Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelwahab Doukkali chante pour les enfants abandonnés de Tanger
Publié dans Albayane le 29 - 12 - 2019

Humble et plein de charisme, le doyen de la chanson marocaine, Abdelwahab Doukkali qui a survolé le paysage musical marocain, depuis plusieurs décennies, ne ménage aucun effort ou une occasion pour se produire dans des manifestations, purement sociales, en faveur des enfants malades ou démunis, sans oublier la catégorie des vieillards en mal de sociabilité.
Le chantre marocain, aux sceaux dorés, de par la suavité de la voix ouatée qui inspire la majesté, la recherche de la sonorité qui force l'admiration, s'apprête à faire part de sa présence lors d'une soirée musicale pour rendre le sourire à ces nouveaux nés et enfants abandonnés de la Crèche de Tanger. Ce rendez-vous caritatif aura lieu vers le mois de mars de l'année prochaine.
Pour ce faire, le virtuose en panache, continuellement hanté par la musicalité à la fois sensuelle et fringante demeure toujours omniprésent pour toute noble cause afin de faire plaisir à ses autres admirateurs parmi les personnes âgées souffrant de solitude et les enfants en manque d'attachement affectif et de bonheur. Un cri de cœur qui fera certainement des contents parmi les membres de la crèche de Tanger, et à leur tête Mme Khadija Bouebaidi, présidente de ladite crèche.
Pour rappel, la présidente de la crèche des enfants abandonnés de Tanger, est autant aussi fidèle, infatigable et surtout très décidée pour rendre le bonheur à ces enfants. Cette grande dame a pour unique objectif de garantir la continuité de l'excellent travail fait au niveau de cette crèche à travers une autosuffisance financière et ce par le biais d'une gestion transparente de la crèche. Dans ce contexte, celle-ci appelle tous les donateurs et personnes au grand cœur d'y participer pour l'accomplissement de cette noble cause. A noter qu'au niveau de la Crèche de Tanger, la masse salariale annuelle est estimée à 1,5 MDH sur un total d'environ de 3 MDH de charges totales annuelles.
A savoir également que la Crèche de Tanger compte, actuellement, pas moins de 76 enfants dont 19 enfants à besoins spécifiques. C'est pourquoi la présidente frappe à toutes les portes tout en multipliant les contacts et les sollicitudes pour nouer des partenariats, notamment sur le long terme afin de pouvoir couvrir toutes les charges que suggère la bonne marche de la crèche.
Il faut souligner que la Crèche de Tanger pour les nouveaux nés et enfants abandonnés est une association d'utilité publique qui a été créée le 18 novembre 1987, elle est considérée parmi l'une des institutions les plus dignes de la confiance des mécènes, notamment les entreprises et groupes industriels en quête d'actions sociales.
En effet, mettre en valeur la Crèche de Tanger pour les nouveaux nés et enfants abandonnés est un défi permanent pour cette grande dame qui partage son temps avec ces enfants en usant de tous ses moyens pour que ceux-ci puissent vivre dans la dignité tout en menant une vie normale et équilibrée jusqu'à ce qu'elle leur trouve une famille d'adoption. Mme Khadija Bouebaidi fait également un grand travail pour l'insertion sociale de ces enfants chez de bonnes familles pour les prendre en charge tout au long de leur vie comme s'il s'agissait de leurs propres enfants.
On ne peut que féliciter l'initiative du grand compositeur-chanteur pour encourager l'accomplissement de cette cause, comme à l'accoutumée. L'artiste au grand cœur est habitué à animer ce genre de soirée de gala pour venir en aide aux catégories des personnes les plus démunis, que ce soit les enfants, les personnes âgées, les veuves et autres…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.