Maroc: Les conditions de financement à l'international, un facteur d'assurance    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Bliken en Afrique pour contrer la présence russe et chinoise    CAN Beach Soccer : Maroc – CIV, les Eléphants se retirent à cause d'un penalty    Fabrice Sawegnon. Eye of the Tycoon    ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent au programme Future we want    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Marhaba 2022 : Plus de 530.000 passagers entrés au Maroc via Tanger Med    Campagne 2021/22: Baisse de 14% de la valeur ajoutée agricole prévisionnelle    Une page héroïque dans l'histoire du Maroc    Affaire Pegasus: les services espagnols incapables d'identifier les documents volés    Les armes crépitent à nouveau dans le Haut-Karabakh    Le gouvernement appelle les fonctionnaires à soigner leur tenue vestimentaire    Football: Le Rapide Oued Zem a un nouveau président    Le Raja Casablanca signe le Libérien Peter Wilson    Supercoupe de la CAF: Wydad-Berkane aura-t-il vraiment lieu à Laâyoune?    Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    L'option Ammouta se précise ?    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    La DGAPR explique par rapport à la situation de Souleimane Raissouni    Célébrations Achoura: 17 personnes interpellées dans plusieurs villes du Royaume    Interview. Moudawana: voici ce qu'il faut changer, selon Amina Bouayach    Espagne: arrestation d'un Marocain qui jetait des pierres sur des baigneurs    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    Tanjazz est de retour !    Retour des festivités dans les quatre coins du royaume    Entre les Doukkalis et les chevaux, un lien profondément enraciné dans l'histoire    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    Espérance de vie en Afrique : Une longévité inégalée et en demi-teinte de la population    Traite des êtres humains : Simulation d'enquête et de procès entre le Maroc et le Niger    Marrakech : Les espaces verts, refuges « nocturnes » face à la chaleur torride    Casablanca : Avertissements sur la propagation des «chiens errants»    Nouveau roman d'Abderrahim Kamal: Quand des personnages manipulent leurs propres peaux    Casablanca : Lever de rideau sur la 1ère édition du Festival Al Fida national de théâtre    Palestine : Ce que le Maroc accomplit, ce que l'Algérie s'obstine à détruire et instrumentaliser    [Vidéo] Usine Auto Hall à Casablanca. Une nouvelle ligne de montage pour les camions Foton    L'AMMC lance son portail Fintech    Trophée Joan Gamper : démonstration de force du Barça (VIDEO)    FC Séville : Youssef En-Nesyri persona non grata auprès des supporters    Renault ElectriCity. Le nouveau fer de lance du losange pour développer sa gamme électrique    Ily se remémore les souvenirs avec son père, Abdelaziz Stati (VIDEO)    Le 22è Festival national du film rend hommage à cinq professionnels du cinéma    L'affaire palestinienne, défouloir d'un PJD moribond    Marché obligataire: Les taux de rendement de la courbe primaire devraient poursuivre leur hausse (AGR)    Budget    USA: Le plan de Biden pour le climat et la santé franchit le Sénat après des négociations marathon    Joe Biden dénonce le meurtre de quatre musulmans dans le Nouveau-Mexique    Feux de forêt dans le nord-ouest de l'Espagne : Plus de 4.000 hectares brûlés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Inspire&Connect Méditerranée » : Bpifrance veut une mise en relation des entreprises
Publié dans Maroc Diplomatique le 05 - 07 - 2022

A l'initiative de la Banque Publique d'Investissement (Bpifrance), l'événement « Inspire&Connect Méditerranée » a démarré le 4 juillet à Casablanca et ce, pour deux jours. Selon les organisateurs, cet événement permet de développer des courants d'affaires interculturels et internationaux. A travers « Inspire&Connect Méditerranée », Bpifrance invite à une réflexion collective autour des grands enjeux de demain et positionne la région comme catalyseur de projets.
Deuxième session d'une série ayant pour ambition d'encourager le débat d'idées, l'événement « Inspire&Connect Méditerranée » a débuté ce lundi 4 juillet à Casablanca. L'édition de 2022 vise à mettre en lumière et à connecter la nouvelle génération d'entrepreneurs, chefs d'entreprises, investisseurs et structures d'accompagnement en Afrique et en Europe. Selon les organisateurs, ce sera l'occasion de mettre à l'honneur la puissance des entrepreneurs méditerranéens et leur complémentarité comme vecteur de partenariats innovants et durables entre les écosystèmes, ont affirmé les organisateurs.
S'exprimant à cette occasion, Nicolas Dufourcq, DG de Bpifrance déclare que « Inspire&Connect Méditerranée » repose sur des « valeurs qui sont les valeurs du business » donc, des projets. A propos de l'ouverture, M. Dufourcq soutient que « c'est la journée de tous les possibles pour les entrepreneurs méditerranéen et français.
Côté démarche, « on va voir les entrepreneurs chez eux », soutient le DG de Bpifrance. Dans l'Hexagone, la banque a 50 agences, mais les entrepreneurs ne viennent pas, « on se déplace ».
Pour le dernier bilan de Bpifrance, M. Dufourcq se satisfait du retour de Coface en 2015, qui garantit l'export sur le Maroc. Côté crédit, il révèle que Bpifrance a accordé près de 700 millions d'euros de crédit garantie avant de commencer à financer les entreprises méditerranéennes.
Côté secteur, « c'est tous les secteurs qui sont concernés, même la Tech, ce qui n'était pas le cas avant. Aujourd'hui, les entreprises hors France sont financées Donc au total, au total, Bpifrance a financé plus de 350 millions de dirhams, dont 70 entreprises marocaines à travers des fonds en directs. Autre financement, M. Nicolas Dufourcq annonce que Bpifrance a fait beaucoup de crédit aux entreprises françaises qui se projetaient sur le Maroc avec près de 400 millions de d'euros. « Entre 2018, 2021, nous avons accompagné 600 entreprises en assurance prospection sur la zone pour les aider à ouvrir le terrain. » Selon le DG de Bpifrance, « la stratégie c'est l'implémentation. »
Avec les 600 entreprises en assurance prospection sur le réseau, « c'est pour répondre à une dynamique qui préexiste. », précise Pedro Novo, directeur exécutif de Bpifrance en charge de l'Export.
Cependant, il y a d'autres acteurs qui entourent le projet, lesquels « Nous sommes parfaitement articulés tant dans l'accompagnement, par exemple avec la chambre de commerce, qu'avec les structures qui sont plus ancrées historiquement, comme l'Agence française de développement. »
L'entrepreneuriat français et notamment franco-marocain a aussi une empreinte industrielle historique avec notamment de très fortes entreprises françaises présentes dans le Royaume. Le directeur exécutif de Bpifrance en charge de l'Export rappelle que le Maroc est la première destination sur le continent africain en matière d'investissement directement des Français, et le Maroc est le premier investisseur africain en France et donc assez naturellement, « nous sommes venus ouvrir ce bureau (le bureau de Bpifrance au Maroc, ndlr) pour coller à une réalité, en fait des relations économiques.
En matière d'ambition, Bpifrance compte travailler sur le hub qui représente le Maroc, à la fois dans une logique de régionalisation des chaînes de valeur, soutient Pedro Novo.
Cette édition, consacrée à la Méditerranée, et plus spécifiquement aux pays d'Afrique du Nord, et aux dynamiques économiques en lien avec l'Afrique de l'Ouest, le Moyen-Orient et l'Europe, réunira 600 invités et plus de 70 intervenants de haut niveau qui se pencheront sur l'avenir de la relation économique entre entreprises méditerranéennes, africaines et européennes, de la start-up à la PME.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.