Tensions à Jérusalem: Washington appelle à la « désescalade »    Fès ne connaîtra pas des restrictions exceptionnelles de déplacement (autorités)    Le Maroc reçoit deux millions doses supplémentaires de vaccin de la Chine    Journée Internationale de l'Arganier : le Maroc et l'ONU célèbrent ce patrimoine immatériel(Reportage)    Météo: le temps prévu ce mardi 11 mai au Maroc    El Othmani a-t-il vraiment menacé de démissionner du gouvernement?    Manifestations à Rabat et Casablanca en solidarité avec la Palestine    Covid: le variant B.1.617 découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS    Nasser Bourita s'est entretenu avec son homologue burundais    Italie: pas de Serie A pour la Juve si elle reste dans la Super Ligue    Mutandis SCA: Châabi Capital Investissement réduit ses parts (AMMC)    CAF : Le Tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Féminine "Total, Maroc 2022"    Vaccination : réception de 2 millions de doses supplémentaires du vaccin Sinopharm    Covid-19: Les déplacements de et vers la ville de Fès, du 11 au 16 mai soumis à conditions    La croissance du PIB réel au Maroc prévue à 4,8% en 2021    Le PSG s'éloigne du titre    Manchester United fait attendre City en gagnant à Aston Villa    Le Maroc dénonce les violences israéliennes à Al-Qods    De nouvelles dispositions ravivent les espoirs des « petits » partis    Le Maroc réélu au comité exécutif    Campagne de solidarité en faveur des artistes    Bras de fer entre les professionnels du cinéma et le CCM !    L'Opinion: Délais de paiement, la croix des TPE    Botola Pro: la phase aller en chiffres    La Fondation Mohammed VI insiste sur la sauvegarde et le développement de l'arganier    L'association Arts et Cultures se mobilise en faveur de l'inclusion sociale et du développement humain    Arts plastiques: Ces maîtres «singuliers»    Artisanat : le Maroc triple ses exportations vers l'Australie    Akhannouch à El Mundo : Le Maroc a besoin de positions qui rétablissent la confiance dans les relations avec Madrid    Les marches du Hirak doivent être «déclarées»... «L'Algérie Nouvelle s'installe dans la dictature», selon la LADDH    Sahara : la RDC réaffirme le caractère sérieux et crédible de l'Initiative marocaine d'autonomie    Patrick Buisson, ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy : «J'ai tendance à considérer que les musulmans sont des êtres supérieurs»    Liga / Zidane : « On va se battre jusqu'au bout ! »    Le Maroc lance un programme de bourses d'excellence destinés aux étudiants de pays subsahariens    Nouvelle tribune de militaires : le monde de la défense en France n'en peut plus du délitement du pays    Les raisons de la brouille entre le Maroc et l'Allemagne    Hakimi au sommet de la Botte    Maroc/Campagne céréalière: Des mesures incitatives à la commercialisation de la production nationale    Mohamed Laroussi: «méditations et médisances»    Mosquée Al-Aqsa: des dizaines de Palestiniens blessés dans des attaques de l'armée d'occupation    L'ORSEM et AtlantaSanad Assurance publient un guide RSE sur les conditions du travail au Maroc    Croissance, finances publiques, marché des taux…CDG Capital expose ses prévisions pour 2021 et 2022    Abdelmadjid Tebboune ordonne la résiliation des contrats noués avec les sociétés marocaines    Canada : le Maroc contourne l'embargo pour équiper ses drones turcs    Géostratégie : Le renforcement régional du Maroc vu d'Espagne    Interview avec Abderrahmane Chabib : «les institutions nationales manquent de Public-Diplomacy»    Zlatan Ibrahimovic blessé à 5 semaines de l'Euro    Marrakech : La société civile mobilisée pour préserver le cachet de la Place de Jemaa El Fna (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réhabilitation des Mosquées historiques et Latrines traditionnelles de Fès: Une expérience réussie
Publié dans MAP le 17 - 08 - 2010

Les mosquées historiques et latrines traditionnelles de Fès représentent des édifices précieux dont leur réfection a été classée prioritaire en raison de leur importance historique, sociale et religieux
- Par Mohamed El Kansouri -
Outre de nombreuses latrines traditionnelles, seule l'ancienne médina de Fès compte au total prés de 169 mosquées.
