"Les Impériales 2022" célèbre les marques, les agences et les campagnes qui ont brillé en 2020 et 2021    Sécurité : Hammouchi reçoit le chef de la police en Mauritanie    Sécheresse : Le Maroc suspend la subvention des cultures de pastèque et d'avocats    Maroc-UE : Entretien téléphonique entre Ursula von der Leyen et Aziz Akhannouch    Lions de l'Atlas: le moment où Ziyech a failli marquer contre le Paraguay (VIDEO)    Le Chef du gouvernement s'entretient au téléphone avec la présidente de la Commission européenne    "Le bleu du caftan" représentera le Maroc dans la présélection des Oscars 2023    Sortie du Trésor à l'international : Les conditions "de plus en plus difficiles" (Jouahri)    Botola Pro D1 et D2 : Le programme    le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé Premier ministre Politique    Santé : Un contrat-programme pour la création de près de 16 000 emplois industriels au Maroc    Maroc – Paraguay : Composition officielle des Lions de l'Atlas    Murcie : La sélection du Maroc U20 de football s'impose face au Chili    Tanger-Med: saisie de pièces en or d'une valeur de plus de 500.000 dirhams    Maroc : 9 morts après la consommation d'alcool frelaté, 2 arrestations    Une caravane de l'Association Moltaka B'ladi pour la citoyenneté cible 950 bénéficiaires    Santé : le Groupe AKDITAL met en service sa 12éme infrastructure de santé à Sidi Maarouf    Abdellatif Hammouchi reçoit le patron de la Sûreté nationale en Mauritanie    فيروس كورونا : الحالة الوبائية تتميز بانتشار جد ضعيف للفيروس بالمغرب    Shakira va être jugée en Espagne pour fraude fiscale    Vidéo / Festival « Symphonyat » : A la rencontre d'artistes de la 2ème édition    Inclusion financière des artisans :convention entre le ministère du Tourisme et Crédit agricole    Football pour amputés: «L'équipe nationale en stage de préparation en Turquie»    Covid-19 : l'épidémie poursuit son déclin au Maroc    Nul fou mais en trompe-l'oeil entre Angleterre et Allemagne    Le Conseil de la concurrence dénonce l'absence de toute concurrence sur les prix et la forte concentration du marché    Le Maroc lance un appel à l'Algérie pour reprendre le processus des tables rondes    Sommet de la Ligue arabe: le ministre algérien de la Justice reçu par Nasser Bourita    Politiques culturelles. Le Maroc participe aux travaux de Mondiacult de l'UNESCO    Questions à Yasmean, DJ marocaine: «Je joue des genres électroniques différents et «pointus»»    Béni Mellal: plusieurs blessés dans un terrible accident d'autocar (PHOTOS)    M. Akhannouch représente SM le Roi Mohammed VI aux funérailles d'Etat de l'ancien Premier ministre japonais feu Shinzo Abe    Pénuries alimentaires et crise financière aggravée en Tunisie    L'Italie a voté – à l'extrême droite, craintes en Europe    Ukraine : les «référendums» auront des «conséquences» sur la sécurité des régions annexées, dit le Kremlin    Sitel Group et Majorel abandonnent leur projet de fusion    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mardi 27 septembre 2022    Le programme complet du Festival Moga, cinq jours de fête et une soixantaine d'artistes    Fakhreddine Rajhi fait l'éloge de Walid Regragui    Abdelfattah El Harraq, une figure du sport à la télé, est décédé    Le torchon brûle entre le comédien Taliss et «un collègue» (PHOTO)    Le 1er Rabie-I 1444 correspond au mercredi 28 septembre 2022, Aid Al Mawlid Annabaoui célébré le dimanche 9 octobre    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Tunisie: Un nouveau parti politique annonce son boycott des prochaines législatives    Zone euro : La BCE prévoit de poursuivre la remontée de ses taux d'intérêt    Interview avec Nawal Sfendla : « L'Everest est mon rêve ultime »    Le Malawi élimine le trachome, une maladie tropicale qui provoque la cécité (OMS)    Le Roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de feue Aïcha Ech-Channa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Omicron : Le monde se barricade, le G7 en réunion d'urgence à Londres
Publié dans L'opinion le 29 - 11 - 2021

Le nouveau variant Omicron du coronavirus continue sa progression dans le monde, suscitant toujours plus d'inquiétude, et plus de fermeture de frontières aux visiteurs étrangers.
Trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l'entrée des voyageurs d'affaires, étudiants et stagiaires étrangers, Tokyo va «interdire toutes les entrées de ressortissants étrangers du monde entier à partir du 30 novembre», a déclaré le Premier ministre japonais Fumio Kishida.
Les Japonais revenant de neuf Etats d'Afrique australe et de pays où des infections au nouveau variant - identifié pour la première fois en Afrique du Sud - ont été recensées devront, eux, se soumettre à «de strictes mesures d'isolement en fonction des risques». Israël, où un cas a été confirmé chez un voyageur revenu du Malawi, a interdit à partir de dimanche soir l'entrée des étrangers et va imposer test PCR et quarantaine même à ses ressortissants vaccinés.
