Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 23 Janvier 2022 à 16H00    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Lancement à Témara d'un projet centré sur le renforcement de la participation politique des femmes    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    Alger au fond de l'isolement!    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    CAN2021 - Huitièmes : Burkina-Faso – Gabon (17h), Tunisie- Nigéria (20h)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Un think tank canadien interpelle l'ONU    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Togo. La charte des partis politiques change    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une alternative stratégique au projet Russo-Allemand
Publié dans MarocHebdo le 02 - 04 - 2021

Le projet de gazoduc Nigéria-Maroc est une alternative politique fiable pour les Etats-Unis, qui veulent limiter la dépendance du vieux continent au gaz russe. Un projet pour lequel la Cédéao a déjà opté.
Les Etats-Unis penchent pour le projet de gazoduc Nigéria-Maroc. Ils soutiennent vivement sa réalisation dans les plus brefs délais. Stratégiquement, ce projet est une alternative fiable et sûre au projet gazier russo-allemand North Stream 2 aux yeux des Américains qui redoutent une hégémonie économique et politique de la Russie sur le continent européen. C'est ce que révèle la publication américaine Newslooks le 28 mars 2021 dans un article intitulée The Nord Stream 2 pipeline and the EU-US alliance (Le gazoduc Nord Stream 2 et l'alliance UE-US). L'auteur souligne d'emblée que le projet de gazoduc Nigéria-Maroc est la meilleure alternative au projet Nord-Stream 2 qui est au coeur de tensions entre les Etats-Unis, la Russie et l'Union européenne.
La Russie est le premier fournisseur de gaz naturel au monde et le premier exportateur vers l'Europe. Ainsi, toute tentative de réduire la dépendance de l'Europe vis-à-vis du gaz russe se heurte à l'obstacle des prix élevés. Trois choix apportent à la fois une solution à cette problématique et une alternative à Nord Stream 2: le gazoduc du Qatar vers l'Europe, l'alternative américaine au gaz russe et enfin un gazoduc en provenance du Nigéria vers l'Europe.
Intérêt des Européens
«Le passage du gazoduc qatari proposé à travers la Syrie et de là, vers la Turquie, puis l'Europe ne peut être fiable à moyen ou même à long terme», relève la publication, notant que «la situation sécuritaire en Syrie empêche aujourd'hui la réalisation de cette idée». «Quant aux Etats-Unis comme fournisseur alternatif de gaz à l'Europe, il s'agit d'une théorie qui se heurte à la réalité des plans énergétiques américains», explique Newslooks. Enfin, «le coût du gaz américain ne peut pas facilement concurrencer le coût du transport du gaz russe vers l'Europe». Pour les Etats-Unis, la question ne se pose même pas.
L'alternative africaine, notamment le gaz nigérian, reste la plus réaliste d'un point de vue purement stratégique. «Ainsi, d'aucuns estiment que le projet de gazoduc maroco-nigérian garantit les avantages économiques et de développement de 12 pays d'Afrique et sert largement les objectifs de développement du continent africain occidental, ce qui est dans l'intérêt des Européens, notamment en ce qui concerne la question de l'immigration clandestine», soutient la publication américaine.
Pour Newslooks, l'Algérie est en concurrence avec le Maroc pour remporter le projet de gazoduc nigérian vers l'Europe. Cette question a été tranchée par la Cédéao le 10 décembre 2020 en optant pour le gazoduc Nigeria-Maroc et en appelant à une synergie entre sa commission chargée du projet d'extension du réseau de gazoduc de l'Afrique de l'Ouest (Wagpep), et les promoteurs du projet de gazoduc Nigeria-Maroc, à savoir la Nigerian national petroleum corporation (Nnpc) et l'Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (Onhym).
Ce choix est justifié selon la Cédéao par le fait que le tracé du gazoduc Nigeria-Maroc et celui du Projet Wagpep «concourent à des objectifs communs qui sont la valorisation des ressources gazières de la région et l'approvisionnement des pays en énergie propres y compris les Etats membres de la Cédéao».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.