Administration vitale vs attaques informatiques    Venezuela: L'ONU durcit le ton face aux sanctions américaines    Un Monde Fou    Special Olympics 2019 : belle moisson pour le Maroc    500 Kg de chira saisis au large de Tanger    Inertie    Modèle de développement: L'université de Casablanca présente son mémorandum    Modèle de développement: L'université de Casablanca pointe du doigt le partage inégal des richesses    Expo: L'Afrique entre mélancolie et espoir    Tourisme culturel: Dubaï veut confirmer sa nouvelle réputation    La gastronomie marocaine à l'honneur en Ukraine    Clap de fin pour la 2e table ronde sur la question du Sahara marocain    Milieu rural. L'accès à l'eau potable quasi généralisé    L'hommage de Céline Dion aux victimes de Christchurch    Winston Peters : Les musulmans de Nouvelle-Zélande seront en sécurité    Manœuvres aéronavales dans le golfe de Guinée    Driss Lachguar : Ce qui importe pour nous, c'est que le futur Premier secrétaire serve au mieux le projet sociétal moderniste du parti    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec l'ambassadeur du Liban à Rabat    Euro 2020: La Croatie s'en tire à bon compte    "Football Leaks": Le hacker Rui Pinto extradé au Portugal    En attendant le verdict de la CAF, les U23 jouent leur va-tout devant la RDC    Eliminatoires CAN-2019 : Déjà qualifiés, les Lions font match nul au Malawi    Vidéo – La 10e édition de l'Afriquia Merzouga Rally est fin prête !    Combien gagne Nagui    Attijariwafa bank affiche une progression soutenue de ses résultats    La ZLECA, une avancée en matière de commerce et d'investissement transfrontalier    Beckham admet avoir utilisé son téléphone en conduisant    La césarienne cinquante fois plus mortelle pour les femmes africaines    Ces célébrités ont touché le fond : Britney Spears    Nota Bene    Aujjar : Le mariage des mineures demeure une réalité qui interpelle tout le monde    Mohamed Benabdelkader : La Charte de la déconcentration administrative, une étape décisive dans la consécration de la régionalisation avancée    Nota Bene    Michel Temer, le survivant rattrapé par le scandale Lavage Express    Janet Jackson grillée par ses fans en pleine crise d'ego    La décision radicale des enfants de Michael Jackson    Björk réédite tous ses albums en cassettes colorées    Paris: Souad Massi, l'icône algérienne « prête sa voix » aux manifestants    « Maan », nouveau mouvement politique !    Boeing enchaîne les coups durs.. Annulation d'une commande de 49 appareils    Casablanca Finance City. La région Casablanca-Settat entre dans le capital    L'industrie manufacturière en bonne forme... la construction moins bien portante    Le WAC retrouve le Horoya Conakry en quarts    Naufrage à Mossoul: Le bilan s'élève à 100 morts    Essaouia: Coup d'envoi de la 3è édition du Festival »Les Océanes »    Séisme politico- économique    Le Groupe Banque Populaire plus que jamais champion de la collecte de l'épargne    Sahara marocain-Genève II : Kohler garde espoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Décès du milliardaire américain Paul Allen, co-fondateur de Microsoft
Publié dans La Nouvelle Tribune le 16 - 10 - 2018

Figure de l'informatique mais aussi du sport, le milliardaire et philanthrope Paul Allen, co-fondateur en 1975 avec Bill Gates du géant américain Microsoft, avait survécu deux fois au cancer avant de succomber lundi à une récidive, à l'âge de 65 ans.
Les réactions à ce décès ont afflué, notamment celle de son ancien associé et longtemps PDG de Microsoft Bill Gates, avec lequel il s'était pourtant brouillé en quittant le groupe dans les années 1980.
Saluant un « de ses plus proches amis », qui « méritait plus de temps », M. Gates a estimé que « l'informatique personnelle n'aurait jamais existé sans lui », selon une déclaration citée par la presse américaine.
« C'est avec une grande tristesse que nous annonçons la mort de notre fondateur Paul Allen, co-fondateur de Microsoft », avait indiqué un peu plus tôt l'entreprise Vulcan, fondée et détenue par le milliardaire, précisant qu'il était décédé « lundi après-midi 15 octobre 2018 des complications d'un lymphome non-hodgkinien, à Seattle » (nord-ouest), sa ville natale.
Paul Allen avait annoncé début octobre que cette maladie, traitée une première fois en 2009, avait récidivé, mais que les médecins étaient « optimistes ». Il avait aussi survécu à une autre forme de cancer, la maladie de Hodgkin, diagnostiquée en 1982.
« Mon frère était une personne remarquable à tous égards », a déclaré sa soeur Jody dans le communiqué diffusé par Vulcan, saluant « l'homme de technologie et le philanthrope ».
– « Pionnier », « visionnaire » –
Paul Allen avait co-fondé Microsoft avec Bill Gates en 1975 avant de claquer la porte en 1983, fâché avec son ex-associé, qu'il accusera plus tard d'avoir tenté de « l'arnaquer » alors qu'il songeait à son départ et qu'il se remettait de son premier cancer.
Faute d'accord sur le prix de rachat de ses actions, Paul Allen avait conservé ses parts, ce qui fera sa fortune quand il les vendra vers l'an 2000. Une fortune estimée lundi soir à 20,3 milliards de dollars par le magazine Forbes.
Steve Ballmer, un autre ancien de Microsoft et ex-patron du groupe, que Paul Allen accusait aussi d'avoir tenté de l'arnaquer dans les années 1980, a évoqué sur Twitter « un grand mentor ». Le patron de Google Sundar Pichai a quant à lui salué un « grand pionnier » du monde de la technologie.
Trois ans après son départ de Microsoft, M. Allen avait fondé Vulcan pour gérer ses différentes activités, notamment dans la culture, l'immobilier, le sport. Il était propriétaire de l'équipe de football américain des Seattle Seahawks et de celle de basket-ball des Trail Blazers de Portland.
Comme beaucoup de milliardaires, et notamment Bill Gates, Paul Allen était un philanthrope ardent, en particulier dans la santé.
Malgré une histoire compliquée avec le géant des logiciels, le patron de Microsoft Satya Nadella a salué la mémoire de son co-fondateur, qui « a créé des produits, des expériences et des institutions magiques, et en le faisant (…) a changé le monde », selon un communiqué.
Le monde du sport lui a aussi rendu hommage, notamment le président de la Ligue nationale de football américain (NFL), Roger Goodell, qui a écrit dans un communiqué que « sa passion pour le jeu, combinée à sa détermination tranquille, ont conduit à une organisation modèle, tant sur qu'en dehors du terrain ». Celui de la NBA (basket-ball) Adam Silver a salué la « vision » et « la générosité » du disparu.
« Il a travaillé sans relâche aux côtés de nos conseillers médicaux pour identifier de nouveaux moyens de rendre le jeu plus sûr », a salué M. Goodell. « Tu nous manques. Nous te remercions. Nous t'aimons », a écrit sur Twitter l'équipe des Trail Blazers.
Paul Allen avait par ailleurs fondé Stratolaunch, une entreprise ayant construit un avion géant capable de lancer des fusées dans l'espace, actuellement testé en Californie. L'entreprise a salué en lui un « visionnaire ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.