Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    Le Maroc réitère son soutien indéfectible aux droits du peuple palestinien    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelhamid Fatihi: La solidarité est une condition sine qua non de la citoyenneté
Publié dans Libération le 04 - 11 - 2020


«La situation actuelle est difficile, car la crise sanitaire a impacté négativement l'économie et les finances publiques et aggravé terriblement la situation sociale». C'est ce qu'a mis en exergue le président du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, Abdelhamid Fatihi, lors de la séance mensuelle des questions orales sur la politique générale tenue mardi dernier et consacrée à une question centrale sur les «politiques gouvernementales pour faire face aux défis socioéconomiques à la lumière des répercussions de la pandémie du coronavirus». Face à cette situation alarmante, il a appelé à renforcer la cohésion nationale et consolider les valeurs de solidarité, car, selon lui, «la solidarité est une condition sine qua non de la citoyenneté». Il a également loué le grand projet que S.M le Roi avait annoncé dans ses discours du Trône et lors de l'ouverture de la session législative. Lequel projet vise à relancer l'économie nationale, à généraliser la protection sociale et à réformer les entreprises et les établissements publics. Par ailleurs, le président du Groupe socialiste a appelé le gouvernement à assumer ses responsabilités pour faire face à toutes les tentatives visant à perturber les efforts de lutte contre la pandémie. «Les décisions de fermeture partielle et totale ou de retour au confinement relèvent de la responsabilité du gouvernement parce que la loi lui accorde ce droit et parce qu'il dispose de données lui permettant de prendre de telles décisions, mais à condition de garantir le pain quotidien des citoyens», a-t-il précisé lors de son intervention au nom du Groupe socialiste. «En tant que parti national, l'USFP considère qu'il est nécessaire de renforcer les institutions de l'Etat pour faire face à la pandémie et à ses répercussions et mener à bien ses tâches sur tous les fronts pour garantir un niveau de vie minimum pour le citoyen marocain et préserver la cohésion de la société», a-t-il souligné. Et dans ce cadre, Abdelhamid Fatihi a évoqué la question des prochaines échéances électorales. «Nous savons que la date de ces échéances approche, mais malheureusement, les lois électorales n'ont pas été révisées», a-til martelé. Et de préciser : «Notre parti a exigé, un an avant la pandémie de la Covid-19, d'ouvrir des consultations sur ces lois afin que nous puissions tous respecter le temps politique et offrir de bonnes conditions pour que les prochaines échéances se passent dans une atmosphère saine». Il a aussi souligné que malgré le retard de ces consultations, elles se sont terminées il y a environ deux mois, mais aucune réforme n'a été engagée, tout en appelant à faire une ligne de démarcation «entre la responsabilité constitutionnelle et politique de diriger le gouvernement et la responsabilité partisane», faisant ainsi allusion à la double casquette de Saad Dine El Othmani, qui, en même temps, dirige le gouvernement et préside le PJD. Et Abdelhamid Fatihi de s'adresser à lui : «Nous nous adressons à vous en tant que chef du gouvernement, car vous n'accepterez pas que le pays soit l'otage de la position d'un seul parti politique (PJD, NDLR)». Il convient de rappeler que la réforme des lois électorales a achoppé vu l'opposition du PJD au changement du mécanisme du calcul du quotient électoral sur lequel la majorité des partis politiques dont l'USFP se sont mis d'accord. «Votre position en tant que chef du gouvernement exige que vous soyez un arbitre, alors soyez un arbitre mais ne soyez pas arbitre et juge en même temps», a conclu Abdelhamid Fatihi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.