Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Le temps qu'il fera ce samedi 22 janvier 2022    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Colombie: Bras-de-fer entre le pouvoir et la communauté indienne
Publié dans Albayane le 10 - 04 - 2019

Après avoir obtenu des terres et des droits en vertu d'accords signés avec le pouvoir de Bogota, les indiens de Colombie ont longtemps attendu que ceux-ci soient respectés dans la pratique mais ils sont restés lettre morte.
Aussi, pour faire entendre leur voix par le régime du président Ivan Duque, les indiens qui, pour cette «minga» – terme d'origine quechua désignant l'espace collectif où la communauté se réunit pour accomplir une action commune – auraient mobilisé entre 15.000 et 20.000 personnes, ont, pendant trois semaines, bloqué toutes les voies terrestres menant vers le sud-ouest du pays.
Rappelant que «la lutte des peuples originaires dure depuis cinq siècles» et que les terres «conservées ou récupérées» par la communauté indienne ont été «arrachées de haute lutte», Feliciano Valencia rappelle, que pour la levée des barrages, les protestataires exigent qu'ils soient entendus par le chef de l'Etat.
Et si ce dernier avait toujours refusé de négocier sous la pression d'un mouvement qu'il juge illégal, ce vendredi 5 Avril, à la surprise de tous, un accord a été conclu dans le hameau de Mondomo, par des représentants des deux parties. Aussi, dès le lendemain, les bulldozers dépêchés par Bogota pour déblayer la route qui mène de Cali à Popayan, sont entrés en action et les contestataires ont commencé à démonter leurs abris de fortune – de simples bâches en plastique – et à ramasser leurs ustensiles de cuisine promettant, toutefois, de revenir «si le président Ivan Duque ne tient pas ses promesses».
Estimant que l'accord auquel sont arrivé les deux parties est «raisonnable et réaliste», le chef de l'Etat colombien a, tout de même, promis de réserver une enveloppe de 250 millions de dollars à l'amélioration des conditions d'existence de la communauté indienne (logements, centres de santé, infrastructures routières…) et de prendre, également, «des mesures pour réparer les dommages économiques», estimés à plusieurs millions de dollars, survenus à la suite du mouvement de contestation.
Pour rappel, le 21 mars dernier, huit indiens sont morts dans une explosion. Mais si, pour le gouvernement, cet incident est survenu à la suite d'une mauvaise manipulation des explosifs par les victimes, la partie adverse avait évoqué, quant à elle, un attentat tant et si bien que la situation avait rapidement dégénéré.
Le bras-de-fer auquel se sont prêté le gouvernement et la communauté indienne de Colombie durant près d'un mois va-t-il prendre fin de manière définitive après les accords conclus ce vendredi et le démantèlement des barrages qui bloquaient tout le sud-ouest du pays ? Attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.