Communiqué du bureau politique du PPS    Une étape importante qui transforme une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Le FC Barcelone tient son nouveau défenseur !    Le HUSA assure son maintien, le CAYB menacé    Vahid Halilhodzic tiendra une conférence de presse    Roland-Garros: Serena Williams déclare forfait    Les condoléances du Parti du Progrès et du Socialisme    Hong Kong: Arrestation de Joshua Wong    TikTok : La bataille juridique s'achèvera-t-elle ?    L'Algérie a besoin d'un prix du baril de pétrole à 157,2 dollars pour équilibrer son budget    Le «nœud»    Années 30. Comment vivaient les Juifs du Maroc    Cour des Comptes : L'encours à la dette a plus que doublé durant la dernière décennie    La pandémie de Covid-19 a rappelé au monde «la communauté de notre destin»    Les enfants, les adolescents et les maladies cardio-vasculaires    Vidéo : Basma Hammouchia rejoint les rangs de la brigade des policiers en herbe    Naima ou l'injustice territoriale    «Les Gnawa de Lalla Mimouna», de M'bark El Haouzi et Erwan Delon aux Editions l'Harmattan    Rentrée scolaire: quid de l'enseignement de l'amazighe?    La Chikha est avant tout une guerrière    CNSS : nouveau soutien au profit des entreprises [Document]    Casa-Transports accélère l'élaboration des contrats d'exploitation des futures lignes de tram    Imam Mahmoud Dicko: dans les situations difficiles, le Maroc "est le premier pays qui vient au secours du Mali"    Abdeslam Seddiki pointe du doigt les « réalisations et les grandes réformes » du gouvernement    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Cour des comptes: dégringolade du rendement des principaux impôts    Marsa Maroc : CA de 1 454 MDH au 30 juin    Des Marocains bloqués à Melilia bientôt rapatriés    Enfant tuée à Tafoughalt : un suspect interpellé et mis en garde à vue    L'OMS enquête sur des accusations de crimes sexuels liées à l'épidémie d'Ebola en RDC    Le nouvel Émir du Koweït prête serment    Colère en Inde après la mort d'une jeune femme à la suite d'un viol collectif    Présidentielle américaine : le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden sombre dans la confusion générale    Restitutions d'œuvres d'art : la gestion française du dossier laisse à désirer    Subventions accordées aux artistes: le coup de gueule de Latifa Raafat (VIDEO)    Aït Taleb: « le Maroc n'est pas à l'abri d'une nouvelle vague » (VIDEO)    Nadia Fettah: « La promotion du tourisme est tributaire de la réouverture des frontières »    Roland, Strasbourg et Hambourg    Impôts: La DGI propose de nouvelles fonctionnalités en ligne    Industrie: Baisse de l'indice des prix à la production en août (HCP)    Covid-19 au Maroc: triste bilan des décès    Chama Zaz : L'étoile de l'Aita Al Jabalia s'en est allée !    Programme de soutien destiné au domaine artistique : 459 projets subventionnés    La course aux points bat son plein aussi bien en haut qu ' en bas du tableau    Mali: Le président de transition Bah N'daw remercie le Roi Mohammed VI en recevant Nasser Bourita    L'art de l'écriture et le monde de la beauté universelle    Matchs amicaux de l'équipe nationale : Halilhodzic dévoilera la liste des Lions de l'Atlas ce jeudi    Arbitrage : Hicham Tiazi de retour !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelwahab Doukkali chante pour les enfants abandonnés de Tanger
Publié dans Albayane le 29 - 12 - 2019

Humble et plein de charisme, le doyen de la chanson marocaine, Abdelwahab Doukkali qui a survolé le paysage musical marocain, depuis plusieurs décennies, ne ménage aucun effort ou une occasion pour se produire dans des manifestations, purement sociales, en faveur des enfants malades ou démunis, sans oublier la catégorie des vieillards en mal de sociabilité.
Le chantre marocain, aux sceaux dorés, de par la suavité de la voix ouatée qui inspire la majesté, la recherche de la sonorité qui force l'admiration, s'apprête à faire part de sa présence lors d'une soirée musicale pour rendre le sourire à ces nouveaux nés et enfants abandonnés de la Crèche de Tanger. Ce rendez-vous caritatif aura lieu vers le mois de mars de l'année prochaine.
Pour ce faire, le virtuose en panache, continuellement hanté par la musicalité à la fois sensuelle et fringante demeure toujours omniprésent pour toute noble cause afin de faire plaisir à ses autres admirateurs parmi les personnes âgées souffrant de solitude et les enfants en manque d'attachement affectif et de bonheur. Un cri de cœur qui fera certainement des contents parmi les membres de la crèche de Tanger, et à leur tête Mme Khadija Bouebaidi, présidente de ladite crèche.
Pour rappel, la présidente de la crèche des enfants abandonnés de Tanger, est autant aussi fidèle, infatigable et surtout très décidée pour rendre le bonheur à ces enfants. Cette grande dame a pour unique objectif de garantir la continuité de l'excellent travail fait au niveau de cette crèche à travers une autosuffisance financière et ce par le biais d'une gestion transparente de la crèche. Dans ce contexte, celle-ci appelle tous les donateurs et personnes au grand cœur d'y participer pour l'accomplissement de cette noble cause. A noter qu'au niveau de la Crèche de Tanger, la masse salariale annuelle est estimée à 1,5 MDH sur un total d'environ de 3 MDH de charges totales annuelles.
A savoir également que la Crèche de Tanger compte, actuellement, pas moins de 76 enfants dont 19 enfants à besoins spécifiques. C'est pourquoi la présidente frappe à toutes les portes tout en multipliant les contacts et les sollicitudes pour nouer des partenariats, notamment sur le long terme afin de pouvoir couvrir toutes les charges que suggère la bonne marche de la crèche.
Il faut souligner que la Crèche de Tanger pour les nouveaux nés et enfants abandonnés est une association d'utilité publique qui a été créée le 18 novembre 1987, elle est considérée parmi l'une des institutions les plus dignes de la confiance des mécènes, notamment les entreprises et groupes industriels en quête d'actions sociales.
En effet, mettre en valeur la Crèche de Tanger pour les nouveaux nés et enfants abandonnés est un défi permanent pour cette grande dame qui partage son temps avec ces enfants en usant de tous ses moyens pour que ceux-ci puissent vivre dans la dignité tout en menant une vie normale et équilibrée jusqu'à ce qu'elle leur trouve une famille d'adoption. Mme Khadija Bouebaidi fait également un grand travail pour l'insertion sociale de ces enfants chez de bonnes familles pour les prendre en charge tout au long de leur vie comme s'il s'agissait de leurs propres enfants.
On ne peut que féliciter l'initiative du grand compositeur-chanteur pour encourager l'accomplissement de cette cause, comme à l'accoutumée. L'artiste au grand cœur est habitué à animer ce genre de soirée de gala pour venir en aide aux catégories des personnes les plus démunis, que ce soit les enfants, les personnes âgées, les veuves et autres…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.