SM le Roi a jeté les bases d'un partenariat plus étroit avec les Etats-Unis    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Le ministre de l'intérieur s'entretient avec son homologue israélien    L'Opinion : Crédibilité vs abstentionnisme    BAM : le dirham s'apprécie de 1,89% face au dollar en décembre 2020    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 18 janvier    Croissance économique en 2021: les scénarii du HCP    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    Coupe du Monde des clubs: Annulation du match d'ouverture    Championnat d'Allemagne: Le Bayern Munich champion d'hiver    Championnat d'Italie: L'Inter de Hakimi dompte la Juventus    Grande manifestation sportive au profit des étudiants    Boutaïb de retour avec le Havre    Agadir: mise en échec d'une opération d'émigration clandestine, 4 interpellations    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira    Vaccins: le monde fait face à un échec moral «catastrophique»    Narsa : les délais de rendez-vous largement réduits    Lancement d'un projet de mise à niveau urbaine de quartiers sous-équipés    L'ONEE et la FRDISI s'allient pour la réalisation d'un centre de technologie digitale intelligente    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Digitalisation, Bank Of Africa passe à la vitesse supérieure    Envol et déploiement    Des nouveaux «trésors» archéologiques dévoilés au public    Valorisation du patrimoine culturel et soutien à la créativité des jeunes musiciens    Quand le PJD comparait les Juifs aux singes et aux porcs    Ramallah. Les chefs du renseignement égyptien et jordanien rencontrent Abbas    La CAF et StarTimes annoncent un accord pour diffuser le CHAN    Souss-Massa : Enactus vise le développement de 40 projets d'entreprises sociales    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    La nouvelle ère en Europe    Jeunesses partisanes : Jamais sans ma liste nationale !    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    Coloration de l'eau de l'Oued Bouskoura : les précisions de Lydec    Avoirs en déshérence consignés chez la CDG : Près de 25.000 comptes et 330 millions DH en attente de restitution    Parc Industriel Aïn Johra (PIAJ) : Les travaux d'extension lancés    Edito : Loupé    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Le Maroc continue d' enchaîner les victoires sur les les ennemis de son intégrité territoriale    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les frères El Othmani sur la sellette!
Publié dans Albayane le 20 - 02 - 2020


Saoudi El Amalki
Les infractions dont pullule à présent la station balnéaire de Taghazoute Bay fait le tour du pays, surtout que des opérateurs de la haute sphère sont épinglés. L'éclatement de ce bas scandale vient de coïncider aussi avec la révocation du président de la commune urbaine d'Aït Melloul, en compagnie de son adjoint et un membre responsable de l'urbanisme.
D'autres manœuvres révoltantes de nombre de communes de la région ont été mises hors d'état de nuire. On se contentera d'en relater une seule, par la présente, dont le récit concerne la commune territoriale sus citée. En effet, il est questiondu lot de terrain d'environ 1,6 ha, appartenant à la famille El Othmani dont Saadeddine, le chef de gouvernement, selon l'attestation de propriété, délivrée par les services de la conservation foncière.
A cet égard, le dénommé Taoufiq El Othmani a procédé, par le biais, d'une accréditation de sa mère et ses frères, au dépôt de la demande d'aménagement d'un lotissement, sous l'appellation exacte : «Othmani et autres». Tout en sachant que sur ce terrain, le plan d'aménagement a prévu une bonne partie d'espaces verts et de passages qui réduiraient les aires, les propriétairesont remis un plan préliminaire pour l'édification des logements sociaux et un quartier d'artisanat, afin de bénéficier des facilités et avantages présentés de l'Etat dans ce genre de projets.
Cependant, une fois que le projet a joui de la dérogation, le porte-parole de la famille El Otmani, a déposé un autre plan modifié, en supprimant les espaces verts, le quartier artisanal, les passages et en réduisant le volume des routes et la nature d'habitat qui devient des résidences au lieu de logements.On croit savoir également que ce projet a fait l'objet de contournement aux lois en vigueur.Il a été validé par un architectequi fut «détaché» à la commune urbaine d'Aït Melloul, en provenance de l'agence urbaine d'Agadir.
En fait, Il a été intégréd'une manière scabreuse et subi un«concours interne» pour présider la division de l'urbanisme, monté à sa taille pour se charger de ce «sale boulot», en phase de paiement de l'autorisation, à la différence de ses collègues qui ont carrément refusé de tomber dans ce piège. Il est à signaler que ce cadre dont le salaire fut interrompu pour, justement ce recrutement louche, se trouve en situation administrative et financière irrégulière, selon le constat du percepteur.
Ce que la commission d'enquête qui avait précipité l'évincement du président et ses propres collaborateurs, en matière d'urbanisme, a bien décelé, depuis le 11 mars 2019, pour avoir dévoilé l'illégalité de l'embauche dudit architecte et considéré cette anomalie comme infraction dans son rapport. Voilà donc une affaire qui vient de créer une vive polémique, en corrélation avec le congédiement du président en question et qui risque de susciter davantage de remous dans les milieux de la région, d'autant plus que cette complicité a fait perdre aux caisses communales la bagatelle de presque230. 000 dhs en TNB, puisque le porte-parole de la famille Al Otmani n'a versé que 23 000 dhs, grâce à la présentation des plans initiaux et non les modifiés. Une vraie imposture!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.