Maroc/Protection sociale : cinq projets de décrets adoptés par le Conseil de gouvernement (Vidéo)    Les vols directs Maroc-Israël seront opérationnels après le Ramadan    Coupe du trône: le WAC domine Oued Zem et file aux quarts de finale (Vidéos)    Tanger : Deux individus interpellés pour vol sous la menace de la violence à l'intérieur d'une agence bancaire    De jeunes volontaires réexposés au Covid-19 pour une étude britannique    Maroc/Prolongement des mesures exceptionnelles pour certaines catégories affiliées à la CNSS: Deux décrets adoptés    Coupe de la CAF: La RSB joue le quitte ou double en Zambie    Officiel : Schalke et Amine Harit relégués en Bundesliga 2    Approbation du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    Adam Masina et Achraf Lazaar à une victoire de la promotion en PL    ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Restructuration de la direction technique des équipes nationales    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    Conseil de gouvernement: Du nouveau pour l'AMO des indépendants    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    La Direction de la Santé à Béni Mellal-Khénifra dément tout manquement    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    DGAPR : la grève de la faim annoncée par les détenus Soulaimane Raissouni et Omar Radi "n'a aucun lien avec les conditions de leur détention"    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accès à l'emploi : dur, dur pour les Marocaines !
Publié dans Les ECO le 05 - 03 - 2021

Les femmes rencontrent plusieurs difficultés à accéder au marché du travail national. C'est le constat alarmant fait par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) et ONU-Femmes dans une étude portant sur les coûts économiques des inégalités de genre dans le marché du travail au Maroc. Détails.
Le marché du travail n'est pas accessible aux femmes. Selon une récente étude publiée par la Direction des études et des et des prévisions financières (DEPF) en partenariat avec ONU-Femmes, les normes liées au genre, le cadre juridique, la structure de l'économie et du marché du travail, le capital humain, sont autant d'obstacles qui peuvent expliquer cette faible présence. Ces facteurs, indique la même source, influencent aussi bien l'offre que la demande de travail. L'étude, qui s'est appuyée sur les données émanant du recensement général de la population et de l'habitat en 2014, s'est notamment focalisée sur la population urbaine en âge de travailler, excluant les étudiants. Dans ce cadre, une analyse multivariée a été appliquée pour une estimation économétrique de l'emploi féminin moyennant la méthode d'estimation « probit ». Et les résultats de cette analyse indiquent que les contraintes familiales constituent un obstacle considérable orientant la décision des femmes d'intégrer le marché du travail.
Les diplômes lèvent les obstacles
Dans un autre registre, l'étude s'est intéressée à l'effet de l'éducation sur l'accès des femmes à l'activité. Elle fait savoir que les niveaux d'éducation du primaire au secondaire collégial exercent un effet positif sur la probabilité de l'emploi des femmes dans l'industrie. En outre, la même source note que «l'accès au niveau d'étude supérieur impacte négativement la probabilité de l'emploi des femmes dans ce secteur alors que l'accès aux études qualifiantes et supérieures impactent positivement la probabilité de l'emploi des femmes dans le secteur des services». L'étude fait remarquer que les femmes diplômées sont très concentrées dans le fonctionnariat, dans ce sens il est assuré que 55% des femmes diplômées du supérieur, et qui sont en activité, sont embauchées dans le secteur public, contre 28% dans les services et près de 54% des femmes fonctionnaires disposent d'un diplôme d'études supérieures et 30% d'entre elles d'un diplôme du niveau secondaire, est-il indiqué. Précisons que cette étude a été réalisée en partenariat avec le centre d'excellence pour la budgétisation sensible au genre (CE-BSG) avec l'appui de l'Agence française de développement et de l'Union européenne. L'objectif est de situer le Maroc par rapport à d'autres pays en termes de réduction des inégalités de genre, particulièrement, en matière d'accès au marché de travail. 
Mariama Ndoye / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.