Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CNI électronique, les nouvelles technologies mises à profit pour une protection maximale du citoyen
Publié dans Libération le 18 - 09 - 2017

En mettant à profit les nouvelles technologies en vue d'assurer une protection maximale au citoyen et à ses données personnelles, la Carte nationale d'identité électronique (CNIE) est considérée comme l'une des expériences réussies, lancées par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le lancement du chantier de la CNIE a constitué un changement qualitatif majeur dans le traitement des questions ayant trait aux documents d'identité, et à celles relatives à leur production et publication, dans le cadre des efforts soutenus déployés par le Royaume en vue de la modernisation de son administration et de ses outils de travail, mettant à profit les développements technologiques modernes. Le but étant de servir le citoyen marocain à travers la simplification des procédures administratives et la modernisation du service public.
Outre qu'elle dispose de caractéristiques techniques et technologiques rendant impossible sa falsification, la CNIE, lancée en avril 2008 par la DGSN, offre une garantie supplémentaire quant à la protection des données personnelles du citoyen.
Considérée comme étant un document officiel, elle est dotée de toutes les caractéristiques de sûreté permettant de protéger le citoyen de toute falsification ou usurpation de son identité.
Instituée conformément au Dahir n° 07-149 publié le 19 Dou Al Kaada 1428 (30 novembre 2007) portant promulgation de la loi n°35-06 y afférente, la CNIE permet à son titulaire de justifier son identité et sa nationalité marocaine. Elle est obligatoire et d'une durée de validité de 10 ans.
Son lancement s'inscrit dans le cadre des orientations stratégiques de la DGSN, conformément aux Hautes orientations Royales relatives à la consolidation de la sécurité des citoyens et de leurs biens et à l'amélioration des prestations fournies par des établissements publics.
La CNIE est dotée d'une carte à puce sans contact qui répond aux recommandations internationales dans le domaine des documents d'identité, en plus d'un code-barres lisible grâce à des machines appropriées.
La puce renferme les données figurant sur le recto et le verso de la carte, la photographie du titulaire ainsi que deux empreintes digitales sous un format crypté sécurisé, alors que le code-barres imprimé sur le verso contient des données imprimées sur la carte.
Infalsifiable, grâce à ses nombreuses caractéristiques de sûreté, la CNIE vise également à simplifier les procédures administratives en dispensant le citoyen de fournir une série de documents officiels, à savoir l'extrait d'acte de naissance, le certificat de résidence, de vie et de nationalité. Elle vise en outre à simplifier la procédure d'obtention du passeport biométrique.
La DGSN avait procédé, lors du lancement de la CNIE, à la mise en place de 135 Centres d'enregistrement des données identitaires (CEDI) à travers les préfectures et provinces du Royaume.
Relevant des préfectures, des commandements régionaux et commissariats de police, ces centres sont des espaces dotés des ressources humaines nécessaires et d'équipements modernes permettant d'accueillir dans de bonnes conditions les citoyens désirant déposer ou retirer leurs cartes d'identité et des fiches anthropométriques.
Quant aux Marocains résidant à l'étranger (MRE), ils doivent s'adresser au service de la Carte nationale au sein des représentations diplomatiques marocaines à l'étranger ou aux guichets qui leur sont réservés au niveau des CEDI dans toutes les villes du Royaume.
La DGSN a dans ce sens œuvré pour permettre aux MRE d'obtenir ce document auprès de 131 représentations diplomatiques et consulaires à l'étranger et leur offrir des prestations de qualité dans ce domaine.
Soucieuse de simplifier et faciliter l'accès des ressortissants marocains aux prestations du service public, et leur obtention de la CNIE dans un court délai, la DGSN a procédé en 2016 à la mise en place d'un système informatisé de collecte des données biométriques aux consulats de Bruxelles et d'Orly qui sera étendu à Marseille, ce qui a permis l'émission de 1.808 cartes au profit des MRE au sein de ces centres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.