De la Révolution du Roi et du peuple à la Fête de la jeunesse    Le Gabon célèbre à Laâyoune le 62è anniversaire de son indépendance    Belle moisson de médailles pour les sportifs marocains    L'animation, une industrie naissante au Maroc    L'amazighe est-il véritablement une priorité dans le PLF ?    Le Maroc fournit 50% des besoins de l'Espagne en tomates    Medium : « Le Maroc peut-il jouer un rôle plus important au Moyen-Orient via les accords d'Abraham ? »    Affaire Pegasus. Un ancien ministre marocain met en exergue le silence de Forbidden Stories, Amnesty, Le Monde et El Pais    Wydad de Casablanca. Houcine Ammouta promu entraîneur    Covid-19: 79 nouveaux cas et 97 guérisons en 24H    Le Pérou retire sa reconnaissance du Polisario    Pénurie des cartables au Maroc ? Le ministère rassure    Mercato : Mouhcine Moutouali tranche sur sa prochaine destination    Orages en France: trois morts en Corse    Après la touriste française, un octogénaire mutilé par des chiens à Tanger    Stade Brestois : ambiance bon enfant entre Achraf Dari et Youcef Belaïli    PSG : régime strict pour Achraf Hakimi and co...    Heureux événement dans la famille Batma (PHOTO)    Coupe d'Afrique des Nations U23 – Maroc 2023 : Tirage des éliminatoires    Emirates modernise sa flotte pour plusieurs milliards de dollars    Sahara: un éditorialiste colombien critique le revirement de Gustavo Petro    Italie : Un festival rend hommage à Rahhal Amarri, décédé en sauvant deux enfants de la noyade    Italie : Un enfant marocain de deux ans blessé par balle, sa vie n'est plus en danger    Un ministre israélien salue le rôle du Maroc dans le rapprochement entre Israël et les Palestiniens    Maroc : Un jeune enfant meurt à la frontière avec Melilla    Le Barça et le Man. City en mission humanitaire : Xavi contre Gaudriola mercredi prochain au Camp Nou    Constructeurs automobiles. Quels sont ceux qui seront présents au Mondial de l'Auto de Paris ?    France-Afrique, le non-retour    Trois diplomates marocains en Colombie victimes d'un vol après avoir été drogués    Banques: La position de change s'améliore    Droits humains, l'autre axe de coopération entre Rabat et Washington    Eté 2022 : Essaouira bat tous ses records d'affluence    Moyens de paiement : Le Maroc, pays le plus dépendant du cash au monde    Événements de Nador : de la prison ferme pour 13 migrants (VIDEO)    La fusée américaine SLS arrive à son aire de lancement, avant son décollage vers la Lune    Actifs immobiliers au trimestre 2-2022 : Des indicateurs en dents de scie avec des signes encourageants    «Tagzzayt» ou «La mémoire du corps», un nouveau documentaire sur les tatouages    Les Mosaïques du Nord sont de retour pour leur deuxième édition    La 11ème édition du 19 au 23 octobre prochain    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Visas Schengen refusés : la fédération des droits des consommateurs réclame le remboursement    M'diq-Fnideq : L'incendie de la forêt « Kodiat Tifour » presque entièrement circonscrit    Hécatombe    La météo pour ce jeudi 18 août 2022    Algérie : le bilan des incendies dans plusieurs villes monte à 26 morts, l'incurie des autorités dénoncée    L'USAID fournit 68 millions $ au PAM pour l'achat, le transport et le stockage de blé ukrainien    La forteresse « Casa del Mar »    Casablanca : «Al Majdoubia » de Saâdallah brille lors du Festival Al Fida    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Clin d'œil sur le panier
Publié dans L'opinion le 21 - 10 - 2015

*L'école de l'IRT-Basket à l'honneur, et ce, après la visite solennelle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le Glorifie. Une visite qui illustre l'intérêt que porte le guide de la nation pour la promotion du sport dans les quatre coins du Royaume. Un sport où vient s'épanouir une jeunesse avide pour aller sur le chemin des Aouita, El Guerrouj, Bidouane, Hissou, Boutayeb ou encore Rabiî.
*On laisse véhiculer du côté de l'instance fédérale que la FIBA aurait adressée une lettre au président de la Fédé, mettant en envergure le travail entrepris par la FRMBB. On peut y croire, si le team national avait atteint le podium à Tunis, si la fédé avait adressé les nouveaux statuts à la FIBA, si la fédé a tenu son assemblée générale ordinaire, si la fédé avait tranché sur les cas litigieux toujours en suspend, si le championnat national n'avait ni queue ni tête, si le Comité Directeur tient ses réunions en présence de tous ses membres. Aujourd'hui avec la durée qui court à la Fédération Royale Marocaine de Basket-ball, c'est de la mathématique, dans laquelle on ne sait jamais de quoi en parle, et où l'on ne sait jamais si ce que l'ont dit est vrai.
