Amzazi: Le digital, un levier indispensable pour l'employabilité des jeunes    Cinq morts dans une fusillade près de Chicago    El Othmani : Le Maroc attache un intérêt particulier à la coopération avec le FMI et la BM    Approvisionnement en eau : Amara satisfait des progrès réalisés    Mutandis : Le RN en hausse de 40% en 2018    Sahara marocain : La loi budgétaire américaine très favorable à la position du Maroc    Vidéo-Live : Le Président égyptien présente les défis sécuritaires de l'Afrique au MSC2019    Vidéo-Live : Angela Merkel parle des vraies sources d'insécurité en Algérie et en Afrique    Les mises à jour de sécurité prendront fin dans un an    Algérie    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Les Marocains du monde au SIEL    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Bouillon de culture    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté
Publié dans Libération le 21 - 01 - 2019

"C'est une grave défaite pour le football. On a raté une grande opportunité de combattre le racisme": Le Napoli a réagi avec tristesse et colère au rejet de l'appel de son défenseur sénégalais Kalidou Koulibaly, victime de cris racistes à San Siro mais suspendu deux matches après son exclusion en raison de deux cartons jaunes.
"Un combat mené par l'UEFA et soutenu par le Napoli depuis de nombreuses années a été humilié. Mais cette défaite incombe aussi à tous ceux qui maintiennent, à tort, qu'il n'existe pas de racisme dans les stades, et que lancer des cris racistes aux personnes noires, aux Napolitains et aux Juifs ne concerne qu'une petite poignée de personnes", a ajouté Nicola Lombardo, un porte-parole du Napoli, très remonté par la décision de la Fédération italienne de rejeter la demande d'annulation de la suspension de Koulibaly.
"Des milliers de personnes (7400 selon les estimations du représentant fédéral présent) ont insulté Koulibaly parce qu'il est noir", a encore tonné le porte-parole napolitain, ajoutant que "Koulibaly, le football et les institutions ont été humiliés".
De son côté, la juridiction d'appel de la Fédération italienne de football a justifié son rejet par le fait de ne pas créer de précédent afin qu'une attaque raciste "ne soit pas utilisée pour justifier un acte de violence".
"L'ambiance inacceptable créée à l'intérieur du stade au cours de ce match ne justifie pas et ne peut être utilisée par un athlète pour se moquer de l'arbitre", a notamment écrit la FIGC en faisant allusion au seconde carton jaune de Koulibaly, consécutif à des applaudissements ironiques adressés à l'arbitre.
Les événements de San Siro ont aussi été condamnés par des responsables politiques et sportifs italiens, comme le maire de Milan Giuseppe Sala (centre-gauche), qui a déclaré avoir eu "honte" et a demandé "pardon" à Koulibaly au nom de sa ville.
L'Inter Milan, qui accueillait le Napoli ce 26 décembre 2018, a écopé de deux matches à huis clos en raison de cris racistes ayant visé Kalidou Koulibaly et d'autres "chants insultants".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.