Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    S.M le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Taqa Morocco améliore son RNPG au premier trimestre    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Avec des infrastructures modernes, le Maroc renforce sa vocation de hub commercial    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Coupe d'Angleterre :Tielemans et Leicester foudroient Chelsea    Ligue des champions : Le WAC a dicté son standing à Alger    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    Officiel : la campagne vaccination élargie aux 45-50 ans    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Coupe de la CAF/ Quart de finale aller : Le Raja arrache le nul en déplacement face à Orlando Pirates (1-1)    Covid-19: Aucun décès enregistré ce dimanche au Maroc    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Casablanca : Inauguration des nouveaux sièges de la BNPJ et du Laboratoire de la Police Scientifique (reportage)    Le groupe ODM rachète la « Polyclinique Atlas Casablanca »    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Jebel Irhoud : Abdelouahed Ben-Ncer nous dit tout sur l'ouverture au public du site    Botola / MAS-RSB à 19h15 : Première sortie officielle du nouvel entraîneur, le Tunisien Jebal    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Liga / Real : Zidane partant, Raul probable arrivant !    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Maroc : Le déficit budgétaire s'établit à 22,5 Mds de DH à fin avril    La riposte marocaine !    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Concours: foncez jeunesse !    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Conférence internationale sur l'agriculture durable, en octobre prochain à Béni Mellal    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Jordanie: Arrivée du deuxième lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens sur Très Hautes Instructions Royales    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rien dans cette décision ne justifie le «tsunami» de réactions déclenché
Publié dans Albayane le 20 - 04 - 2021

Le président de l'Association Marocains Pluriels, Ahmed Ghayet, s'est élevé, jeudi, contre le « tsunami » de réactions déclenché par l'annonce de la création à Agadir et à Dakhla d'un Comité du parti français « La République En Marche » (LREM).
Dans une tribune publiée sur le site électronique « le360.ma », M. Ghayet écrit que le référent du parti LREM au Maroc (chargé du Maghreb et de l'Afrique de l'Ouest), Jaoued Boussakouran -jeune Franco-Marocain « intelligent et à l'aise dans son identité-, répondant à la demande de Français de plus en plus nombreux à s'installer dans les Provinces du Sud du Maroc, a annoncé la création d'un Comité LREM à Agadir et un autre à Dakhla ».
« Sincèrement, qu'y-a-t-il donc dans cette décision susceptible de déclencher un tsunami tel que celui que l'on a vécu? Réponse: rien! », souligne-t-il, relevant que le jeune référent a fait strictement ce pour quoi il a été nommé à ce poste. "Il répond à la demande de compatriotes, qui se reconnaissent dans son parti, il fait de la politique au vrai sens du terme: celui de la politique de proximité- et de plus, il joue son rôle de façon très déontologique, puisque le communiqué annonçant la création de ces deux comités est co-signé par Marie Christine Verdier-Jouclas -porte-parole LREM à l'Assemblée Nationale, vice-présidente du groupe d'amitié France-Maroc, et députée du Tarn », fait observer M. Ghayet.
L'auteur de la tribune intitulée « +Ils+ ont raté la marche » se demande: « Y a-t-il là un quelconque motif de surprise voire d'indignation possible? ».
"Et bien, visiblement oui, pour les séparatistes du polisario, dont c'est le fonds de commerce (rentable et juteux), pour le régime algérien qui peut vous jurer sur tous les tons que l'affaire du Sahara marocain ne le concerne pas, alors qu'il en rêve (ou plutôt en cauchemarde) de jour et de nuit, et pour le Parti communiste français (si, si, il existe toujours), en la personne d'un député dénommé Lecoq, qui doit confondre notre Sahara avec sa circonscription...," affirme-t-il en guise de réponse.
Et de relever que "tout ce +beau+ monde y va de son indignation, criant au scandale, au dévoiement du droit des peuples, à la trahison de la France (trahison de qui et de quoi, au fait?), et à l'alignement du Président Macron sur la ligne définie par les Etats-Unis reconnaissant la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud?".
« Et si l'Algérie s'occupait de son peuple, de son huile qui n'arrive plus sur les tables, de sa jeunesse... Bref si elle s'occupait des Algériens, qui méritent le meilleur. Et si le polisario comprenait enfin que le sens de l'Histoire lui est définitivement contraire, lui qui est plus intéressé par les aides internationales que par le bien-être des populations », ajoute M. Ghayet. « Et si les députés communistes français perdaient ce sentiment de donneurs de leçons qui les habite, eux qui sont aujourd'hui réduits au rôle d'ectoplasmes, vous savez ceux qui sont morts mais ne le savent pas encore ».
L'auteur de la tribune fait remarquer en outre que « chacun de ces camps -intimement liés- y est allé de son disque rayé, de ses fausses indignations, de ses incantations dans leur presse, à l'assemblée nationale française, sur les réseaux sociaux... Tant et si bien que le Secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune -confondant notre Sahara et l'Europe- a dit +qu'il regrettait cette décision prise localement+ ».
« +Décision prise localement+, dit-il: madame Verdier-Jouclas n'est pas une députée marocaine à ce que je sache, et la création des deux comités d'Agadir et de Dakhla est bel et bien mentionnée et actée sur le site web du parti La République En Marche! « , souligne M. Ghayet.
Il estime que "certains en France se sentent encore très complexés et soumis aux diktats des généraux algériens, et c'est bien dommage pour eux, car ce n'est pas rendre service aux Algériens et ce n'est pas être à la hauteur des enjeux actuels". "Un ministre algérien n'a-t-il pas traité la France +d'ennemi traditionnel et éternel", s'interroge-t-il.
Par ailleurs, l'auteur de la tribune indique que « nombre de voix de députés, de sénateurs, d'élus s'élèvent aujourd'hui pour demander au Président de la République française de reconnaître la souveraineté du Maroc sur ses Provinces du Sud, et Emmanuel Macron a suffisamment le sens de l'histoire pour ne pas comprendre que cela est inéluctable".
« Il y a quatre ans exactement, le couple présidentiel français était invité à partager un Ftour à la table de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Rabat. Chez nous, le partage du repas a du sens, et la France est un ami traditionnel et éternel du Maroc », affirme-t-il.
Et de conclure : "Une image me vient pour illustrer cette spécificité qui est la nôtre: celle de ces Français du Maroc -Marocains de Cœur- se faisant vacciner aux côtés des Marocains, contre le Covid".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.