*Jusqu'à où ira le président de la Fédération Royale Marocaine de Basket-ball, M. Mostafa Aourach, si les onze clubs à savoir, l'ASS, le FUS, le WAC, le MAS, la RSB, l'IRT, le MSR, le KAC, le MCO, le Chabab de Loutiya et le Raja, ne prennent pas part au championnat 2015- 2016.
*Incroyable mais vrai. Lors de la destitution du président de la Ligue de la Chaouia, à entendre M. Mohamed Znyaidi, sur les ondes de Radio-Mars, à la tête de la ligue de Chaouia il y a trois présidents, M.Mohamed Z'Naydi élu le 19 mars 2014 par 36 voix contre 5 pour Moulay Lamghari, puis il y a M.Nourredine Beloubad élu suite d'une AGE qui s'est tenue à Rabat au siège de la Fédé, et rebelote pour M.Nourredine Beloubad, pour voir M. Kamal Abdou se faire élire à Berréchid en présence du président de la fédé comme le nouveau président de la ligue de la Chaouia. Bizarre non !
*Jeudi dernier, dans l'optique de la nouvelle saison, et pour un départ sur des bases solides, sous la Présidence du Dr Kamal Ben Omar, le comité du MSR a tenu une réunion pour discuter le programme mit en place par la commission technique, aussi les éventuelles démarches pour renflouer les caisses du club.
*Les 24, 25 et 31 octobre 2015 à Séfrou, sera tenu un stage pour la validation des acquis pour les entraineurs du 1er, 2ème et 3ème degré. De son côté, la commission des arbitres organise un stage à l'Institut Moulay Rachid un stage pour les arbitres fédéraux et internationaux.
*On laisse entendre dans les coulisses du club de l'IRT, que le joueur Harak-Charif origine du litige au sein du Comité Directeur, risque de signer une licence en faveur du club tangérois. La question qui se pose : Quelle pièce d'identité va-t-il présenter pour s'établir une licence ? De quoi donner du tournis à M.Hammadi Tounsi, président de la commission juridique au sein de la fédé.
*J'y suis, j'y reste. C'est ce qu'on laisse entendre dans les coulisses de la balle au panier, et ce, après la réunion qu'avait tenue le président de la FRMBB avec les représentants des demandeurs de l'application des textes. Il semble que l'actuel président s'accroche fermement à son fauteuil, terminant dans la foulée son mandat de quatre ans (2013-2017), sans pour autant tenir l'assemblée générale ordinaire (2013-2014 & 2014 -2015), ni l'assemblée générale statutaire. Eh oui, tout usage finit par se changer en abus.
*Cinq membres du Comité Directeur Fédéral ont décidé de geler leurs fonctions jusqu'à ce que le président et ses acolytes se conforment aux dispositions des statuts de la FRMBB, désormais des statuts de la discorde. C'est ce qu'on a lu dans la missive adressée par ces cinq membres au président de la FRMBB qui date du 8 octobre dernier. Or, dans le PV inhérent à la réunion du 10 octobre, cette décision de gel a été esquivée. Le comble, c'est que dans le PV, on lit que Nija El Medraj s'est absenté avec excuse et que les quatre autres membres (Nourreddine Beloubad, Mostafa Jdaini, Aziz Daif et Hassan Chamlal) se sont absentés sans excuse. De qui se moque-t-on du côté de la FRMBB?
*Drôle de décision du Comité Directeur Fédéral quant au découpage régional des ligues régionales. Le PV parle du changement des dénominations des ligues régionales en claquant la dénomination des nouvelles collectivités territoriales régionales du Royaume. Comme si la FRMBB avait sous sa coupe douze ligues régionales et qu'il suffisait de procéder à un amendement de dénomination! Jusqu'à présent, il n'y a que onze ligues régionales. Pour que le changement du découpage régional des ligues s'opère, il faut que ces ligues tiennent leurs AG extraordinaire et procéder in fine à l'élection de leurs comités directeurs par les clubs faisant partie du territoire régional auquel ils appartiennent. Par exemple, les Ligues du Rif et du Nord n'ont plus droit de cité. Elles doivent fusionner pour se mouler sur le nouveau découpage régional de l'État : Région de Tanger-Tétouan-El Hoceima. ..
La régionalisation sportive est une chose trop sérieuse pour la laisser aux apprentis !
*Les ligues régionales ont reçu il y a deux ans que des miettes. 20.000,00 dhs (vingt mille dhs).
Or, dans les deux subventions affectées par le ministère de la Jeunesse et des Sports, il est prévu 1 million et demi de dirhams (150 millions de centimes ) aux onze ligues!
