ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Tenue de la 6ème édition du SITeau à Casablanca    Des services bancaires à portée de clic : La banque privée à l'heure du tout numérique    Banque privée : Les principaux requis de succès    Festival Gnaoua et Musiques du Monde : 22 ans déjà !    Vidéo – WAC-ESS : Les supporters enflamment les gradins du complexe Moulay-Abdallah    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Messi remporte le sixième Soulier d'or de sa carrière    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Ligue des Champions d'Afrique : Le Wydad évite le pire    Vidéo – Le WAC arrache le nul à 10 et ne se fait pas aider par la VAR (1-1)    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Match nul pour le WAC    Noor Midelt I attribué au consortium mené par EDF    Mammifères    Un nouveau festival dédié à la «cuisine de rue»    Coupe d'Allemagne : La dernière danse de Robben    Lyon prépare son grand ménage d'été    La RSB tout près de sa première étoile africaine    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    L'Unesco reproche aux assistants vocaux de véhiculer des "préjugés sexistes"    Délais de paiement des entreprises : L'Intérieur animé de bonnes intentions    Les personnes vivant seules souffrent plus de troubles mentaux    Les politiques de vaccination contre la rougeole insuffisantes pour contrer l'épidémie    S.M le Roi inaugure la section régionale du Centre national Mohammed VI des personnes en situation de handicap    Amir Al Mouminine préside la quatrième causerie religieuse du Ramadan    Habib El Malki : Les associations constituent un pilier essentiel pour les institutions    Recul des prix des actifs immobiliers au premier trimestre    Ces tournages qui ont tourné au drame : Resident Evil    Insolite : Enorme surprise pour des étudiants américains    Issam Kamal : Les textes de la chanson marocaine, à quelques exceptions près, n'ont pas encore atteint la qualité souhaitée    Evénements d'Al Hoceima : Le CNDH accueille des mères et membres de familles de détenus    Al Barid Bank: 16% des transactions réalisées via le canal mobile au T1-2019    «Génération Africaine, la force du design» : A la découverte d'une cinquantaine de designers africains    «En cas d'insuffisance rénale ou de dialyse, il faudrait s'abstenir de jeûner»    Khalid Naciri: «En hommage à celui pleuré, seul, à quatre mille kilomètres d'ici»    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    Santé. Plus de 3,8 millions de rendez-vous en ligne    Mohamed Saïd Afifi, le «Hamlet» marocain    Theresa May pose les armes    Plus de 30.000 tentatives d'immigration clandestine ont été mises en échec en 2019    La guerre contre l'Iran n'aura pas lieu    La politique sanitaire exposée en séance plénière de la Chambre des représentants    L'Everest pour la 23ème fois    Pas de cessez-le-feu en vue en Libye : Haftar reçu par Macron à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le changement climatique risque d'aggraver les inégalités aux USA
Publié dans Libération le 04 - 07 - 2017

En l'absence de mesures pour combattre le réchauffement climatique, les Etats-Unis s'appauvriront et les inégalités s'aggraveront, particulièrement dans les Etats du sud, conclut une étude publiée jeudi dans la revue Science.
La perte de revenus pourrait atteindre 20% pour le tiers des comtés les plus pauvres du pays, dans le scénario de changement climatique le plus sévère.
Utilisant des modèles économiques et des projections climatiques, cette équipe d'économistes et de climatologues a calculé les coûts et bénéfices du réchauffement aux Etats-Unis, au cours des prochaines décennies.
Les Etats situés dans le sud et le centre-ouest du pays ont le plus à perdre alors que les activités économiques vont migrer vers le nord et l'ouest du pays, prédit Solomon Hsiang, professeur à l'Université de Berkeley, en Californie et principal auteur de cette étude.
"Sans des mesures majeures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et mieux résister au changement climatique, la région du Golfe du Mexique sera fortement affectée", souligne Robert Kopp, professeur de géophysique à l'Université Rutgers (New Jersey), l'un des coauteurs.
Selon lui, "la vulnérabilité de cette région à une montée du niveau des océans, aggravée par des ouragans potentiellement plus puissants, représente un risque majeur pour ses habitants tout comme les vagues de chaleur".
A l'inverse, les comtés les plus froids et les plus riches, le long de la frontière du Canada au nord ainsi que dans les rocheuses, pourraient bénéficier le plus, alors que les coûts de santé, de l'agriculture et de l'énergie devraient diminuer dans ces régions.
"Si nous continuons sur la courbe actuelle, notre analyse indique que nous pourrions connaître le plus grand transfert de richesses des pauvres aux riches de l'histoire américaine", ajoute le professeur Hsiang.
Ces chercheurs ont évalué comment l'agriculture, la criminalité, la santé, la demande énergétique, le marché du travail et les populations côtières seront affectés par une montée des températures, un changement des précipitations, la montée du niveau des océans et l'intensification de la puissance des ouragans comme le font les compagnies d'assurance pour calculer les risques.
Selon l'estimation des auteurs de l'étude, pour chaque 0,55 degré Celsius d'augmentation des températures globales, l'économie américaine perdrait environ 0,7% de PIB avec chaque degré de réchauffement coûtant davantage que le précédent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.