Sahara marocain: ce qu'il faut retenir de la dernière réunion du Conseil de sécurité    SM le Roi adresse un message de condoléances au Général Mahamat Idriss Deby Itno suite le décès de son père    Le Raja en promenade à Dar Essalam (0-3) : Chabbi devra remercier Sellami pour son bel héritage !    Nafsa Stars-RSB (1-0) : Les Berkanais quittent la compétition par la petite porte    Liga: En-Nesyri s'illustre et relance Séville dans la course pour le titre (Vidéo)    Mise en échec d'une tentative de trafic de plus 600kg de drogues à Agadir    Covid-19: un grand centre de vaccination ouvre samedi à Disneyland Paris (autorités locales)    Bourita s'est entretenu avec son homologue qatari    Le projet de liaison fixe via le détroit de Gibraltar au cœur d'une réunion maroco-espagnole    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Procédures administratives : Le portail «Idarati» sur les rails    Microsoft réaffirme son engagement à soutenir les entreprises au Maroc    Le gouvernement et le chef de l'armée du Liban expriment leur gratitude à SM le Roi    Le PPS apprécie hautement le lancement par Sa Majesté le Roi de la mise en œuvre effective du projet de la protection sociale généralisée    Pour une alimentation saine et équilibrée    Awacer TV : Une programmation qui renforce les liens des Marocains du monde avec leur pays d'origine    Tifyur, la chanteuse à la voix d'or    Dans l'hospitalité de Nizami Ganjaoui    Maroc/Violence: Les femmes sont plus victimes que les hommes (HCP)    25 nouveaux consuls nommés en Europe : Du sang neuf dans la diplomatie Marocaine    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue indonésienne    Covid-19 : 669 nouveaux cas, plus de 4,2 millions de Marocains ont reçu au moins une dose    La Bourse de Casablanca finit en baisse    Coupe de la CAF: Le Raja s'impose en Tanzanie face à Namungo    Journée internationale des monuments: Le passé a de l'avenir    Covid-19 : les Etats-Unis atteindront leur objectif de 200 millions d'injections de vaccin cette semaine    Maroc-Israël : la ligne aérienne opérationnelle après le ramadan    La Chambre des représentants approuve 5 conventions internationales    Le Basket, section mythique du MAS de Fès, fait peau neuve (Photos)    Aéroport de Nador: baisse importante du trafic passagers    Rachid Show: Gad EL MALEH comme vous ne l'avez jamais vu, vendredi à 22h50 sur 2M    Professionnels et non-salariés : le Régime de retraite approche à grands pas    Hausse des cas de covid au Maroc: les explications d'un expert    CNSS/CPU: lancement de l'opération d'immatriculation    France : une victoire de la droite nationale à la présidentielle n'est pas impossible    Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 21 avril    Le musée Docteur Leila Meziane Benjelloun bientôt inauguré à Casablanca    Décès du président tchadien: l'ONU perd "un partenaire essentiel" dans la région (Guterres)    5ème journée de la Coupe de la CAF : Le Raja à 13 heures, la RSB à 16 heures    La création de l'Agence nationale des registres actée par le gouvernement    Lancement des préparatifs de l'Aïd Al Adha    Un journaliste algérien écroué après un article sur le mécontentement desTouaregs    Une exposition célèbre les créations artistiques des enfants autistes à Fès    La chanteuse Taylor Swift à nouveau la cible d' un harceleur    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc condamne les violations des droits humains à Tindouf
Publié dans Libération le 06 - 03 - 2015

Le Maroc a condamné, mardi devant le Conseil des droits de l'Homme (CDH), les violations des droits et libertés des populations des camps de Tindouf, en réitérant son appel à leur recensement et à la levée du blocus qui leur est imposé.
S'exprimant lors du segment de haut niveau du CDH à Genève, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a attiré l'attention sur la situation tragique des habitants des camps en raison de la violation de leurs droits et du détournement des aides humanitaires.
Ce détournement des aides, a-t-elle ajouté, a été révélé par le rapport de l'Office de lutte anti-fraude de l'UE ainsi que par d'autres rapports internationaux.
La ministre a saisi l'occasion pour lancer un nouvel appel à la levée du blocus sur les populations des camps de Tindouf, à la protection de leurs droits fondamentaux et de leurs libertés individuelles, dans la perspective de leur retour à la mère patrie, le Maroc.
