Coronavirus : Voici comment vous serez accueilli et traité dans les hôtels au Maroc    Voici la date de reprise de la Serie A    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Etat d'urgence sanitaire : 408 étudiants bloqués à Agadir rejoignent leurs villes d'origine    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : 44 nouveaux cas, 7.910 au total, mercredi 3 juin à 10h    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Le grand bazar    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    Un communiqué riche en enseignements    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    Amélioration à tous les étages    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Communiqué du PPS
Publié dans Albayane le 07 - 07 - 2010


Le BP répartit les tâches entre ses membres
Condamnation des fausses «informations» d'«Al Massaë»
Le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme, issu du 8ème Congrès national, a tenu sa première réunion, lundi dernier, au terme de laquelle il a rendu public un communiqué dont voici la synthèse.
Au début de la réunion, Nabil Benabdallah, Secrétaire général du PPS, a rappelé « les échos positifs et les bons résultats, sur les plans politique et organisationnel» réalisés par le 8ème Congrès national, tenu fin mai dernier sous le signe «une nouvelle génération de réformes pour le Maroc de la démocratie et du progrès». Il a également renouvelé «ses félicitations aux camarades membres du Comité central, notamment ceux qui ont eu l'honneur d'être élus au Bureau politique, à l'issue d'un vote transparent et démocratique… et d'une saine émulation, en total respect de l'unité du Parti et de ses traditions démocratiques profondément ancrées ».
Le Bureau politique du PPS a examiné, ensuite, «la meilleure manière à même de restructurer cette instance et de répartir les tâches entre ses membres», de sorte à lui assurer «efficience, harmonie et unité», tout en prenant en compte «les plus importantes résolutions et orientations du 8è Congrès, sur les registres politique et organisationnel dont la bonne activation est confiée au Bureau politique». C'est sur la base d'une proposition de fond exhaustive élaborée par le Secrétaire général du Parti, longuement débattue, que les tâches au sein du BP ont été réparties de la manière suivante.
Parallèlement, en application de l'article 6-11 du Statut du Parti, un Secrétariat du Bureau politique a été créé et comprend, au côté du SG, Abdelouahad Souhail, Ahmed Salem Latafi, Rachida Tahiri, Mohamed Amine Sbihi, Mustapha Labraimi, Mustapha Addichane, Karim Taj, Anas Doukali, Abdel Ahad Fassi-Fihri et Saïd Fakkak.
Cette instance est chargée du suivi quotidien de l'action du Parti et de la veille sur l'application des décisions du BP ainsi que de la préparation de ses réunions.
Par ailleurs, un programme d'action d'étape a été adopté par le Bureau politique, à la lumière des résolutions du Congrès, notamment celles en liaison avec l'aspect organisationnel, et du discours d'orientation du SG du PPS devant la deuxième session du Comité central. Ce programme couvre la période estivale et le mois de Ramadan. Aussi, dans la perspective de la prochaine entrée politique, et dans le but d'impulser le rythme de préparation aux diverses échéances électorales, le BP a décidé de poursuivre l'examen d'un programme d'action global comportant un certain nombre d'activités et d'initiatives à portée politique et organisationnelle, au niveau national et local, ciblant les structures de base, les secteurs socioprofessionnels et les organisations parallèles du Parti. Ce programme sera soumis à la troisième session du Comté central pour approbation.
Le Bureau politique a tenu, lors de cette réunion, à «apprécier hautement le traitement et l'accompagnement, professionnel et objectif, réservé par les médias nationaux, publics et partisans notamment, des travaux et des résultats du 8ème Congrès du Parti, exprimant leur grande considération aux hommes et femmes de la communication pour ce traitement distingué qui a permis à notre peuple et à la société de suivre, de manière transparente et sérieuse, les différentes étapes et les détails de notre 8è Congrès et les résultats auxquels il a abouti ».
