PLF 2021 : voici le détail des amendements proposés par la CGEM    Décès d'Abarhoun: la FRMF prend en charge les frais de rapatriement de sa dépouille    Campagne de vaccination: forte mobilisation à Chichaoua    Provinces du Sud : 236 projets du programme de développement restent à réaliser    Abdelillah El Jawhari déplore la maigre production du cinéma arabe traitant de la cause palestinienne    Pour l'OSFI, la lutte contre la violence à l'égard des femmes est la bataille de tous les acteurs en vue d'instaurer une culture de l'égalité    Le ministère de l'Industrie prévoit un budget d'investissement de 1,2 MMDH en 2021    CFG Bank enregistre un PNB en hausse à fin septembre    Où va le Liban ?    Nasser Bourita : Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    Marzouki appelle les séparatistes du polisario à regagner la mère-patrie    Malades du Covid-19 traités à domicile...ces laissés-pour-compte    L'UE souhaite améliorer le mécanisme des retours au Maroc des migrants irréguliers    "Le Miracle du Saint Inconnu " de Alaa Eddine Aljem représente le Maroc dans la présélection des Oscars    Philip Green, la chute du sulfureux roi de la mode britannique    Evolution du coronavirus au Maroc : 4346 nouveaux cas, 364.190 au total, mercredi 2 décembre à 18 heures    RNI : Le Comité de suivi de la cause du Sahara en visite à Guergarate    Jeux Olympiques de Tokyo 2021 : A la rencontre des quatre cavaliers du Royaume    Bruxelles: une manif du polisario fait pschitt    Le Maroc, sous la conduite de S.M le Roi, considère la cause palestinienne comme une question centrale    F1 : Russell remplace Hamilton chez Mercedes au GP de Sakhir ce week-end    Non à la suspicion meurtrière    Unesco: le Maroc soutient la candidature d'Audrey Azoulay pour un second mandat    Rachid Yazami, ce marocain qui entend révolutionner la recharge des batteries pour véhicules électriques    Décès de l'épouse du camarade Lemniddem    «La Covid-19 a grandement perturbé notre action»    Le président Tebboune va rentrer «dans les prochains jours»    Bill Barr n'a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l'élection    Vers un remaniement ministériel avant les élections ?    Une proposition de loi pour le transfert des actifs de la Samir à l'Etat    Loulichki: Le Maroc demeure un partenaire crédible pour les Etats-Unis    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Merendina parle le langage de l'amour    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Avec Dyalna, nous déciderons de ce que nous voulons consommer»
Publié dans Albayane le 23 - 10 - 2019

Les Marocains veulent désormais être acteurs de leur consommation. A travers la nouvelle marque «Dyalna», les consommateurs vont bientôt créer leurs propres produits, contrôler les circuits de fabrication, veiller à la traçabilité, en fixer eux-mêmes les prix…
Ne plus être à la merci des entreprises, dont ils dépendent pour leur consommation, c'est la vision de la marque de consommateurs «Dyalna». A travers cette marque inédite, les consommateurs du royaume voudraient désormais exercer leur pouvoir sur les produits et acheter en connaissance de cause.
Dyalna, qui se veut une initiative citoyenne s'inspire de «C'est qui le patron ?» lancée en 2016 en France, consiste à inviter les consommateurs à réfléchir collectivement sur le cahier des charges d'un produit, à le produire selon les normes définies et à le commercialiser au juste prix, tout en rémunérant correctement tous les opérateurs de la chaine.
Le processus de création des produits est simple. Les consommateurs sont invités à s'inscrire sur la plateforme www.lamarqueduconsommateur.ma ou www.markatelmoustahlik.ma et à voter pour les produits à fabriquer sous la marque Dyalna. Pour l'instant, trois produits ont été largement votés par les consommateurs. Il s'agit du lait, de l'huile d'olive et du fromage. Après le choix des produits, la marque ira à la recherche des partenaires en vue de la production desdits produits qui seront par la suite commercialisés aux prix fixés par les consommateurs selon des critères tenant en compte tous les opérateurs de la chaine.
Al Bayane : Pourquoi une «marque de consommateurs» au Maroc?
Nawal Slamti : Une Marque de Consommateurs au Maroc est la réponse à une volonté commune d'être au fait du sujet de notre consommation. Aujourd'hui, il est important pour nous consommateurs de savoir, avant d'acheter un produit, quel impact il aura sur notre santé, sur notre environnement économique, social et environnemental. Nous voulons savoir où va notre argent et comment chaque acteur de la chaîne de valeur est rémunéré. Et le chemin le plus court est de nous impliquer, nous consommateurs, en amont de toute création de produit sous la dénomination Dyalna en participant à l'élaboration de son cahier des charges.
Dyalna est une initiative positive qui a pour ambition de réunir et rapprocher les consommateurs, les futurs producteurs, industriels et distributeurs partenaires autour des mêmes valeurs de Responsabilité, d'Authencité et de transparence.
La marque Dyalna se base sur le concept de co-création et consom'Acteurs, qui ne sont pas nouveaux, puisque certaines entreprises impliquaient déjà les consommateurs pour lancer de nouveaux produits. Qu'est ce qui fait la différence de Dyalna sur ce point ? Quelles sont les spécificités d'une marque consommateur par rapport à une marque produit?
Il est bien entendu vrai que les Marques font toutes sortes d'études consommateurs quantitatives ou qualitatives pour répondre au mieux à nos attentes.
Nous ne parlons pas de la même chose. Avec Dyalna, nous déciderons de ce que nous voulons consommer, à quel prix et où nous voulons que notre argent aille car nous participerons aux cahiers des charges des produits sous la dénomination Dyalna. Ces choix se feront sur la base d'une intelligence collective qui sera générée par des questionnaires produits avec un nombre de thèmes et très documentés sur la plateforme neutre qui est www.markatelmoustahlik.ma. Nous pourrons choisir les critères qui nous conviennent en toute connaissance de causes, nous pourrons agir sur notre monde de demain en votant que ce soit d'un point de vue environnemental, humain, économique, qualitatif. Enfin, nous nous assurerons que les engagements de nos futurs partenaires sont une réalité vérifiable à tout moment.
La marque n'est adossée à aucune entreprise, mais plutôt à une association. Quelle sera la spécificité de cette structure ? Comment les partenaires, distributeurs et producteurs seront-ils rémunérés?
«La marque du Consommateur» est une structure complètement neutre et indépendante qui n'est adossée à aucune Entreprise existante. Cette structure garantira le respect de tous les processus décrits précédemment de la création du cahier des charges au contrôle des produits en passant par l'animation de la communauté associée à notre démarche.
Une structure associative (Consom'acteurs et Consom'actrices du Maroc) est en effet en cours de création. Elle a pour essence de rassembler les consommateurs qui souhaitent prendre une part active à la création, au choix, à la fabrication et au contrôle de l'offre de produits alimentaires qui leur seront proposés.
L'initiative étant citoyenne, les consommateurs qui y participent sont-ils rémunérés ? Avez-vous des ambitions d'exportation par la suite pour les produits «Dyalna»?
Il s'agit d'une Communauté de Consommateurs et citoyens responsables et engagés, qui consomment de manière réfléchie, en adoptant des modes de consommations et de production respectueux de l'humanité, de l'environnement et de valeurs fondamentales.
Nous n'avons pour le moment pas d'ambitions d'exporter car nous avons, en tant que Consommateurs du monde, certes des valeurs communes, mais avec chacun son histoire, sa culture, ses spécificités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.