Voilà l'une des entorses graves à la convention d'objectifs signée entre la FRMBB et le MJS.
Et ce n'est pas le soutien financier qui manque aux ligues mais aussi les ressources humaines spécialisées pour des ligues régionales qui fonctionnent sans cadres techniques pour ne pas dire sans directeurs techniques régionaux!
*Pour le 7ème point inscrit à l'ordre du jour de la réunion du 10 octobre, on croyait que le Comité Directeur Fédéral allait délibérer sur le projet du budget prévisionnel pour le compte de l'année 2015 -2016. Or, le fabuleux Comité Directeur Fédéral a décidé de charger le nouveau «trésorier général « de préparer ce budget prévisionnel pour l'adopter lors d'une prochaine réunion. Statutairement, le budget prévisionnel doit être adopté par l'assemblée générale et non par le Comité Directeur Fédéral.
Encore faut-il rappeler que les budgets des deux dernières saisons sportives n'ont été adoptés ni par le Comité Directeur Fédéral ni par l'assemblée générale. L'AG qui ne s'est pas tenue depuis deux saisons sportives, sous le regard distrait du MJS et bien qu'elle soit revendiquée par les clubs.
*Le neuvième point est des plus déconcertants car d'un côté il taxe les responsables de la trésorerie générale de ne pas avoir fourni les documents comptables pour établir les rapports financiers. Et de l'autre côté, on parle de la mise en place d'une commission qui se chargera de la tenue des finances de la FRMBB pour les soumettre par la suite à un expert-comptable. Sur la base de quelles pièces justificatives. Quant aux deux missives envoyées à Mostafa Jdaini, ce dernier a lui aussi rétorqué en mettant en demeure Mostafa Aourach à telle enseigne que M. Jdaini a cité le nom d'un proche de la famille du président qui a fourré son nez dans la comptabilité de la FRMBB et avec preuve à l'appui. Même Mostafa Khir, le régisseur déchu de son poste, s'est défaussé de toute responsabilité en affirmant devant un huissier de justice que les documents comptables sont entre les mains du président. Et la situation s'est corsée avec la saisie de la justice par Nourreddine Beloubad qui n'a pas fait dans la dentelle en pointant du doigt le président.
*Concernant les commissions fédérales, si certaines doivent être présidées par un membre du Comité Directeur Fédéral, il n'en est pas pour les organes de discipline et/ou d'arbitrage notamment la Commission Fédérale de discipline et de celle d'appel. Les statuts sont clairs là -dessus : les membres de ces deux commissions fédérales doivent être élus par l'assemblée générale et ils doivent être d'autant plus neutres. Mais à la FRMBB, on décide et on désigne à l'encontre de ce que les statuts stipulent.
*Le tirage au sort a eu lieu en l'absence de l'écrasante majorité des clubs.
Jusqu'à présent, les clubs et les ligues régionales n'ont pas reçu les règlements sportifs de toutes divisions confondues. Absurde car à une semaine du prétendu coup d'envoi du championnat, rien ne filtre à l'horizon.
*Ça fait maintenant plus d'un mois et demi que l'on attend les remarques du MJS quant au projet des statuts.
Au début du mois de septembre dernier, le président de la Fédération Royale Marocaine de Basket-ball, M. Mostafa Aourach, a envoyé une lettre circulaire aux clubs et ligues les informant du report de l'AGE qui était prévue normalement le 20 septembre. En joignant à cette circulaire, le courrier du Directeur des Sports qui a fait savoir à M.Aourach que le projet des statuts est en cours d'étude et qu'il faut que la FRMBB notifie au MJS copie des statuts en langue arabe. Et il n'y a pas que le MJS qui serait concerné par l'approbation des statuts car il y la FIBA MONDE qui, elle aussi, se proclame habilité à adopter en amont et en aval les statuts de la FRMBB. Jusqu'à quand les statuts vont rebondir comme une balle de ping-pong, ou encore voir le serpent qui se mord la queue.
*Qui doit signer les correspondances, les circulaires etc.?
A la FRMBB, tantôt c'est le président, tantôt c'est le secrétaire général, tantôt c'est le Directeur Général. En clair, tout le monde est responsable de tout et de rien, comme c'est le cas pour la trésorerie de la fédé.
Dans une fédération qui n'est pas régie par des procédures et dont le personnel n'a pas de statut adopté par l'assemblée générale, tout le monde peut s'arroger le droit de signer en fonction de la situation et de la conjoncture. ..
Et puis, s'il y a un Directeur général à quoi sert un «Directeur administratif », un poste qui n'existe pas dans les statuts de la FRMBB.
Il faut dire qu'entre le Secrétaire général, le Directeur général et le Directeur administratif, on s'emmêle les pinceaux car on a du mal à savoir qui fait quoi et quoi !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.