Et revoilà Benkirane, le retour!    MCA/OCDE : Convention de partenariat pour l'amélioration des pratiques dans l'enseignement secondaire    Vaccin anti-grippal: le risque de pénurie se précise    France: voici les modalités du confinement    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Condoléances du Roi Mohammed VI à la famille de feu Mohamed Melehi    BAM: hausse du crédit bancaire en septembre    Le Maroc dénonce l'attaque perpétrée à Nice    Covid-19 au Maroc : De nouveaux chiffres inquiétants    Air Arabia. une liaison Casablanca – Rennes pour la première fois    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times    Procès à distance: 8.775 audiences du 27 avril au 23 octobre    Attaque dans une église à Nice: plusieurs morts et blessés (VIDEO)    Le président Erdogan a reçu un message du roi Mohammed VI    Le journaliste Driss Ouhab est décédé du Covid-19    CRI de Casablanca-Settat : 37 MMDH d'investissements approuvés à fin septembre    MCA-Morocco prolonge les dates de préparation des offres    Taxe de solidarité : Benchaaboune campe sur ses positions    Les éclaircissements de Abdelouafi Laftit    Tanger : Inauguration du siège de la Maison méditerranéenne du climat    Alerte – Afrique : Les Africains doivent se préparer à une 2e vague    Mort de Driss Ouhab: les journalistes lui rendent hommage (PHOTOS)    Ahmed Amsrouy Belhassane, un grand capitaine de l'industrie s'en va    Anticiper la brutalité : Un reconfinement ciblé est à nos portes    France. Avignon : un homme équipé d'une arme de poing abattu par la police    France : Nouvelle attaque au couteau évitée in extremis à Avignon    Vers la création de la Chambre de commerce maroco-kényane    Edito : Diplomatie    Météo: temps assez ensoleillé ce jeudi au Maroc    Botola Pro / D1 : Youssef Fertout s'engage avec le Rapide Club Oued Zem    Ligue des champions : Dortmund n'a plus d'âme, la faute à Lucien Favre ?    Premier but de Ziyech avec Chelsea (VIDEO)    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Coronavirus: nouvelles guérisons au Raja    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Projection de "Mica " d'Ismail Ferroukhi au Festival du film d'El Gouna    Johnny Depp toujours en guerre contre "The Sun "    a Zambie se dote d'un consulat général à Laâyoune    Sahara marocain: quand les médias « algésariens » inventent de toute pièce une fake news    Abderrahman Ziani: La vivacité colorée    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    Ligue des champions : les résultats de la soirée    Laftit: une série de compétences propres seront transférées aux régions    Atteinte aux religions et prophètes : Le Conseil supérieur des ouléma dénonce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En Libye, Faïez Sarraj quittera ses fonctions d'ici à fin octobre
Publié dans Barlamane le 17 - 09 - 2020

Le chef du gouvernement d'accord national a œuvré pour trouver un consensus entre les différentes parties libyennes Sarraj, et s'est félicité des «recommandations préliminaires et prometteuses» des rencontres de Bouznika
L'issue politique à la crise que connaît la Libye est en marche. Le chef du gouvernement d'accord national (GAN) libyen, Faïez Sarraj, a annoncé, lors d'une brève allocution télévisée mercredi 16 septembre, être prêt à quitter ses fonctions avant fin octobre pour céder la place à un nouvel exécutif issu de pourparlers interlibyens.
Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est plongée dans le chaos politique où deux autorités se disputent le pouvoir : le GAN, basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, et un pouvoir incarné par le maréchal Khalifa Haftar, qui règne sur l'Est et une partie du Sud.
En avril 2019, le maréchal Haftar avait lancé une offensive contre la capitale mais au bout de 14 mois de combats meurtriers, ses troupes, malgré le soutien de l'Egypte, des Emirats arabes unis et de la Russie, ont subi une défaite cinglante face aux forces pro-GAN, aidées militairement par la Turquie.
Depuis, les rivaux libyens ont retrouvé le chemin du dialogue et des rencontres se sont déroulées parallèlement à Montreux, en Suisse, du 7 au 9 septembre, et à Bouznika, au Maroc, du 6 au 10 septembre pour relancer le dialogue et trouver une solution politique à la crise libyenne.
Des «difficultés insurmontables» pour trouver un consensus
Les commissions chargées de former un nouvel exécutif doivent «choisir un nouveau Conseil présidentiel et de nommer un nouveau chef de gouvernement qui prenne ses fonctions de manière pacifique», a souligné M. Sarraj, se félicitant des «recommandations préliminaires et prometteuses» des rencontres de Montreux et de Bouznika annonçant une «nouvelle phase en vue de réunifier les institutions et préparer des élections».
Désigné à la tête du GAN en vertu d'un accord politique signé à Skhirat (Maroc) fin 2015 sous l'égide de l'ONU, M. Sarraj n'avait pu s'installer dans la capitale Tripoli qu'en mars 2016 alors qu'une multitude de milices y faisaient la loi.
Dans un climat politique et social «extrêmement polarisé», il a cherché à atteindre «le plus de consensus possible» entre les différentes parties «mais les difficultés ont été insurmontables», a-t-il indiqué dans son allocution. Encore aujourd'hui, «certaines parties s'obstinent à parier sur la solution militaire pour servir leurs objectifs», a regretté M. Sarraj.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.