Coronavirus: 1 927 nouveaux cas confirmés et 1 724 guérisons en 24 heures    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Coronavirus: La Haute autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Algérie : énormes pertes financières suite au blocage d'internet    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Départ du premier train touristique de Wuhan depuis le début de l'épidémie    Gareth Bale file à Tottenham    Le régime algérien veut empêcher le Hirak de reprendre ses manifestations    Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 5 points clés    La pandémie a augmenté les déplacements internes et réduit l'accès aux procédures d'asile, avertit le HCR    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Covid-19 : L'OMS réoriente l'Afrique vers ses plantes médicinales    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Hausse de 39,1% des souscriptions sur le MAVT à fin juillet 2020    Au 11 septembre, les avoirs officiels de réserve se sont établis à 296,9 MMDH    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Installation des nouveaux membres de la CRDH de Guelmim-Oued Noun    L'INPPLC pointe du doigt le manque d'efficience des actions anti-corruption    Le secteur du livre affaibli par la pandémie    La cérémonie des Emmy Awards, en direct mais 100% virtuelle au temps du coronavirus    La FNM organise des expositions dans l' ensemble de ses musées " pour célébrer la vie "    Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad    Algérie : 4 morts et six portes disparus après le chavirement d'une embarcation de fortune    Finale de la ligue des champions CAF 2018-2019 : L'appel du Wydad rejeté par le TAS    Le Maroc signe un mémorandum d'entente pour l'acquisition de vaccins anti-Covid 19    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Mise à jour de la 23ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad revient à un point du leader    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enquête de la Banque mondiale et PwC sur le Paying Taxes 2018
Classé 25ème, le Maroc gagne 16 places 49,8% : le taux d'imposition total moyen 48 heures : le nombre d'heures passées à remplir l'IS
Publié dans L'opinion le 26 - 02 - 2018

Al'heure où presque tous les pays du monde progressent dans la simplification des contraintes fiscales, le Maroc figure parmi les bons élèves. Le Royaume poursuit en effet sa progression dans le classement mondial de Paying Taxes 2018 (paiement fiscal), fraîchement publié par la Banque mondiale et le cabinet d'étude PricewaterHouseCoopers (PwC), basé à Londres.
Sur une liste de 190 pays, le Maroc est classé 25ème, soit 16 places gagnées par rapport au précédent classement. Dans lequel, le Royaume a aussi amélioré son classement mondial de 21 places.
Cette enquête, qui est à sa 12e édition, a pour objectif de mesurer et d'évaluer la facilité de payer des impôts dans 190 économies. Cette année, PwC et la Banque mondiale explorent comment la révolution numérique transforme presque tous les aspects du paiement des impôts. Elles examinent les méthodes utilisées par les entreprises pour payer leurs impôts, la façon dont les administrations fiscales communiquent avec les contribuables, la façon dont elles collectent et utilisent les données et la manière dont elles surveillent la conformité fiscale.
Ainsi, pour ce qui est du Maroc, le taux d'imposition total moyen est de l'ordre de 49,8%, alors que la moyenne africaine est de 47,1%.
Efficacité et flexibilité améliorées
Autre performance soulevée par l'étude : le contribuable marocain n'effectue que 6 paiements différents, largement en dessous de la moyenne africaine de 35,4 paiements différents.
De plus, le nombre d'heures passées à remplir l'impôt sur les sociétés est de 48 heures, contre 33 heures pour la fiscalité du travail et 74 heures pour l'impôt à la consommation, soit un total de 115 heures. Un résultat bien en-dessous de la moyenne africaine qui s'établit à 285 heures.
« Les améliorations substantielles des plateformes en ligne au Maroc pour remplir et déclarer ses impôts ont permis de réduire le nombre d'heures passées à effectuer ces démarches. L'intégration de la plateforme fiscale avec un logiciel de comptabilité a permis aux contribuables d'examiner en temps réel toutes les données de leur statut fiscal, améliorant ainsi l'efficacité et la flexibilité », souligne l'étude.
Avec ce classement, le Maroc devance des payes comme les USA (36ème), la France (54ème), la Tunisie (140ème) ou encore l'Algérie (157ème).
Par ailleurs, le Qatar et les Emirats arabes unis occupent la première place, suivis de Hong Kong et de l'Irlande. En revanche, le Venezuela (189), le Tchad (188) et la République centrafricaine (187) occupent les trois derniers rangs.
En somme, l'étude estime qu'au cours de la dernière année, il y a eu de nombreuses réformes des systèmes fiscaux dans le monde, la majorité d'entre elles rendant les impôts plus faciles à administrer et à percevoir. La caractéristique la plus commune des réformes dans le domaine du paiement des impôts au cours de l'année écoulée a été l'utilisation de la technologie numérique pour mettre en œuvre ou améliorer les systèmes de dépôt et de paiement électroniques. El Salvador a fait les plus grands progrès dans les systèmes de paiement des impôts en 2016, affirme-t-on.
A. CHANNAJE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.