Le marronnier de la participation des MRE aux élections    ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale    Des opportunités d'investissements en ligne    Assurances, un géant voit le jour    Liban : Le Premier ministre libanais désigné jette l'éponge    Coronavirus: 1397 nouveaux cas recensés à Casa-Settat (Bilan quotidien)    Covid-19 : Sommé de démissionner, Moncef Slaoui se défend [Vidéo]    Les FAR lancent une plate-forme digitale dédiée aux revues    Zamalek : Pacheco, le nouvel entraîneur, arrivé samedi, présent, dimanche, sur le banc !    Mouvement social de Jerada 2018 : le rapport timide du CNDH    Covid-19 : un scénario probable de croissance à 4% au Maroc dès la reprise mondiale    Coronavirus/grippe saisonnière : voici les différents symptômes à distinguer    Une vidéo de l'arrivée de jeunes Marocains à bord d'une barque en Espagne émeut la Toile    Un Lion de l'Atlas testé positif au covid-19 (PHOTO)    Covid-19 et vaccins : Les scoops d'El Othmani    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    L'octroi du Statut confié au ministère des finances sur avis de BAM, l'AMMC et l'ACAPS    Le Dirham s'apprécie face à l'Euro (du 17 au 23 septembre)    Scrutin 2021: déception en perspective pour les Marocains à l'étranger    Cherté des factures: les explications de l'ONEE    Vidéo – Rentrée scolaire 2020-2021: Conséquences de la Covid-19 et indicateurs clés    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    ONU : M. Bourita plaide pour un "système multilatéral de proximité, porteur d'efficacité et pourvoyeur de solutions"    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Le port d'Essaouira reprend ses activités    Nasser Bourita s'entretient par vidéoconférence avec António Guterres, secrétaire général de l'ONU    À Safi, les autorités dévoilent des découvertes archéologiques    Grosse opération de la DGSN à El Jadida    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    Assouplissement des mesures restrictives dans une ville du Maroc    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Sahara marocain: ce qu'a dit Pedro Sanchez devant l'AG de l'ONU    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    A mourir d'ennui Le derby des nuls    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Publié dans Libération le 05 - 12 - 2019

La géopolitique de la Méditerranée est en train de connaître des transformations d'envergure. Autrefois havre de paix et espace d'échanges relativement stable, la Méditerranée est synonyme, de nos jours, d'espace de xénophobie, d'exclusion, de mort et d'incertitude. Jadis horizon d'espoir pour une jeunesse
grandissante de la rive Sud et de son prolongement africain, la Méditerranée se transforme en frontière.
La déréliction d'un côté et le repliement sur soi de l'autre rendent les lendemains plus incertains que jamais. D'autant plus que la géopolitique «des méditerranées » confirme le déplacement du centre de gravité vers le Pacifique.
Au moment où les défis majeurs se multiplient (révolution numérique, gains de productivité, synergie des compétences, stratégies de coopération…) la Méditerranée semble rester, in fine, empêtrée dans son pré carré obnubilé par ses égoïsmes souverainiste et identitaire. Car l'essentiel de ce qui fera le monde du proche lendemain est instruit ailleurs.
Comment démêler la complexité de la situation pour, à la fois, voir plus clair dans ce qui se passe dans cette partie du globe et avancer des éléments d'aide à la décision ?
Tel est l'un des objectifs de cette rencontre internationale qui réunira autour de cette problématique des penseurs interdisciplinaires des deux rives de la Méditerranée.
Les thématiques proposées pour la rencontre annuelle s'inscrivent dans la continuité des débats du GERM et reflètent globalement le contexte international «changeant» dans lequel baigne la Méditerranée, et ce à travers plusieurs caractéristiques dont, notamment :
Rencontre annuelle
«La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation et de déséquilibre régional».
Un essoufflement du multilatéralisme, une multipolarité embryonnaire et une remise en cause de prise de décision au niveau de la gouvernance mondiale avec une prédominance de la superpuissance américaine, en compétition avec la Russie et la Chine ;
A la lumière des mutations, qui affectent le contexte mondial, il est convenu d'inscrire le contenu de cette rencontre dans une nouvelle vision de la Méditerranée face aux stratégies des puissances.
Cette rencontre se déroulera autour des trois axes suivants :
Le rôle nouveau de certaines puissances régionales comme la Turquie ou l'Iran ;
Une montée du populisme et la crise du modèle démocratique ;
La recrudescence du « soft power » ;
La lutte contre le terrorisme ;
La question migratoire et ses modes de traitement ;
La consolidation des acteurs non étatiques et la prédominance des réseaux sociaux et leurs conséquences sur l'action des pouvoirs publics ;
L'essoufflement du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée ;
La marginalisation grandissante d'un grand Maghreb en quête d'idéal politique ;
Les possibilités d'intégration des communautés économiques régionales notamment africaines.
La Méditerranée dans le nouveau contexte mondial ;
La Méditerranée plurielle et enjeux de rivalité et de puissance ;
Les perspectives méditerranéennes à la lumière de la nouvelle politique africaine du Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.