Edito : Redonner confiance    Lutte contre l'habitat insalubre : El Brouj, 59ème ville sans bidonvilles    Salaheddine Mezouar élu président de la CGEM    BMCE Bank of Africa et Crédit Agricole du Maroc primés en Afrique    Le patron de Facebook présente ses excuses devant le parlement européen    Entretien téléphonique entre SM le Roi et le président Palestinien    La voie de l'émergence    Marché du travail : Pertes dans l'industrie    Officialisation de l'amazigh : Dernière ligne droite chez les députés    [Top] Les 15 plus grands innovateurs de tous les temps : Shigeru Miyamoto (11ème)    Parlement: Le gouvernement continue de bouder les propositions de loi    Agadir Affrontements mortels à la faculté des lettres    Méga-barrage sur le Nil: La guerre de l'eau n'aura pas lieu    Guelmim-Oued Noun veut classer son patrimoine archéologique    Les musées récupèrent les œuvres saisies par la Douane    Manuscrits et œuvres antiques au patrimoine national    Football: Manchester United vaut 3,2 milliards d'euros    Le Roi Mohammed VI appelle Mahmoud Abbas    26 sociétés bénéficient de l'aide de l'Etat    Le Maroc et la Corée du Sud veulent donner un nouvel élan à la coopération bilatérale    Tan-Tan : 113 projets de diplômés chômeurs financés par l'INDH    Un individu succombe à ses blessures    "fait maison" ou "prêt à emporter", que préfèrent les Marocains ?    Concert «Trois cultures, trois musiques» par Luis Delgado à Rabat    Produit par Hamid Bouchnak : Le single «Ramadan Kareem» de Soufiane Nhass bientôt en clip    Rencontre à Rabat consacrée à la préparation des épreuves du baccalauréat en juin 2018    Rabat abrite la 2ème Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique les 18 et 19 juin    30ème journée de la Botola Maroc Telecom : Un épilogue sans grande surprise    «La photographie marocaine est encore marginalisée»    Transfert : Emery, après le PSG, se dirige vers Arsenal    Télémédecine et répression de la faude aux examens, sur la table du gouvernement    Les Marocains, deuxièmes sur la liste des affiliés étrangers à la sécurité sociale en Espagne en avril    Le régime algérien, un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales    L'UE et les marchés tremblent pour l'Italie    (Vidéo) C1: Entre CR7 et Mo Salah, Zizou a fait son choix!    Réunion de la deuxième session du CC du PPS    Incident fortuit à la Faculté des lettres d'Agadir!    Merouane Kabbaj diplômé de l'université du Québec    Netflix: Barack et Michelle Obama sont les nouveaux producteurs!    Marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien    Des représentants du Maroc à Bruxelles pour la Gambie    SM le roi lance des projets dédiés aux femmes et aux jeunes à Kénitra    Le WAC et le HUSA complètent le podium derrière l'IRT    53 blessés dans un atterrissage d'urgence d'un avion de la Saudia (+vidéo)    «Le développement de l'enseignement de l'amazighe connaît un retard notable»    Le coach de l'équipe nationale iranienne dévoile sa constellation    Décès de l'ancien joueur de l'équipe nationale de football Mohamed « Houmane » Jarir    C1 – Klopp: « Zizou est l'un des meilleurs joueurs de tous les temps »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture en beauté du Festival Cinéma et migration à Agadir
Publié dans Libération le 21 - 11 - 2017

Après une semaine de projections et de débats, le 14ème Festival Cinéma et migration a pris fin, samedi dernier, par la remise des prix au cinéma Rialto. A cette occasion, le jury de la compétition officielle présidé par le Burkinabé Idrissa Ouedraogo a consacré le film «Zeus» du Portugais Paolo Felipe Monteiro. Le Prix de la meilleure réalisation a été attribué à l'Egyptien Ali Idriss pour son film «L'Autre Rive». A cette occasion, le jeune réalisateur a exprimé sa grande joie d'être primé par le festival après la marginalisation qu'il subie dans son pays. Le prix du meilleur scénario est revenu au scénariste marocain Raouf Sebbahi pour son scénario «Hayat». Pour ce qui est de la meilleure interprétation masculine, il a été attribué à l'acteur Sinde Felipe pour son rôle dans «Zeus» tandis que l'actrice marocaine Fadila Ben Moussa a décroché le prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans «Fadma» du réalisateur Ahmed El Maânouni.
Quant au jury de la compétition officielle du cours-métrage, présidé par le scénariste et réalisateur marocain Mustapha Madmoune, il a décerné le grand Prix à «Léo» du Britannique Julien Alexander. La cérémonie de clôture de cette 14ème édition du festival placé sous le Patronage de S.M le Roi Mohammed VI a été marquée par un vibrant hommage au producteur marocain installé aux Pays-Bas, Adel
Boudellah.
Il est, par ailleurs, à noter que cette édition a rendu un vibrant hommage au cinéma du Cameroun, pays invité d'honneur de la présente édition. Une forte délégation du cinéma camerounais conduite par le grand écrivain, réalisateur et cinéaste Bassek Ba Kobhio, a d'ailleurs fait le déplacement pour participer à ce grand rendez-vous dédié au cinéma et à la migration.
«Si ce rendez-vous annuel culturel et artistique a franchi aujourd'hui le cap vers le professionnalisme en dépit de moult entraves, il doit cette prouesse avant tout à une équipe homogène et dévouée», expliquent les organisateurs du festival. «Ses membres n'épargnent, en effet, aucun effort pour peaufiner la programmation, sélectionner les films à l'affiche de la compétition officielle, élaborer les thématiques des conférences, master class et ateliers artistiques, et plus important encore, inviter la fine fleur du cinéma marocains aux côtés de grands noms de cette industrie venus de l'étranger», précise-t-on. Et d'ajouter: «Force est de reconnaître que l'engagement inlassable de l'Association «L'Initiative culturelle» pour être constamment à la hauteur de la renommée désormais acquise par cet événement, n'aurait pu aboutir sans le soutien et l'appui inestimable de plusieurs partenaires qui, par leur confiance et leur dévouement, nous réconfortent dans notre démarche pour doter la ville d'Agadir et la région du Souss-Massa d'un festival de haute facture. Leur soutien est salutaire tellement le manque de ressources et l'absence de salles de cinéma, constituent indubitablement des obstacles majeurs devant tout projet culturel», concluent les organisateurs.
Rappelons enfin que le Festival international de Cinéma et migration est organisé chaque année par l'Association «L'Initiative culturelle» avec l'appui du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, du ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, du Conseil régional de Sous-Massa, et du conseil provincial d'Agadir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.