Abdessamad Kayouh s'entretient à Paris avec le président du Sénat    New-York. Un ancien ambassadeur marocain poursuivi pour "fraude sur les visas"    Meknès. Arrestation d'un partisan de Daesh qui planifiait un attentat-suicide    Le roi Mohamed VI félicite Abdelmadjid Tebboune    Découvrez les vainqueurs de la 8ème Course de Tafilalet    Plus de 25 entreprises portugaises en mission d' affaires multisectorielle au Maroc    La torture est-elle toujours de rigueur ?    Volonté du Maroc de renforcer sa coopération avec les Parlements d'Amérique latine et des Caraïbes    L'ONU réaffirme son soutien au processus politique en cours au Sahara    Omar El-Béchir, l'autocrate déchu aux multiples visages    Pompeo promet une réponse ferme si l'Iran nuit aux intérêts américains en Irak    Les mesures restrictives prennent de l' ampleur au niveau du commerce mondial    Signature à Montréal d' un accord de partenariat entre Attijariwafa Bank et la Banque nationale du Canada    Klopp : Le projet d'expansion de la Ligue des champions à 32 clubs est du grand n 'importe quoi    Tokyo dévoile son stade olympique conçu pour affronter la chaleur    Un camion douche pour voir la vie sous un nouveau jour    Oujda aura son Centre d' accueil des enfants et adolescents autistes    Divers    L'USFP démarre les "Forums Socialistes " par la question économique sous le thème    "Un autre ciel" de Mohammed Al Horr présentée Journées Théâtrales de Carthage    Le public rbati découvre l'Amazonie brésilienne à travers la musique et le cinéma    Mordu par un chat au Maroc, il succombe quelques jours après en Espagne    L'Assemblée générale du Royal Golf Anfa Mohammedia est reportée    Casablanca. Rencontre-débat sur la promotion du don d'organes    Communiqué du Cabinet Royal    Agadir, un paradis de retraite où il fait bon vivre    Enseigner autrement!    Entretien avec le cinéaste et romancier Atiq Rahimi    Botola Pro D1: Les mises à jour se poursuivent    Un site structurant à dimension internationale    Météo : Fortes vagues attendues sur l'Atlantique    Skhirat: Deux médecins chercheuses marocaines en diabète primées par SANOFI    Oujda. Formation sur la gouvernance au profit des conseillères communales    Abdennabaoui insiste sur le rôle « central » du corps du Secrétariat-greffe    HCP : Les solutions à la réduction des inégalités, selon les Marocains    Inde: 200 millions de musulmans, une minorité indésirable?    L'APSB s'associe à la naissance de l'Association des sociétés de bourse africaines    L'olive tient salon à Taourirt    Les Gnaoua au patrimoine de l'Unesco salués par André Azoulay    Cinéma et migration : « Rafaël » remporte le grand prix du Festival d'Agadir    Casablanca: Annonce des projets primés au Festival international du film de l'étudiant    Attijariwafa bank renforce son engagement en faveur des MRE du Canada    Forum parlementaire: Le Maroc et la France, partenaires pour la sécurité et le développement en Afrique    L'Organisation de Coopération Islamique fait le bilan de 20 ans d'activités    Botola Pro D1 : Le classico Wydad-AS FAR vole la vedette    Complexe Mohammed VI: Le modus operandi    Des entreprises portugaises en mission d'affaires multisectorielle au Maroc    L'art Gnaoua inscrit au patrimoine immatériel universel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau cycle de financements en soutien aux femmes entrepreneuses
Publié dans Libération le 27 - 05 - 2019

L'Initiative We-Fi, qui a pour objectifs d'aider les femmes entrepreneuses à accéder aux marchés, aux financements, à la technologie, à des services d'accompagnement et autres, a annoncé récemment qu'elle a procédé à sa deuxième série d'allocations de fonds en soutien au développement de 70.000 entreprises féminines.
Le nouveau cycle de financements de fonds devrait « bénéficier à 70.000 entreprises dirigées par des femmes et permettre de mobiliser pratiquement un milliard de dollars de financement auprès d'autres sources publiques et privées », selon la Banque mondiale relevant que ces allocations viennent compléter celles annoncées en avril 2018, à hauteur de 120 millions de dollars.
Ces nouvelles subventions devraient mobiliser 990 millions de dollars de financements supplémentaires auprès d'autres sources publiques ou privées par l'intermédiaire de quatre banques multilatérales de développement, a souligné l'institution financière internationale.
Ainsi, la BM a précisé que la Banque africaine de développement a obtenu 61,8 millions de dollars pour son programme de discrimination positive pour le financement en faveur des femmes en Afrique (AFAWA).
Ciblant 21 pays d'Afrique, ce programme « s'adressera en priorité aux pays IDA ou aux pays fragiles et en conflit, où les femmes ont beaucoup de mal à accéder aux financements, aux marchés, au savoir et aux programmes d'accompagnement », a expliqué la Banque mondiale dans un communiqué.
Dans sa note, la BM a indiqué que la Banque asiatique de développement s'est vu allouer 20,2 millions de dollars en appui à son programme visant à accélérer le développement des entreprises féminines dynamiques en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique ((WAVES), lequel soutiendra plus de 5.105 entreprises dirigées ou détenues par des femmes notamment à Fidji, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Viet Nam.
Selon la même source, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque interaméricaine de développement ont reçu respectivement 22,9 et 24,28 millions de dollars pour leurs opérations en Asie centrale et dans les pays d'Amérique latine et des Caraïbes.
La première pour son programme de soutien aux entreprises féminines en Asie centrale et la deuxième pour son programme dédié aux femmes entrepreneuses pour l'Amérique latine et dans les Caraïbes (WeForLac).
Rappelons que la première série d'allocations a permis de financer des projets du Groupe de la Banque mondiale, de la Banque asiatique de développement et de la Banque islamique de développement destinés à démanteler les obstacles à l'activité des femmes entrepreneuses dans les pays en développement.
Dans son communiqué, la BM a précisé qu'«ensemble, ces deux vagues de financements devraient concerner 115.000 femmes entrepreneuses et mobiliser 2,6 milliards de dollars de fonds supplémentaires auprès d'autres sources publiques ou privées — soit dix fois les moyens mis à la disposition de l'Initiative We-Fi par ses 14 pays donateurs.
L'idée de l'Initiative We-Fi « n'est pas de financer directement ces entrepreneuses mais des projets capables de s'attaquer aux causes structurelles des entraves financières à l'entrepreneuriat féminin », a souligné le président du comité de direction de l'Initiative We-Fi, Geoffrey Okamoto.
Egalement secrétaire d'Etat adjoint par intérim pour les finances et le développement international au Département du Trésor des Etats-Unis, ce dernier pense, par ailleurs, que « l'Initiative We-Fi, fondée sur un large partenariat entre de multiples acteurs afin de lever les obstacles rencontrés par les femmes entrepreneuses grâce à des solutions globales et durables, est la première du genre ».
A noter que 70 % des allocations actuelles de l'Initiative We-Fi, qui a vu le jour en 2017 lors du sommet du G20 à Hambourg en Allemagne, seront consacrées à des entrepreneuses vivant dans des pays admis à bénéficier de l'aide de l'Association internationale de développement (IDA) et dans des pays en situation de fragilité et de conflit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.