LF 2021 : voici les propositions de la CGEM [Document]    Lutte contre le terrorisme et le crime organisé : Renforcement de la coopération entre le Maroc et les USA    Emprunt obligataire : sortie réussie du Maroc sur le marché international    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Transferts : Ayoub El Kaabi rejoint le Wydad    Botola Pro D1 : La RSB ne lâche pas prise    Covid-19 : 413 élèves et 807 enseignants contaminés depuis la rentrée scolaire    Pas de report de l'examen régional de la 1-ère année du baccalauréat    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Mission française : les parents d'élèves obtiennent un report de paiement des frais de scolarité    Les autorités serrent la vis à Casablanca    Le covid-19 ferme un célèbre quartier à Fès (PHOTOS)    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    World News Day: D'esclave à activiste    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La nécessité de la Politique !    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'intégration des masculinités dans les questions de genre
Publié dans Libération le 30 - 06 - 2015

Les sociétés patriarcales assignent à chaque sexe des caractéristiques, des attributs, des statuts et des rôles intégrés par les individus. La violence et l'agressivité étant des traits considérés comme masculins, les hommes et les garçons sont supposés être enclins à la violence à l'égard des femmes, contre les autres hommes et contre eux-mêmes, observe le Conseil économique, social et environnemental (CESE).
«Ces pratiques et comportements liés au genre, vécus ou subis par les hommes et les garçons, affectent également la santé et le bien-être des femmes et des jeunes filles», poursuit le CESE dans un communiqué dans lequel cette institution annonce qu'elle organise aujourd'hui, en son siège, un séminaire sur le thème «Une nouvelle perspective pour l'égalité de genre au Maroc: quelle responsabilité pour les hommes?»
Renforcer la prise de conscience parmi les principaux intervenants au Maroc sur la thématique d'égalité de genre et les différents enjeux, clivages et opportunités qui y sont liés et touchent directement les hommes et les garçons dans la société marocaine. Tel est l'objectif de ce séminaire organisé en partenariat avec le Groupe thématique genre du système des Nations unies (GTG).
Les organisateurs indiquent dans un communiqué que ce «séminaire vise à offrir un espace pour effectuer une analyse de l'intégration des masculinités dans les questions de genre ainsi que le contexte marocain sous des angles complémentaires avec la facilitation d'experts en la matière et les résultats des études et enquêtes récemment publiées ».
Ainsi, précisent-ils, des expériences internationales et marocaines seront présentées comme exemples de mise en œuvre d'une approche holistique genre où la prise en compte des enjeux liés aux masculinités a permis d'obtenir des résultats probants et qui montrent qu'il est possible de dépasser les identités de genre et de transformer l'égalité en véritable levier de développement humain.
Au cours de ce séminaire, les organisateurs s'intéresseront particulièrement aux recherches et travaux menés notamment au Maroc qui ont démontré qu'il est nécessaire de passer au crible la façon dont les hommes et les jeunes garçons sont socialisés, de chercher à comprendre comment les normes de genre façonnent la construction de leurs personnalités, leur santé et leur développement, et comment les programmes et les politiques peuvent mieux répondre à leurs besoins, en conjonction avec les besoins des femmes et des jeunes filles.
Comme indiqué dans le programme, ce séminaire comporte deux panels, « Concept et outils méthodologiques » et « Echange d'expériences » (implication des hommes pour l'autonomisation des femmes : échanges et réflexion suite à la rencontre internationale Femmes du monde de Bogota), une présentation de l'enquête internationale sur les hommes et l'égalité de genre – IMAGES (International Men and Gender Equality Survey) et de sa composante MENA ainsi qu'un zoom sur une initiative locale d'hommes en faveur de l'égalité au Maroc : campagne « même regard, mêmes droits ».
Soulignons que les allocutions d'ouverture seront assurées par Nizar Baraka, président du Conseil économique, social et environnemental et Leila Rhiwi, représentante ONU-Femmes et présidente du Groupe thématique genre. Une synthèse et des recommandations sont attendues à l'issue du débat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.