Malgré des imperfections, les OPCI restent attractifs    Orage    CFCIM: Les enjeux d'une élection atypique    Brèves Internationales    Réforme des retraites en France: Le bras de fer continue    Algérie: Des élections sous haute tension    Généralisation du préscolaire: Comment éviter le scénario du simple «gardiennage» d'enfants?    Brèves    L'Espagne salue la position du Maroc dans la lutte contre le terrorisme    La prison Moul El Bergui fait une mise au point et dément les rumeurs de viols    Mohamed Amkraz appelle à une réglementation permettant d'encadrer les nouveaux modèles d'emploi    Energie électrique : La BAD accorde un financement de 245 M€ au Maroc    Mango revient en force au Maroc    La perception de la violence envers les femmes selon OXFAM Maroc    Paris accueille le 4e Forum parlementaire franco-marocain    Qui sont les cinq candidats à la présidentielle en Algérie ?    Les cours des produits alimentaires au plus haut depuis plus de deux ans    Rien ne va plus pour l'ovalie nationale    Energie: Le modèle marocain expliqué à Madrid    Assises de la régionalisation avancée les 20 et 21 décembre à Agadir    Un Guide pour aider les procureurs à mieux lutter contre la torture    Le Lesotho suspend toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara et à la pseudo-RASD    Conférence internationale à El Jadida sur la famille et l'éducation dans le monde arabe    One Piece Stampede, le premier film de la Toei Animation à être diffusé au Maroc    Lever de rideau sur le Festival international «Cinéma et migrations» d'Agadir    Le rêve s'éveille par le pinceau d'Abdellah Elatrach    Journées théâtrales de Carthage : «Un autre ciel» en lice pour le Tanit d'Or    Une structure intégrée dédiée à la performance et à l'excellence    Camp payant de l'Espayonl Barcelone pour enfants au Maroc    OCK-WAC et Raja-MAT ce mercredi    Benmoussa dévoile sa méthodologie et son agenda    Notre photographe Ahmed Boussarhane de nouveau primé au Grand Prix National de la Presse    Agadir: Une cérémonie voluptueuse!    Des membres fédéraux quittent la Fédération royale marocaine de rugby    Euro-2020 : La Suisse et l'Allemagne en match préparatoire en mai    Finlande: Sanna Marin, 34 ans, nouvelle cheffe du gouvernement…    La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement fait son bilan    Mise à jour de la Botola Pro D1 : Le MAT défend son fauteuil de leader face au Raja    Impeachment, quel impeachment? Trump retrouve des couleurs    Johnson brandit le risque de « paralysie » du Brexit en cas de défaite jeudi    Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara    Congrès international de l'arganier : De nouvelles orientations prometteuses pour l'arganier    Le ministre Bill Barr, bouclier de Trump et fer de lance conservateur    McLaren confirme le pilote marocain Michael Benyahia pour son programme de développement 2020    L'intégration financière, un impératif important pour l'Afrique    "Mains de lumière" fait escale à Tétouan    L'université et son importance dans l'épanouissement des personnes autistes    Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nous sommes tous concernés par le diabète
Publié dans Albayane le 17 - 11 - 2019

Au Maroc plus de 3 millions de personnes souffrent du diabète, une pathologie due à une trop forte concentration du sucre dans le sang.
Maladie chronique, le diabète touche beaucoup plus les hommes âgés, que les femmes. Obésité, surpoids, sédentarité, sont les principales causes du diabète de type 2, qui représente 80% des cas qui concerne particulièrement les adultes, alors que le diabète de type 1 touche surtout les enfants.
Combien de personnes sont atteintes de diabète dans le monde?
Quelles différences entre le diabète de type 1 et de type 2?
Quels sont les symptômes et les complications?
Zoom sur une maladie qui progresse de manière insidieuse.
Autrefois le diabète était l'apanage des pays riches avec leur corollaire de mauvaise nourriture, mais aujourd'hui force est constater que le diabète ne cesse de se développer dans les pays pauvres et ceux en voie de développement, ou sont concentrés 80 % des diabétiques dans le monde.
Précarité, faible revenu, sédentarité et obésité sont parmi les principaux facteurs de risques.