Au-delà de l'Afrique australe, des cas liés à la nouvelle souche ont été détectés à travers les pays du G7, du Canada à l'Italie, en passant par la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Une situation qui a conduit les ministres de la Santé de la France, des Etats-Unis, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, du Japon et du Royaume-Uni à se retrouver ce lundi à Londres «pour discuter de l'évolution de la situation sur Omicron», lors d'une «réunion d'urgence», a annoncé Londres, à la tête de la présidence tournante du G7. En France, la détection du variant Omicron est «très probablement une question d'heures», a estimé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.
L'OMS plaide pour l'ouverture des frontières
Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l'arrivée du variant Omicron a été jugée «préoccupante» par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour autant, l'OMS plaide pour un maintien de l'ouverture des frontières, alors que l'Afrique du Sud et plusieurs autres pays se voient fermer de nombreuses frontières.
Se jugeant déjà «punie» pour avoir révélé l'existence du variant, l'Afrique du Sud a demandé la levée «immédiate et urgente» des restrictions de voyage. Le Malawi a dénoncé des restrictions de voyage relevant de «l'afrophobie». L'hôpital Bambino Gesù de Rome a publié une première «image» du nouveau variant, qui montre qu'il présente beaucoup plus de mutations que le variant Delta actuellement dominant. «D'autres études nous diront si cette adaptation est neutre, moins dangereuse ou plus dangereuse», ont précisé les chercheurs.
Multiplication des cas en Europe
Aux Pays-Bas, les autorités sanitaires ont annoncé que 13 passagers arrivés d'Afrique du Sud vendredi à Amsterdam étaient porteurs du variant. Un couple faisant partie du groupe a été arrêté dans un avion qui s'apprêtait à décoller vers l'Espagne, après avoir fui l'hôtel où ils étaient confinés.
Le couple, composé d'un Espagnol de 30 ans et d'une Portugaise de 28 ans, a été replacé en quarantaine et risque des poursuites pour «atteinte à la sécurité publique». Le nouveau variant B.1.1.529 représente un risque «élevé à très élevé» pour l'Europe, selon l'agence de santé de l'Union européenne. Avant même son apparition, le continent affrontait une flambée épidémique liée au variant Delta, avec le rétablissement de restrictions sanitaires pas toujours bien acceptées comme aux Pays-Bas, dans les Antilles françaises ou en Suisse. Ce pays a néanmoins largement validé dimanche un pass Covid.
En Autriche, des dizaines de milliers de personnes ont quant à elles défilé ce week-end contre l'obligation vaccinale. Selon l'OMS, les données préliminaires suggèrent que le variant Omicron présente «un risque accru de réinfection». Jamais un variant n'avait provoqué autant d'inquiétude dans le monde depuis l'émergence de Delta, déjà très contagieux. Il faudra «plusieurs semaines» pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence du nouveau variant, a souligné vendredi l'OMS.
«Course contre la montre»
Aux Etats-Unis, qui venaient de se rouvrir au monde début novembre, les frontières seront fermées à partir de lundi aux voyageurs venant de huit pays d'Afrique australe. Du côté des fabricants de vaccins, AstraZeneca comme Pfizer/BioNTech, Moderna et Novavax se sont déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche Omicron. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a estimé à «deux à trois semaines» le délai nécessaire aux laboratoires pour déterminer s'ils doivent adapter leur vaccin, appelant dimanche à redoubler de précautions sanitaires pour «gagner du temps» durant cette «course contre la montre».

23 pays sur 4 continents ferment leurs frontières
23 pays sur 4 continents ferment leurs frontières pour limiter la propagation du variant Omicron. 20 d'entre eux ont fermé leurs frontières avec d'autres pays, la plupart africains, notamment la République d'Afrique du Sud, tandis que le Maroc et Israël ont fermé leurs frontières avec le reste du monde Il s'agit de la dernière mesure prise dans le cadre de la lutte contre l'épidémie qui sévit dans tous les pays depuis près de deux ans.
Jeudi, des scientifiques d'Afrique du Sud ont annoncé qu'ils avaient découvert un nouveau variant de la Covid-19, et le lendemain, des pays européens, dont la Belgique, ont annoncé leur première infection par l'Omicron, alors que d'autres pays ont signalé des cas possibles de contamination.
Dans ce contexte, l'Agence Anadolu suit l'évolution des décisions de fermeture des frontières à travers le monde, notamment sur 4 continents : l'Asie, l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Nord Il s'agit des Etats du CCG, l'Arabie Saoudite, du Koweït, du Sultanat d'Oman, des Emirats Arabes Unis, du Qatar, et du Bahreïn. Le Maroc, le Soudan, l'Egypte, Israël, l'Angola, le Pakistan, les Philippines, l'Indonésie, les Maldives, la Nouvelle-Zélande, la France, le Royaume-Uni, l'Italie, la Suisse, Lettonie, Canada et le Japon.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.