Fès se penche sur les finances publiques    Dans le Haut Atlas, la population piégée par une sécheresse inquiétante    Compétitivité fiscale: Le Maroc gagne encore des places    Trois Casques bleus et un soldat tués au Mali    Agadir/Congrès international de l'arganier: Cap sur la recherche scientifique    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Divers    Pour une meilleure préservation de l'arganier    L'insoutenable calvaire de la femme marocaine    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader en jeu    2ème phase de la régularisation des migrants : Plus de 25.000 demandes recensées    Pistorius écope de 13 ans ferme    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Tanger Med: Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et de 10 kg d'héroïne à bord d'un autocar venant de Belgique    L'OCP met en service sa nouvelle usine d'engrais    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Un sit-in devant l'ambassade de la Libye à Rabat pour dénoncer la traite des êtres humains    AGRESSIONS DES ENSEIGNANTS: QUAND LA SALLE DE COURS DEVIENT UN RING!    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    NEUF CLANDESTINS MAROCAINS SAUVES AU LARGE DE LA TUNISIE    Theresa May à Bruxelles, le coût financier du Brexit en vedette    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Allemagne: Tout, sauf des élections !!!    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lopes : On fait avec
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2017

"On fait avec", a réagi le gardien de Lyon Anthony Lopes, frappé par un spectateur au milieu des échauffourées qui ont éclaté entre les joueurs d'Everton et de Lyon, jeudi en Europa League, le Portugais estimant toutefois que cela ne fait "pas partie de l'ambiance en Angleterre".
"C'est rien, il ne s'est pas passé grand-chose", a déclaré le Lyonnais après la victoire de son équipe (2-1), au micro de RMC Sport. "Ça a surtout réveillé le public, parce qu'il dormait jusque-là. Je ne pense pas que ça fasse partie de l'ambiance en Angleterre qu'un supporter frappe un joueur adverse, mais on fait avec, c'est comme ça". "Il y a un supporter qui lui met un coup, je pense que ce n'est pas normal", a pour sa part estimé l'attaquant lyonnais Bertrand Traoré au micro de beIN Sports.
"Dans ces moments-là, on doit s'entraider, rester en équipe. C'est ce que j'ai essayé de faire", a poursuivi le Burkinabé auteur du but décisif.
Traoré a été l'un des premiers Lyonnais à réagir lorsque son portier portugais a été bousculé par le défenseur des "Toffees" Ashley Williams, après l'heure de jeu, alors que Lyon menait 1 à 0. La grossière faute du Gallois, qui lui a valu un carton jaune, a provoqué l'attroupement de plusieurs joueurs des deux camps, dans la confusion.
"J'ai défendu Anthony. Ce n'est pas normal qu'il y ait une faute sur lui et qu'on le bouscule après", a détaillé Traoré, le seul joueur à avoir reçu un avertissement pour son implication dans les échauffourées.
Quelques secondes après, alors que les joueurs étaient amassés près de la tribune, un spectateur a réussi à atteindre le Portugais au niveau de la tête, selon les images de la télévision.
"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé", a réagi l'entraîneur d'Everton Ronald Koeman en conférence de presse. "C'est parti d'Ashley et d'un autre défenseur lyonnais. Il y avait beaucoup de joueurs impliqués."
"Je comprends mes joueurs et que quelque chose se soit passé. Cela vient de la frustration. La frustration a commencé à monter en première période. L'arbitre l'a laissée monter, notamment avec Fekir, qui a plongé dix fois en première période (sans être sanctionné)", a regretté le Néerlandais.
"J'y suis allé pour calmer mes joueurs car c'est la meilleure chose à faire dans ces moments-là. Le staff adverse, les stadiers, tout le monde a fait la même chose et c'est ce qu'il fallait faire', a commenté de son côté Bruno Genesio, le technicien lyonnais.
Pour Williams, "c'est le foot. C'est comme ça. Nous voulions gagner et eux aussi. Ces choses-là arrivent", a-t-il commenté au micro de BT Sport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.