Ainsi, l'opération de réhabilitation d'une dizaine de mosquées historiques et de nombreuses latrines traditionnelles entamée depuis les années 90 a pu être engagée grâce à l'intervention notamment des autorités locales, du ministère des habous et des affaires islamiques ainsi que des dons internationaux, à l'instar du Fonds Arabe pour le développement économique et social (FADES) et la banque mondiale.
Selon l'Agence pour le Développement et la Réhabilitation (ADER), de la ville de Fès, les travaux de restauration avaient pour objectifs, la protection de la Médina contre les dangers d'effondrement menaçant les monuments et le bâti traditionnel en raison des remontées capillaires, ainsi que la réfection des latrines traditionnelles et leur alimentation en eau potable afin qu'elles retrouvent leur fonction.
La restauration de ces édifices avait nécessité l'utilisation de matériaux traditionnels (mortier de chaux, zellij, pierre taillée, marbre, bois et plâtre sculpté, canalisations traditionnelles).
La mosquée Al-Andalous, grande oeuvre architecturale vivait, jadis, délabrée (fondations érodées, mauvaise étanchéité, canalisations vétustes,...) et tombait presque dans l'oubli.
Ainsi, en 1998, le ministère des habous et des affaires islamiques pour 11 millions de Dhs prenait en charge sa restauration et sa rénovation moderne. Aujourd'hui, rénovée donc réhabilitée, la mosquée reçoit ses fidèles habitués.
La mosquée Al-Andalous, située dans la partie "adouat al andalous" est le monument qui a le plus attiré l'intérêt des historiens mérinides donnant une profusion de textes littéraires et spécialisés.
Fondée en 245 de l'Hégire, par Maryam Al-Fihrya, la mosquée Al andalous, séparée par une rive de sa contemporaine la Quaraouiyuine, a eu depuis le 13ème siècle , une existence sobre et éclectique.
L'autre prestigieux lieu de culte, la mosquée AL Quaraouiyine (5846 m²), après sa restauration sur Hautes instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, peut accueillir aujourd'hui quelque 20.000 fidèles.
La Mosquée Al Quaraouiyine a vu le jour dans l'ancienne médina sur la rive gauche de l'Oued-Fès. Cette mosquée a donné l'occasion à la cité idrisside d'être la capitale intellectuelle de l'occident musulman depuis l'éclipse des villes de Kairouan et de Cordoue.
S'agissant des latrines traditionnelles, elles font aussi partie intégrante du legs culturel et religieux de la ville de Fès, dans la mesure où toutes les mosquées, quelle que soit leur importance, sont équipées de ces salles d'eau afin de permettre aux fidèles de faire leurs ablutions avant la prière et aux visiteurs de l'ancienne médina de les utiliser en tant que latrines publiques.
Si ces latrines sont un équipement urbain important et utile, elles sont cependant, pour la plupart d'entre elles, dans un état de détérioration avancé.
Ainsi, dans le cadre du projet d'aménagement du circuit touristique de la ville, l'ADER, avec l'appui de la Banque mondiale, a procédé, au cours des dix dernières années, à la restauration d'une dizaine de latrines traditionnelles.
Les travaux de restauration de ces latrines qui avaient nécessité un financement de 2 millions de dhs, ont concerné la consolidation des structures dégagées, la réfection et le curage des canalisations traditionnelles, le remplacement des revêtements du sol, des murs en zellij traditionnel et des portes en bois.
Dans l'histoire urbaine de la ville de Fès, le nombre de latrines était lié au rythme de construction et d'extension des mosquées.
Dès le début de l'Islam, l'alimentation en eau devenait en effet une des premières préoccupations des responsables des villes arabes, sachant que tout monument religieux doit disposer d'équipements nécessaires à l'accomplissement des ablutions rituelles, d'où le nombre impressionnant des latrines traditionnelles dans la vieille médina de Fès.
A signaler, par ailleurs, qu'au niveau national, il été procédé récemment, en application des Hautes instructions Royales, à l'expertise de 19.205 mosquées et salles de prière, dont 10.437 ont été déclarés affectées, et décidé la fermeture totale de 1.256 mosquées et partielle de 416 autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.