Qu'est-ce que le diabète?
Le diabète est une maladie très fréquente, caractérisée par une augmentation du taux de sucre, ou de glucose dans le sang (glycémie) supérieure ou égale à 1,26 g/l à jeun.
Il y a plusieurs formes ou types de diabète, suivant la ou les causes qui entraînent ce déséquilibre de la glycémie, mais les plus fréquents sont le type I et le type II.
Le diabète dans le monde
Selon les dernières estimations de l'OMS et de l'IDF (année 2017), la hausse continue de l'incidence et de la prévalence du diabète est manifeste. En effet, 425 millions de personnes dans le monde sont diabétiques ; ce chiffre pourrait s'élever à 629 millions en 2045, soit une personne sur dix. En plus d'après ces estimations, une personne sur deux n'est pas diagnostiquée et le nombre d'enfants et d'adolescents de moins de 20 ans atteints de diabète de type 1 dépasse un million.
En 2017, quatre millions de personnes sont décédées à cause du diabète.
1 personne meurt du diabète toutes les 6 secondes dans le monde, soit plus que le sida, la tuberculose et la malaria.
Le diabète au Maroc
Au Maroc, la situation est particulièrement préoccupante et les dernières estimations montrent une prévalence de 10,6% (au-delà de 20 ans) avec environ 2,5 millions qui en sont atteints et dont plus de 40% ignorent leur diabète.
A cela, il faut ajouter que 10,4% soit environ encore 2 autres millions de marocains qui présentent un pré diabète et qui risque de devenir diabétiques dans les années à venir. Quant au nombre d'enfants diabétiques, il dépasserait les 15.000.
Une problématique de santé publique qui épuise les caisses de l'assurance maladie dont près de la moitié des ressources est consacrée aux affections de longue durée (ALD) dont le diabète, l'hypertension artérielle…
Il est à signaler que le Ministère de la Santé prend en charge au niveau des établissements de soins de santé primaires plus de 882. 000 diabétiques dont 60% sont des ramedistes et plus de 350 000 sont insulinotraités.
A cet effet, le Ministère de la Santé mobilise une enveloppe budgétaire annuelle d'environ de 156 700 000 dirhams pour l'achat de l'insuline et les antidiabétiques oraux et 15 millions de dirhams pour l'acquisition du matériel médico-technique et des réactifs pour assurer le dépistage du diabète et le suivi métabolique des diabétiques.
Sensibiliser – éduquer – communiquer
L'épidémie mondiale de diabète gagne du terrain et pourrait avoir des conséquences désastreuses.
Notre pays n'est pas épargné par le diabète, bien plus nous sommes tous concerné par cette maladie, car notre mode de vie a totalement changé.
Nous mangeons très mal, nous mangeons n'importe quoi, notre alimentation, celle de nos enfants n'est pas saine et équilibrée.
La grande majorité des Marocains mangent dehors, les repas pris en famille se font de plus en plus rare. Les jeunes raffolent des hamburgers, Chawarma, sandwichs, Soda, glaces, pizza, panini, qui sont préparés et servis dans des fastfoods, Mac do, King Burger, Quick, des enseignes spécialisées dans une restauration ou tout va très vite, ou on avale rapidement ce qui est servi.
Nous avons écartés nos bonnes et vieilles recettes a bases d'huile d'olive, de légumes et fruits, les résultats nous les constatons aujourd'hui, l'obésité, le surpoids, le diabète…
Face au diabète qui menace de plus en plus de personnes, dont des jeunes, il est urgent d'adopter des comportements de vie saine. La lutte contre ce mal insidieux aux conséquences dramatiques, est l'affaire de toutes et de tous.
En effet, il s'agit aujourd'hui d'unifier nos moyens si nous voulons relever le défi et vaincre le diabète. Pour se faire l'unité de tous les acteurs (familles, professionnels de santé, ONG, différents départements ministériels, les médias presse écrite, audiovisuelle, sites…) sont concernés pour lutter contre le diabète
Ouardirhi Abdelaziz
AGENDA
12e journée Maghrébine d'hygiène hospitalière
29 – 30 Novembre 2019
Casablanca
Journée de santé au travail
9e édition
3 Décembre 2019


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.