Elle a également exhorté la communauté internationale à intervenir pour amener le pays hôte à faciliter la mission du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) afin qu'il puisse effectuer un recensement global et transparent des habitants des camps.
La ministre a fait observer que les réformes et les réalisations accomplies bénéficient à toutes les régions du Royaume, y compris ses provinces du Sud qui ont connu des progrès soutenus aux plans économique et social et dont la cadence a été confortée grâce au nouveau modèle de développement de la région.
Les populations du Sahara marocain sont pleinement intégrées et participent massivement à toutes les échéances électorales locales et nationales depuis 1976, a poursuivi la ministre. Elle a, à cet égard, rappelé que le Conseil de sécurité, le secrétaire général de l'ONU et le Haut-commissariat aux droits de l'Homme ont salué le rôle pionnier des mécanismes nationaux, en particulier le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et ses commissions régionales à Laâyoune et Dakhla.
«Le Maroc, qui réitère son engagement à coopérer avec le secrétaire général de l'ONU et son envoyé personnel, appelle les autres parties à s'impliquer avec sérieux dans la recherche d'une solution consensuelle à ce différend artificiel, sur la base de l'initiative d'autonomie dans le cadre de la souveraineté du Royaume», a-t-elle ajouté.
Par ailleurs, la ministre a expliqué que la stratégie adoptée par le Maroc en matière de consolidation de l'Etat de droit est fondée sur la mise en œuvre de réformes juridiques et institutionnelles, mais aussi sur la consécration du concept de proximité.
Il s'agit, selon elle, de mettre en place de nouveaux mécanismes pour la promotion des droits de l'Homme dans leur acception globale, économique, socioculturelle et environnementale à travers toutes les régions du Royaume.
Cette dynamique est marquée, a-t-elle ajouté, par la création d'antennes pour les institutions nationales des droits de l'Homme, dont le CNDH et l'institution du médiateur, et l'adoption de l'initiative de développement des provinces du Sud lancée par SM le Roi Mohammed VI.
L'initiative a été préparée et est mise en œuvre par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) en vue de garantir les droits fondamentaux des citoyens de ces provinces, dans le cadre du projet de régionalisation avancée prévu par la Constitution.
A l'échelle internationale, a-t-elle poursuivi, le Maroc a adhéré au protocole facultatif à la Convention contre la torture, a invité officiellement huit Procédures spéciales à visiter le Royaume durant les années 2014 et 2015, de même qu'il a présenté plusieurs rapports périodiques à l'ONU. La ministre a aussi rappelé les visites effectuées au Maroc par la Haut-commissaire aux droits de l'Homme (mai 2014) et le président du Conseil des droits de l'Homme (novembre 2014) dans le cadre de l'interaction continue du Royaume avec les deux institutions.
Dans le même ordre d'idées, elle a plaidé en faveur d'une approche globale et réaliste des droits de l'Homme fondée sur la tolérance et le dialogue inter-civilisationnel, en tant que préalable à la lutte contre le phénomène de terrorisme.
«Le Conseil des droits de l'Homme et ses mécanismes peuvent jouer un rôle fondamental dans le combat contre des phénomènes interdépendants, particulièrement le terrorisme, par le biais d'une approche globale et réaliste des droits humains», a-t-elle déclaré.
La ministre déléguée a expliqué qu'une telle approche devrait être basée, d'une part, sur la diffusion des valeurs de tolérance, de rejet de la violence et de l'incitation à la haine ainsi que sur le dialogue des civilisations, le respect de l'autre, de son identité, ses valeurs religieuses et ses spécificités.
Il s'agit, d'autre part, de promouvoir plus efficacement les droits économiques et sociaux, de s'attaquer aux racines de la pauvreté et de la vulnérabilité et de concrétiser le développement humain durable, a-t-elle ajouté.
Le Maroc, a-t-elle dit, exprime sa satisfaction de la nouvelle vision prônée par les Nations unies sur la prolongation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) post-2015 et l'orientation visant à mettre les droits de l'Homme au cœur des nouveaux OMD. C'est la même orientation qui permettra au Royaume d'atteindre à plus de 90% l'ensemble des Objectifs du millénaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.