Brahim Ghali, accusé de crimes contre l'humanité, appelle ses partisans «à poursuivre leur combat contre le Maroc»    Casablanca : un inspecteur de police contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Driouch : une secousse tellurique de magnitude 4,1 degrés    L'arganier présente une forte plasticité écologique et climatique (Spécialiste )    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    France/Covid: Les députés valident une rallonge budgétaire de 7,2 mds d'euros    Nouvelle destination probable pour Mohamed Ihattaren    Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods    Driss Lachguar: L'USFP est depuis toujours un parti responsable qui place les intérêts du pays avant les siens    Le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour la région de Fès-Meknès    Les cours mondiaux des produits alimentaires poursuivent leur envolée    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Ce vendredi à 19h00, le WAC face au Mouloudia d'Alger : Le Wydad en mission pour assurer le retour    Livre. Danse avec les riches    Foot africain : Hector Cuper sélectionneur de la RDC    Equipe nationale : Deux matches de préparation en juin prochain    Corruption: La loi n°19-46 publiée au B.O    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    Coronavirus au Maroc: 238 nouveaux cas et 513 guérisons en 24H    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    La prestation d'Amine Harit contre le Herta Berlin    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    L'encours des bons du Trésor devrait s'établir à 617,5 MMDH au 19 mai    UEFA : La finale de la Ligue des champions déplacée d'Istanbul à Porto    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Marché des changes : le dirham se déprécie de 0,33% face à l'euro    Huawei : le Maroc favorable pour accélérer le développement de l'école numérique    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    Madaëf Eco6-Tamuda Bay: le CRI, l'APDN et Madaëf s'allient    Botola Pro: résultats, classement et buteur / 16ème journée    Prime 4-Replay: Voici le montant remporté par l'équipe de Hassan FOULANE...    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    BVC : la confiance envers les actions à un plus haut    Météo/Maroc: temps généralement stable ce jeudi 13 mai    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    «Aywad»: un hymne à la vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Congolais du Maroc face à l'émergence du numérique
Publié dans Le Soir Echos le 05 - 11 - 2011

Une rencontre sur « La diaspora congolaise face à l'émergence de l'économie numérique » est organisée ce samedi au Théâtre Mohammed VI à Casablanca. Objectif : impliquer les Congolais du Maroc dans l'essor de ce secteur.
Le Congo-Brazzaville amorce son entrée dans l'ère numérique. Conscient des besoins et des défis impliqués par ce changement, le gouvernement congolais multiplie les initiatives pour favoriser l'émergence de ce secteur économique.
Dans ce but, un forum est organisé ce samedi à Casablanca sur la thématique « La diaspora congolaise face à l'émergence de l'économie numérique ».
Riche programmation
Objectif : intéresser et impliquer les Congolais de l'étranger dans le secteur numérique, en plein essor au Congo-Brazzaville. « L'idée est d'inciter notre diaspora à contribuer au développement du pays. Aujourd'hui, il y a toute une infrastructure qui est en train de se mettre en place au Congo et notre pays a besoin de ressources humaines pour réussir son entrée dans le numérique », explique William Bongho, président de l'association Synergies & Développement de l'Afrique (SDA), organisatrice du Forum avec l'ambassade du Congo au Maroc.
La matinée de cette rencontre est consacrée à deux ateliers : un premier sur la formation et les métiers de l'économie numérique, suivi d'un second sur les opportunités de carrière dans le secteur. L'après-midi sera quant à elle dédiée à un débat sur l'économie numérique en tant que levier de croissance, en présence de Yves Castanou, DG de l'Agence de régulation des postes et communications électroniques, de Badr Boubker, directeur de l'économie numérique au secrétariat d'Etat des NTIC et d'un représentant du Technopark de Casablanca.
3 QUESTIONS À …
William Bongho, président de l'association Synergies & Développement de l'Afrique (SDA).
Comment se porte le secteur numérique actuellement au Congo ?
Le programme du président de la République « Le chemin d'avenir » est axé sur l'industrialisation du pays. Or, on ne peut parler d'industrialisation sans parler de nouvelles technologies, ce qui implique l'économie numérique. Pratiquement, tous les secteurs sont concernés avec l'avènement de la fibre optique. La ville de Brazzaville est actuellement un chantier, où on creuse pour faire passer les câbles. Ce grand chantier a besoin de compétences, notamment d'ingénieurs informaticiens. C'est pourquoi nous allons vers nos compatriotes de la diaspora.
Après une première rencontre à Paris en mai 2011, vous avez fait le choix d'organiser un forum similaire à Casablanca. Pourquoi cet intérêt pour la diaspora congolaise installée au Maroc ?
Le cas du Maroc est probant. D'après nos sources, près de 4 000 Congolais sont installés au Maroc, dont près de 2 500 étudient ou travaillent dans le domaine des TIC (technologies de l'information et de la communication, ndlr). Après la France, où vivent 38 000 Congolais, le Maroc fait partie des pays où il y a une forte présence de la communauté. Nous venons chercher ces compétences et informer nos compatriotes sur le développement du numérique à l'échelle nationale.
Quelles mesures concrètes encouragent les Congolais de la diaspora à s'impliquer dans ce secteur ?
Lors de notre passage à Paris, les opérateurs présents au forum ont remarqué qu'il y avait un besoin. De nombreux Congolais avec des projets ont pu échanger avec les opérateurs, et certains ont été embauchés. L'une des conséquences du forum est la création d'un fonds d'investissement solidaire pour appuyer les porteurs de projets de la diaspora congolaise qui veulent revenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.