D'autre part, le Bureau politique du PPS a exprimé sa « vive condamnation » des «fausses informations mensongères et tendancieuses» parues en dernière page dans le journal «Al Massae» du 1er juillet dernier. A ce sujet, il réaffirme à l'opinion publique nationale que ce mauvais exemple de la pratique journalistique, devenu une orientation systématique de certains pseudo journalistes et basé sur la diffamation, l'outrage et le mensonge et dirigé contre la réputation des personnes et des institutions, ne détournera pas le Parti de la nécessaire poursuite du combat pour le Maroc de la liberté d'expression et de la liberté de la presse». C'est ce qui pousse le BP à s'interroger sur « les milieux qui ont délibérément choisi de s'acharner contre le PPS pour des fins inavouées, en cherchant à ternie sa réputation et la probité de ses cadres et militants, au moment où les échos positifs du 8è Congrès national suscitent encore davantage de sympathie avec le Parti et son projet sociétal ».
C'est pourquoi, le BP du PPS a décidé de recourir aux instances professionnelles et d'emprunter la procédure légale pour exercer son droit de réponse sur les colonnes du journal en question, tout en se réservant le droit, en tant qu'institution et personnes, d'user des droits que lui confère la loi dans la défense de sa réputation et de celle de ses responsables, cadres et militants».
Mise au point du Ministère de la Communication au journal «Al Massae» : «Des accusations fallacieuses»
Le Ministère de la Communication a adressé une mise au point au journal «Al Massae», dans lequel il répond, par des faits vérifiables, aux accusations portées sur l'attribution de marchés. En voici la traduction.
«Suite aux informations complètement mensongères publiées dans la dernière page du quotidien «Al Massae» N° 1175 du 1er juillet 2010, le ministère de la communication apporte les éclaircissements suivants :
1) Contrairement aux allégations avancées et répétées à plusieurs reprises, la première partie des travaux d'aménagement du siège du ministère de la communication concernant les plans du quatrième étage, a été effectuée par le groupe «Amal Essalmi et Chafik Kebbaj», (Architectes DPLG) en 2006, et non pas par monsieur Fikri Benabdellah.
2) Actuellement, les travaux d'aménagement de la deuxième tranche de ces travaux, qui touchent au réaménagement des autres étages de l'immeuble, sont effectués par une entreprise et non pas par un architecte urbaniste. Cette entreprise a obtenu le marché d'une manière légale dans le cadre de l'appel d'offres N° 12/2009 daté de décembre dernier.
3) Le choix du ministère pour le réaménagement de l'actuel siège, qui abritait le journal «Al Anbaâ», au lieu d'acquérir un nouveau local sur le boulevard Annakhil au quartier Hay Ryad, comme cela était prévu, a permis au Trésor de l'Etat d'économiser un montant de 40 millions de dirhams.
4) Le choix de l'architecte auquel est confiée la mission de préparer les plans est régi par une circulaire officielle qui détermine les conditions et les modalités de passation de ce genre de marchés ainsi que les honoraires qui en découlent; c'est ce qui explique le non recours à la procédure d'appel d'offres.
5) Le recours à la procédure facultative d'organiser un concours pour le choix du meilleur plan n'est suivi que pour les grands projets nationaux. Ce qui n'est pas pour le cas d'espèce. Pour preuve, des centaines de projets dans différents secteurs sont effectués chaque jour sans que la loi n'impose le recours à des concours de sélection des meilleurs plans.
6) Eu égard à des considérations objectives, juridiques et techniques qui résident notamment dans le fait que les deux projets concernent un seul lot de terrain et dans l'objectif de la rationalisation des dépenses et de la bonne gestion de la part des services du ministère, la réalisation des plans a été confiée à un seul architecte dans le strict respect des dispositions juridiques et organisationnelles en vigueur. La même formule est suivie d'une manière normale dans tous les travaux, services et marchés du ministère, conformément aux lois en vigueur dans le domaine, notamment en ce qui concerne le suivi et le contrôle, durant toutes les étapes, des diverses dépenses publiques par les services compétents.
Le ministère garde son droit que lui confère la loi, en liaison avec les mensonges, allégations et accusations qui dépassent le cadre de cette mise au point. C'est pourquoi nous vous demandons d'en publier le contenu, conformément aux dispositions du Code de la presse et de l'édition».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.