John Bolton : «Joe Biden restera attaché à la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara»    La généralisation de la protection sociale, «une révolution en douceur» (expert indonésien)    Football : douze grands clubs européens lancent la «Super League», un projet qui déchaîne les passions    Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Création d'un institut de formation professionnelle    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Le FMI félicite le Maroc    La conjoncture et l'enjeu    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les taux de guérison sont très importants
Publié dans Albayane le 24 - 02 - 2021


Journée internationale du cancer de l'enfant
Ouardirhi Abdelaziz
Au Maroc, les Registres du cancer de Casablanca et de Rabat estiment à 1200 nouveaux cas par an, chez les enfants et adolescents.
Principalement des leucémies, des lymphomes et des tumeurs cérébrales.
L'annonce du diagnostic est pour la famille de l'enfant et son entourage, une véritable catastrophe.
A l'instar des autres pays de la planète, le Maroc célèbre lui aussi ce lundi 15 février 2021 la journée international du cancer de l'enfant, qui constitue une occasion de se rappeler de cette maladie qui représente une cause majeure de décès chez les enfants et les adolescents, partout dans le monde.
L'annonce du cancer de l'enfant : une véritable bombe
Symptômes, détections, diagnostic, le cancer chez l'enfant est un sujet extrêmement sensible. Pour les parents et pour les enfants en âges de comprendre, ainsi que pour l'entourage, l'annonce du cancer fait l'effet d'une bombe, d'un véritable séisme aux multiples conséquences psychologiques et sociales.
L'annonce du diagnostic est un moment traumatique, ça ne passe pas, on veut ne pas y croire, car cela est ressenti comme une catastrophe, une malédiction, et en tant que telle, ça se passe très mal.
De mémoire de professionnel ayant travaillé au niveau d'une unité de chimiothérapie, j'ai toujours vu et lu dans le regard des parents une profonde tristesse, une réelle détresse, une angoisse qui frise parfois l'hystérie. Des éléments cumulés qui finissent parfois par être la cause d'un choc émotionnel important.
La Leucémie en tête de liste des cancers de l'enfant
Pour chacun de nous, qui sommes des parents, des célibataires, ou tout simplement de jeunes adultes, la place d'un enfant n'est certainement pas dans un hôpital. Pourtant, au-delàs de certaines pathologies ou urgences, les services d'hémato-oncologie pédiatrique de l'hôpital du 20 Août, ou de l'hôpital d'enfants Abdarrahim Harrouchi, accueillent chaque jour de jeunes patients dont certains sont atteints de cancer.
Ce sont le plus souvent des enfants qui sont principalement touchés par des leucémies qui correspondent à un cancer des cellules de la moelle osseuse qui produisent les cellules sanguines. D'où le terme parfois utilisé de cancer du sang, ou des lymphomes, qui lui est un cancer du système lymphatique qui se développe aux dépends des lymphocytes.
Ces cancers de l'enfant ont la particularité d'être complètement différents de ceux qui touchent l'adulte.
Dans les unités de prise en charge des cancers de l'enfant, ce sont les leucémies qui sont les plus fréquentes des cancers de l'enfant. Vient ensuite, le lymphome qui est une maladie des ganglions lymphatiques. Viennent après les tumeurs du système nerveux central. Il y a aussi d'autres cancers de l'enfant qui peuvent toucher les os, les reins, les muscles.
Des chiffres à connaitre
Aujourd'hui, au niveau mondial, le cancer de l'enfant devient une cause majeure de décès chez les enfants et les adolescents, avec près de 400 000 nouveaux cas par an au niveau mondial. D'après l'organisation mondiale de la santé (OMS), en 2018, plus de 80 % des enfants atteints d'un cancer guérissent dans les pays développés, mais dans les pays à revenu faible ou intermédiaire notamment en Afrique, ce chiffre est de l'ordre de 20 %. Le cancer atteint les enfants âgés de 0 à 19 ans. Il peut survenir à tout âge de la vie et toucher n'importe quelle partie du corps. Il commence par des changements génétiques qui touchent d'abord une seule cellule avant de se multiplier de manière incontrôlée. Au Maroc, on compte 40.000 nouveaux cas de cancers par an, dont 1200 cas chez l'enfant de 0 à 18 ans.
La leucémie représente le 1/3 des cancers de l'enfant et survient le plus souvent entre 2 et 10 ans, le garçon étant plus souvent atteint que la fille.
Des signes qui doivent interpeller
En fonction du type de cancer, les symptômes vont être différents.
Concernant la leucémie, les enfants sont fatigués. Depuis quelques semaines, il y a de la fièvre, la pâleur. Puis apparaissent des petites taches rouges et bleues sur la peau de l'enfant.
En général, les parents consultent le pédiatre pour ces symptômes.
Ce qu'il faut savoir, c'est que la très grande majorité des enfants qui sont pris en charge au niveau du service d'onco- hématologie pédiatrique s'en sortent très bien, ils guérissent dans 80 ou 90 % des cas.
Importance du diagnostic précoce
Comme pour toutes les maladies, plus le mal est détecté tôt, plus les chances de guérison sont meilleures. En effet, lorsque le cancer infantile est détecté tôt, le traitement est plus efficace, les chances de survie sont meilleures, la souffrance est réduite et les traitements s'avèrent généralement moins coûteux et moins intensifs.
Des structures adaptées
Au Maroc, les premières unités d'hémato-oncologie pédiatrique, spécialisées dans la prise en charge des enfants atteints de cancer ont été créées dans les années 80: l'une à l'Hôpital du 20 Août de Casablanca, l'autre à l'Hôpital d'Enfants de Rabat.
Parallèlement, deux associations de parents et d'amis, Agir à Casablanca et l'Avenir à Rabat sont nées afin d'accompagner et soutenir le développement médical et social de ces deux unités.
Dans les années 1990, une troisième unité à l'Hôpital d'Enfants de Casablanca et une association, Noujoum, ont vu le jour.
En 2005, l'Association Lalla Salma de lutte contre le Cancer (ALSC) est venue renforcer la lutte contre le cancer en général et le cancer de l'enfant en particulier, aussi bien sur le plan médical que social.
En 2008 et 2010, 2 autres unités d'hémato-oncologie pédiatriques ont été aménagées à Fès et à Marrakech.
Grace à ces unités d'hémato-oncologie pédiatriques des milliers d'enfants atteints de différents types de cancers ont pu être traités, complètement guéris et sauvés.
Informer, sensibiliser, éduquer
L'un des grands problèmes auquel est confronté notre système de santé réside dans le peu, voire le manque d'informations et de communication. Les professionnels de santé accordent peu d'importance à cet aspect fondamental dans la prise en charge globale des patients. L'information ainsi que l'éducation au niveau des structures sanitaires sont du ressort des professionnels de santé, qui doivent s'impliquer, voire s'informer pour mieux maitriser leurs différents sujets car les citoyens sont de plus en plus curieux, de plus en plus exigeants. C'est pourquoi l''information sur le cancer de l'enfant qui est d'une extrême sensibilité nécessite une information structurée, claire, validée et actualisée...
On ne peut parler de sensibilisation , d'information et d'éducation de la population sur un tel thème, sans faire référence aux rôles des médias (presse écrite-audio-visuelle, électronique...) dans la lutte contre le cancer d'une manière générale , et plus particulièrement celui de l‘enfant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.