France : L'hypnose à la place de l'anesthésie pour une opération du cœur    SM le Roi félicite le Serviteur des deux Lieux Saints de l'Islam    Mode: Michael Kors rachète Versace    A partir de décembre, le ballon d'or se conjuguera au féminin    Dialogue social: Le CESE recommande une approche de consensus au-delà de la négociation    Conjoncture économique: aggravation du déficit commercial et budgétaire malgré la bonne dynamique sectorielle    Adhésion à la CEDEAO: Le Maroc est-il allé trop vite?    Les fondateurs d'Instagram démissionnent    Agadir africaine!    Coupes d'Afrique: Le Raja seul représentant du Maroc    Sommet de la paix Nelson Mandela: Mohammed VI rappelle l'esprit anti-séparatiste de Madiba    IRAN: La journée nationale des forces armées endeuillée…    Tanger : Première opération chirurgicale de valvulopathie mitrale et aortique    Taroudant : Une enquête sur l'incendie du poste ONEE    Les joies de la lettre inspirante    Maria Berasarte « Je suis dans une quête permanente de soi » (Interview)    Tanjazz 2018. Clap de fin ensoleillé !    BTP : Les détails du contrat programme    AWB, premier groupe bancaire africain hors Afrique du Sud    Justice constitutionnelle. La haute Cour et l'Académie du Maroc déclinent leur vision    Couverture sanitaire. Plus de 200.000 dossiers déposés pas les imams    L'ANRT ouvre la 3ème session de formation sur le protocole DNSSEC    Qui dit mieux… , Reports, encore et toujours    Championnat arabe des clubs : Match nul du WAC face à Al Ahli Tripoli (1-1)    Darija : Grand oral pour Amzazi    Casablanca : Des conducteurs de taxis transportent gracieusement des malades    Maroc-OMS : La santé mentale au menu des entretiens de M. Doukkali à New York    La lutte contre la toxicomanie s'organise à Tétouan    Engrais. OCP rachète 20% de Fertinagro Bieotech    RDC-Ebola : Déjà 100 morts !    ONU : Le Maroc défend ses positions et intensifie ses actions diplomatiques    Les 11è MEDays du 7au 10 novembre prochains à Tanger    Dialogue social : La recette du CESE    Les industriels confiants au 3e trimestre    Journée culturelle pour célébrer l'histoire en partage France-Maroc    Driss Lachguar préside la session du Conseil de l'Union arabe de la jeunesse socialiste    L'armée birmane hausse le ton contre l'ONU    L'Aquarius privé de pavillon    Lancement d'une nouvelle plateforme éducative arabophone    Operation Smile Morocco et l'OCP signent une mission humanitaire dentaire à El Jadida    Divers    L'OCK assure l'essentiel face au CRA    Concours officiel de saut d'obstacles    News    Le blogueur Mahmoud Zeidane jeté dans les geôles du Polisario    C'est parti pour la 12ème édition du Festival international du film de femmes de Salé    Participation marocaine au Festival international "Samae" d'inchad et de musique sacrée du Caire    Clôture à Rabat du premier atelier d'initiation au dessin de mode    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lopes : On fait avec
Publié dans Libération le 21 - 10 - 2017

"On fait avec", a réagi le gardien de Lyon Anthony Lopes, frappé par un spectateur au milieu des échauffourées qui ont éclaté entre les joueurs d'Everton et de Lyon, jeudi en Europa League, le Portugais estimant toutefois que cela ne fait "pas partie de l'ambiance en Angleterre".
"C'est rien, il ne s'est pas passé grand-chose", a déclaré le Lyonnais après la victoire de son équipe (2-1), au micro de RMC Sport. "Ça a surtout réveillé le public, parce qu'il dormait jusque-là. Je ne pense pas que ça fasse partie de l'ambiance en Angleterre qu'un supporter frappe un joueur adverse, mais on fait avec, c'est comme ça". "Il y a un supporter qui lui met un coup, je pense que ce n'est pas normal", a pour sa part estimé l'attaquant lyonnais Bertrand Traoré au micro de beIN Sports.
"Dans ces moments-là, on doit s'entraider, rester en équipe. C'est ce que j'ai essayé de faire", a poursuivi le Burkinabé auteur du but décisif.
Traoré a été l'un des premiers Lyonnais à réagir lorsque son portier portugais a été bousculé par le défenseur des "Toffees" Ashley Williams, après l'heure de jeu, alors que Lyon menait 1 à 0. La grossière faute du Gallois, qui lui a valu un carton jaune, a provoqué l'attroupement de plusieurs joueurs des deux camps, dans la confusion.
"J'ai défendu Anthony. Ce n'est pas normal qu'il y ait une faute sur lui et qu'on le bouscule après", a détaillé Traoré, le seul joueur à avoir reçu un avertissement pour son implication dans les échauffourées.
Quelques secondes après, alors que les joueurs étaient amassés près de la tribune, un spectateur a réussi à atteindre le Portugais au niveau de la tête, selon les images de la télévision.
"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé", a réagi l'entraîneur d'Everton Ronald Koeman en conférence de presse. "C'est parti d'Ashley et d'un autre défenseur lyonnais. Il y avait beaucoup de joueurs impliqués."
"Je comprends mes joueurs et que quelque chose se soit passé. Cela vient de la frustration. La frustration a commencé à monter en première période. L'arbitre l'a laissée monter, notamment avec Fekir, qui a plongé dix fois en première période (sans être sanctionné)", a regretté le Néerlandais.
"J'y suis allé pour calmer mes joueurs car c'est la meilleure chose à faire dans ces moments-là. Le staff adverse, les stadiers, tout le monde a fait la même chose et c'est ce qu'il fallait faire', a commenté de son côté Bruno Genesio, le technicien lyonnais.
Pour Williams, "c'est le foot. C'est comme ça. Nous voulions gagner et eux aussi. Ces choses-là arrivent", a-t-il commenté au micro de BT Sport.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.