Bourse de Casablanca : Les sociétés cotées tirent profit de la reprise économique    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Soudan/Coup d'Etat : Le bilan des victimes s'alourdit    Cette semaine en LaLiga...    Prime Covid-19: Khalid Ait Taleb annonce le versement de la deuxième tranche    Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    Quels adversaires pour Quartararo en 2022 ?    Premier League: Manchester United humilié à domicile face à Liverpool    RAM : Reprise des vols directs avec Miami, Doha et Montréal    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Paris : Deux Marocains sélectionnés pour la Résidence jeunes talents scientifiques africains à Universcience    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Course folle au vaccin    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    EasyJet et TUI assureront des vols de rapatriement du Maroc vers le Royaume-Uni    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Une Allemande de l'Etat islamique écope de dix ans de prison    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19 : réunion au sommet sur la situation à Casablanca
Publié dans Les ECO le 09 - 09 - 2020

Si la capitale économique a été mise sous cloche par le gouvernement, c'est pour contenir la propagation du virus qui affiche une recrudescence inquiétante. Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a fait le point sur le cas de Casablanca.
La fermeture de la ville de Casablanca est dictée par les impératifs de la situation sanitaire. C'est ce qu'a souligné le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, hier mardi à l'issue d'une réunion tenue à Casablanca pour faire le point sur la situation pandémique dans la métropole. Néanmoins, nuance Ait Taleb, même si «Casablanca est loin d'être un cas isolé», la montée en flèche du nombre de cas confirmés au cours des dernières semaines a poussé à prendre cette décision. Cela notamment au regard de la forte mobilité au sein de la ville. C'est donc sur la base d'indicateurs chiffrés que le gouvernement s'est vu contraint de prendre les récentes décisions relatives à la préfecture de Casablanca. Le but, selon Ait Taleb, est qu'à l'issue des 14 prochains jours, l'élan de la propagation du virus puisse être freiné et que «nous puissions sortir Casablanca de cette situation». Pourquoi Casablanca, quand d'autres villes ont aussi enregistré des pics de contaminations sans que des mesures aussi radicales n'aient été prises? Le ministre de la Santé répond à cette question en mettant en avant le poids de la ville en tant que «coeur battant de la machine économique nationale, ce qui nous impose de soutenir Casablanca d'abord par ces mesures et aussi par des actions de soutien logistique qui seront déployées». Ces mesures concerneront également le renforcement du volet des ressources humaines et l'élargissement de la capacité d'accueil des unités de réanimation, en cas d'aggravation de la situation.
Casablanca, aujourd'hui, c'est 42% du volume global de cas positifs détectés par les autorités sanitaires nationales, rappelle le ministre. Egalement, 40% des cas critiques et 38% des décès recensés découlant des effets de la Covid-19 relèvent de ce territoire. Autant de facteurs qui poussent, explique Ait Taleb, à adopter une démarche dédiée pour la métropole, ce qui explique la réunion tenue hier. Y ont notamment pris part le secrétaire général du ministère de la Santé, Abdelilah Boutaleb, la directrice régionale de la Santé, Nabila Rmili, le directeur du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Rochd de Casablanca, Moulay Hicham Afif, le président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM), Moulay Said Afif et le directeur de l'Institut Pasteur du Maroc (IPM), Abderahman Maaroufi.
Pour rappel, le gouvernement a décidé d'instaurer de nouvelles mesures en vue de circonscrire la propagation du coronavirus au niveau de Casablanca et ce, à compter de ce lundi 7 septembre. Parmi ces mesures, il y a la fermeture des marchés de proximité à 15 h, les restaurants à 21 h et, surtout, la fermeture des accès de la préfecture de Casablanca, dont l'entrée ou la sortie est conditionnée par l'obtention d'une autorisation exceptionnelle de la part des autorités locales. Au vu de la coïncidence de ces développements avec la rentrée des classes, il a été décidé de maintenir closes les portes des établissements scolaires (primaire, collèges, lycées et université), avec l'adoption de l'enseignement à distance durant deux semaines.
Sami Nemli / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.