d'Amérique ont toujours entretenu des relations amicales, soulignant que depuis la signature du traité de paix en 1786 jusqu'à nos jours, «nos deux pays ont toujours oeuvré en étroite collaboration pour résoudre les problèmes politiques, économiques, sociaux et de sécurité communs, et établir des plans en vue du développement durable dans le monde entier».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.