Clôture au Cap Draâ des manœuvres militaires maroco-américaines    Encore 3 000 migrants à Sebta, un mois après la marrée inédite    122e semaine du Hirak en Algérie : «Monsieur 23 %, dehors !»    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    La titrisation est un formidable moyen pour libérer des capacités de financement    Iran : Ebrahim Raïssi élu président avec 62 % des voix, selon des résultats partiels    La terre a tremblé dans la province de Driouch    Copa America : L'Argentine bat l'Uruguay et se hisse en tête    Ligue des Champions / WAC-Kaiser Chefs : La CAF autorise une jauge de 5000 supporters...les autorités marocaines refusent    Officiel : Mohamed Bouldini rejoint Santa Clara    Sofiane Alakouch dans le viseur de deux clubs de Ligue 1    Salé: un policier contraint d'utiliser son arme de service pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Temps nuageux prévu pour samedi 19 juin    Covid-19 : Réception d'un million de doses du vaccin Sinopharm    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Euro 2020: voici pourquoi la finale pourrait être délocalisée    Younes Belhanda ne retournera pas au Montpellier HSC cet été    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    La star du FC Cologne s'affiche en maillot du Wydad (PHOTO)    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    « Nous sommes traitées comme des enfants », déclarent des femmes qataries à un groupe de défense des droits    Deux enfants bloqués en Turquie: Ouahbi interpelle Laftit et Bourita    Education nationale: 57% taux de participation aux élections des représentants du personnel    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Etat civil : la nouvelle loi finalisée    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le vaccin est la seule solution pour freiner la pandémie de la Covid-19»
Publié dans Albayane le 15 - 12 - 2020

Entretien avec le Professeur Bouchra Meddah, directrice du Médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé
Propos recueillis par Karim Ben Amar
La campagne massive de vaccination débutera incessamment au Maroc. Conformément aux hautes instructions de SM le roi Mohammed VI, cette campagne d'envergure sera gratuite pour tous les Marocaines et Marocains et aura aussi l'ambition de toucher la majeure partie de la population.
Pour répondre à ces multiples interrogations, Al Bayane a contacté le Professeur Bouchra Meddah, directrice du Médicament et de la pharmacie au ministère de la Santé. Ou en est le vaccin, comment dissiper les craintes de la population par rapport au vaccin, quelle population sera-t-elle ciblée ainsi que le taux de vaccination prévue, la pharmacienne de formation se livre sans détour.
Al Bayane : Ou en est le vaccin ?
Pr Bouchra Meddah : De prime abord, le Maroc a fait énormément d'efforts pour anticiper l'acquisition des vaccins contre le virus SARS CoV2 dans le but de protéger les citoyens marocains et assurer une reprise de la vie socio-économique normale dans les meilleurs délais.
Nous sommes actuellement à la phase d'approvisionnement en vaccins et de préparation de la chaine logistique permettant une utilisation dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité requises par l'organisation mondiale de la santé.
Je rappelle que pour garantir le maintien de leur qualité, les vaccins doivent être stockés et transportés conformément aux exigences des bonnes pratiques de distribution avec une spécificité qui est celle de respecter la chaine de froid (Entre 2°C et 8°C) pendant toute leur durée de vie et avant de les injecter aux patients.
Dans ce cadre, le Ministère de la Santé travaille d'arrachepied en déployant tous ses efforts pour gérer au mieux le processus d'approvisionnement de toutes les régions et les provinces du Royaume du Maroc et de façon optimale tout en veillant à ce que les structures hospitalières régionales soient bien préparées et reçoivent les quantités nécessaires conformément à la stratégie qui a été définie.
Comment dissiper les craintes de la population par rapport au vaccin ?
Tout d'abord, il ne faut pas perdre de vue que tous les pays du monde entier et particulièrement les plus développés concentrent tous leurs efforts pour disposer le plus rapidement possible d'un vaccin qui demeure aujourd'hui la seule solution pour freiner puis arrêter définitivement la pandémie Covid 19.
Je n'oserais même pas me poser la question de savoir qu'est-ce qui allait se passer si on n'avait pas de vaccins ?
Les premières autorisations de mise sur le marché ont été délivrées depuis une semaine par les autorités de santé des pays comme le Royaume uni, le Canada et les Emirats arabes unis.
Celles des Etats Unis et de l'Europe vont intervenir dans les jours ou semaines à venir.
Je rappelle aussi que le vaccin chinois de Sinopharm que le Maroc a retenu fait partie des vaccins les plus sûrs en termes de sécurité d'emploi en raison de la maitrise de la technologie de production utilisée et du recul que nous avons à ce sujet.
Le ministère de la santé a fait appel à d'imminents chercheurs, enseignants, cliniciens, praticiens dans les différents domaines de compétences pour élaborer la stratégie nationale de vaccination contre SARS-CoV2. Ce comité qui fait des réunions hebdomadaires depuis plusieurs mois pour faire le suivi des essais cliniques réalisés au Maroc en ce qui concerne le vaccin de sinopharm et aussi assurer la veille informationnelle de tout ce qui concerne les vaccins et les études scientifiques officiellement publiées.
Les résultats de la phase I et II des essais cliniques des deux vaccins choisis par le Maroc publiés dans des revues scientifiques internationales ont démontré que ces vaccins sont sûrs et efficaces car ils permettent au corps humain de développer des anticorps anti-SARS-COV-2 avec des effets secondaires bénins. Ceci a été confirmé dans les résultats préliminaires de la phase III à laquelle le Maroc a participé en incluant 600 patients.
Il est important de rappeler ici que le comité technique et scientifique est composé d'un ensemble d'experts éminent dans différents domaines à savoir la santé publique, la pneumologie, la réanimation et l'infectiologie et il assure le suivi des résultats de l'essai clinique afin de rassurer les citoyens marocains avec des preuves scientifiques.
Quelle population sera ciblée par le vaccin ?
L'opération de vaccination visera en priorité « les personnes qui sont en première ligne » comme les soignants, les autorités publiques, les forces de sécurité et les enseignants, ainsi que les « personnes âgées ou vulnérables au virus », avant d'être élargie à tous les adultes.
Les personnes vulnérables étant celles qui ont des maladies chroniques comme le diabète et l'hypertension artérielle.
L'objectif principal est de protéger en premier lieu les personnes les plus à risque et celles qui sont le plus en contact avec la population.
Quel sera l'objectif du taux de vaccination ?
L'objectif est d'atteindre un taux de vaccination de 80% de la population générale avec comme objectif d'atteindre une immunité collective et diminuer le degré de contagion d'autrui.
Ce taux est généralement celui qui est recommandé par les autorités sanitaires et permet une fois atteint de réduire le taux de létalité et de mortalité associés à la l'infection par le SARS-CoV 2.
En combien de temps pouvant nous arriver à ce taux ?
Il est aujourd'hui difficile d'avoir une estimation précise du délai nécessaire pour avoir 80% de taux de vaccination avec une immunité collective efficace et aucun pays au monde ne peut aujourd'hui répondre de façon précise à cette question.
Par ailleurs, il faut savoir que le vaccin doit être administré en deux prises avec un intervalle de 3 semaines et le Ministère de la Santé a établi un calendrier de livraison avec ses deux fournisseurs Sinopharm et Astra Zeneca pour réaliser cet objectif dans les meilleurs délais possibles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.