Al Boraq sur la bonne voie    Elalamy : Le Maroc ne ménagera aucun effort pour continuer le développement de son industrie automobile    BTI Bank signe une convention avec la Confédération Marocaine de TPE-PME    Trafic de drogues : Gros coup de filet de la DGSN à Tan-Tan    ‘‘Lire Casablanca'', une référence sur l'histoire architecturale et urbanistique de Dar El Beida    Marrakech fête le 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits d'enfants    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Le film « Adam » fait un beau parcours à l'international    Inzegane : Arrêté pour avoir fait chanter une jeune fille    Secousse tellurique de magnitude 3,1 dans la province de Midelt    Le FIFM célèbre le parcours de quatre grandes figures du cinéma international    La Tunisie instaure des cours d'éducation sexuelle, une première dans le monde islamique    Futsal: la sélection marocaine des personnes de petite taille affronte l'Egypte    Communiqué du Bureau politique du PPS    La CMR finalise sa stratégie de transformation digitale 2020-2024    Le 19 novembre décrété «Journée du Maroc à Los Angeles»    Amnesty: Le modèle économique de Facebook et Google est une « menace » pour les « droits humains »    Mali. Peine de mort prononcée pour l'homme qui a tué un imam    Le départ de Mustapha Iznasni : des témoignages    Nouvelle distinction pour Auto Hall    Le Maroc s'achète 36 hélicoptères Apache AH-64E américains    Affaire ukrainienne: Un ambassadeur dit avoir « suivi les ordres » de Trump    Le roi saoudien appelle l'Iran à renoncer à son « idéologie expansionniste »    Hay Mohammadi: accueil triomphal pour l'équipe du TAS    «La formation un maillon parmi tant d'autres pour structurer la filière musicale»    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Edito : Modèle    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Les joueurs de basketball au Maroc s'organisent    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pyongyang promet des tirs balistiques hebdomadaires
Publié dans Libération le 19 - 04 - 2017

Le vice-président américain Mike Pence a réitéré mardi l'engagement de son pays à assurer la sécurité du Japon, face à la Corée du Nord qui menace d'effectuer des essais de missiles "chaque semaine".
Arrivé à Tokyo en début d'après-midi, M. Pence a entamé avec le Premier ministre Shinzo Abe des discussions centrées sur le régime de Kim Jong-Un après les récents tirs de missiles nord-coréens vers l'archipel, en mars et avril.
Alors que plane la menace d'un sixième essai nucléaire par le régime communiste, le vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Han Song-Ryol, a laissé entendre que Pyongyang comptait accélérer le rythme de ses tirs balistiques.
"Nous allons mener plus d'essais de missiles de manière hebdomadaire, mensuelle et annuelle", a dit M. Han dans un entretien à la BBC, agitant la menace d'une "guerre totale".
Face à cette menace, le vice-président américain a réaffirmé l'importance de l'alliance militaire avec l'archipel nippon. "L'alliance entre les Etats-Unis et le Japon est la pierre angulaire de la paix et de la sécurité en Asie du nord-est", a-t-il déclaré au début de sa rencontre avec le Premier ministre japonais.
M. Abe a pour sa part appelé à une solution "pacifique" à la crise nord-coréenne, ajoutant cependant: "Le dialogue pour le dialogue n'a aucune valeur et il est nécessaire de faire pression".
Le 6 mars, la Corée du Nord avait tiré quatre missiles balistiques vers le Japon et trois d'entre eux s'étaient abîmés dans les eaux territoriales nippones. L'objectif affiché par Pyongyang était de s'entraîner à "frapper les bases des forces impérialistes américaines d'agression au Japon, le cas échéant".
Le régime nord-coréen avait tiré un nouveau missile en mer du Japon le 5 avril et a procédé à un test dimanche, qui a échoué.
M. Pence avait lundi adressé un ferme avertissement au régime de Pyongyang, après une visite très symbolique de la zone démilitarisée (DMZ) intercoréenne.
A Panmunjon, le "village de la trêve", à la frontière entre les deux Corées, il avait notamment affirmé que "toutes les options" étaient désormais "sur la table" pour régler le problème nord-coréen.
"Ces deux dernières semaines, le monde a été le témoin de la puissance et de la détermination de notre nouveau président au cours d'opérations menées en Syrie et en Afghanistan", avait-il souligné, évoquant la frappe américaine contre une base aérienne syrienne et le largage d'une méga-bombe contre des jihadistes en Afghanistan.
"La Corée du Nord ferait mieux de ne pas éprouver sa détermination ou la puissance des forces armées des Etats-Unis dans cette région", avait-il ajouté.
Donald Trump avait promis jeudi que le "problème" nord-coréen serait désormais "traité". "La RPDC (République populaire démocratique de Corée, NDLR) est prête à réagir à n'importe quel type de guerre voulue par les Etats-Unis", a répondu lundi son ambassadeur adjoint à l'ONU, Kim In Ryong.
De son côté, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dit espérer qu'"il n'y aura pas d'actions unilatérales (de la part de Washington), comme celles que nous avons vues récemment en Syrie".
"Nous n'acceptons pas les aventures nucléaires et balistiques de Pyongyang en violation des résolutions de l'ONU, mais cela ne veut pas dire qu'il soit dès lors possible de violer le droit international en utilisant la force" contre la Corée du Nord, a-t-il mis en garde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.