Humania lève plus de 100 millions de dollars pour ses projets au Maroc et en Egypte    Austérité budgétaire durable en vue    Baccalauréat : toutes les mesures de prévention ont été prises    Ramid ne démissionnera pas. Et voici l'explication    Fraude aux examens: deux arrestations à Berkane    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    Développement durable et compétitif des ports : L'ANP contracte un prêt de 1,1 milliard de dirhams auprès de l'AFD    Conflit israélo-palestinien: Des voix prônent la paix alors que la colère gronde à Gaza    Birmanie : au moins 113 morts dans un glissement de terrain dans des mines de jade    Maroc: les salles de sport reprennent vie    Coronavirus au Maroc : 26 nouvelles rémissions, 9.052 au total    Un plan de sauvetage pour le cinéma    Alerte météo: vague de chaleur au Maroc, les villes concernées    Fuite en avant du PJD. El Othmani fait témoigner son employé    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Comment Kabila détournait les richesses de la RDC    Souss-Massa : Vaste campagne de sensibilisation des agriculteurs à la Covid-19    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    L'école publique incapable d'absorber les élèves du privé !    Liga: un Marocain signe à Leganés    Les cours de change de ce jeudi 2 juillet    OCP dévoile les résultats des plateformes de démonstrations 2019-2020    INTERVIEW – Ito : Une startup qui voit loin    Des acteurs associatifs prêtent main forte aux bouquinistes de Bab Doukkala    Avis de réunions    50 MDH pour le soutien aux projets d'art, d'édition et du livre    "Jemaâ El Fna en live", une manifestation artistique à distance    L'Académie des Oscars continue de s'ouvrir aux femmes et aux minorités    Cinéma: Un guide des pratiques de sécurité sanitaire    Lekjaa se réunit avec les membres de la Ligue des amateurs    Ligue 1 : Yunis Abdelhamid, 3e meilleur joueur africain de la saison    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    Le Maroc pour la relance de la Conférence sur le désarmement    Nasser Bourita : Le Maroc a matérialisé son engagement pour un pacte bicontinental UE-Afrique    Journée internationale du parlementarisme    Sur les traces du vaccin anti-Covid-19    Décélération de la croissance nationale à 0,1% au premier trimestre    Détournement de l'aide humanitaire par le polisario et l'Algérie : le coup de gueule d'un eurodéputé    Le Wydad de Casablanca se prépare à défendre son titre    Partenariat entre Mehdi Qotbi et le ministère de la culture : 3 conventions signées pour le prêt d'œuvres, la solidarité et numérisation    Reprise dans la sérénité et l'enthousiasme des réunions en présentiel    Algérie : d'anciens piliers du régime de Bouteflika sévèrement condamnés    Football : 700 buts pour Messi    Algérie. L'Europe dénonce la répression du peuple Kabyle    Éthiopie : plusieurs morts dans des violences après le meurtre d'un chanteur    Jamila Moussali, la ministre qui ne sert à rien    Hakimi officiellement intériste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Taragalte ou le Festival des musiques du désert
Publié dans Libération le 02 - 11 - 2011

La troisième édition du Festival "Taragalte, Sahara et culture" aura lieu du 11 au 13 novembre 2011, à M'hamid El Ghizlane, à l'initiative de l'Association Zaïla pour le développement et la préservation de l'environnement, en partenariat avec plusieurs institutions et établissements nationaux et internationaux. S'inscrivant dans le cadre des efforts visant à préserver l'environnement, cette manifestation ambitionne de mettre en valeur le patrimoine naturel, notamment désertique, à travers un programme artistique riche et varié.
En baptisant leur festival du nom de «Taragalte», qui n'est autre que l'ancien nom de M'hamid El Ghizlane, selon l'ethnologue Jacques Meunier, les organisateurs entendent mettre l'accent sur l'importance des liens entre le passé, le présent et le futur. Le mode de vie des nomades et des communautés bédouines vivant dans le désert sera à l'honneur afin d'essayer de préserver ce patrimoine anthropologique.
Autrefois carrefour des cultures, des ethnies et des civilisations de par sa situation géographique comme point de rencontre des caravanes traversant le désert pour relier Marrakech, Fès, Tanger à Taoudenni, et Tombouctou, Mhamid El Ghizlane aspire à renouer avec son passé, par le biais de ce Festival artistique qui réunira des artistes du Niger, de Mauritanie, d'Algérie et du Mali. Concerts musicaux, lectures de poésie, dédicaces, campagnes de sensibilisation, méharées et projections de films sur le désert sont également prévus. La dimension écologique sera très présente, aucun engin motorisé ne sera autorisé sur le site du Festival. Les festivaliers s'y rendront à dos de dromadaire, d'âne, marcheront ou emprunteront des chariots. Des troupes locales et nationales seront également présentes dont Rokba d'Oulad Driss et de Talha. Des troupes nomades Arib de M'hamid El Ghizlane, Guedra de Guelmim, Hassani de Laâyoune, Herma de Tata et Gnaoua d'Essaouira. De nombreuses activités sportives, culturelles et écologiques figurent au programme de cette manifestation à laquelle prendront part des délégations de la Fondation Butterfly Works (Pays-Bas), du Festival Paléo (Suisse) de la Fondation Sahara Roots (Pays-Bas), du Bureau EAST (Maroc et Etats-Unis) ainsi que l'Association Taghref Tinariwen (Mali). Les participants entreprendront une marche à travers les ksours de Talha, Aït Issa Oubrahim, Ouled Youssef, Znaga, Oulad Mheia avant d'atteindre le site du Festival qui aura lieu à Sidi Khalil, à la limite de la palmeraie, ancien point de départ des caravanes pour Tombouctou et Taoudenni.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.