ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Terrorisme : le lien est établi entre Riyad et Casablanca
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 07 - 2003

Un instituteur et un étudiant, en relation avec les terroristes qui ont perpétré l'attentat de Ryad, ont été déférés devant le procureur général à Rabat. La Cour d'appel de Casablanca doit entamer, ce vendredi, l'examen du procès de Fikri et ses 30 acolytes, alors que celle de Fès a reporté à mercredi le procès de 31 autres «takfiristes». à Taza, neuf membres de la Salafiya Jihadia ont été traduits devant le tribunal de première instance.
Un instituteur et un étudiant impliqués dans les attentats du 16 mai ont été présentés, par la Brigade nationale de police judiciaire à Casablanca, au parquet près la Cour d'appel de Rabat. Il s'agit de Saïd Naïm, 26 ans, célibataire, instituteur dans une école privée et Redouane El Hor, 29 ans, célibataire et étudiant. Ces deux «takfiristes» de la Salafiya Jihadia ont fait connaissance avec Ahmed Karim Taleb. Par le biais de ce dernier, Rédouane Hor a reçu un courrier électronique relatif aux préparatifs d'un voyage en Arabie Saoudite pour y suivre un entraînement à la fabrication d'explosifs et au maniement des armes. Ce dernier, qui a accepté après avoir consulté Saïd Naïm, avait l'intention de retourner dans son pays natal et de constituer une cellule destinée à combattre les services de sécurité. Les deux mis en cause savaient que Ahmed Karim Taleb avait été arrêté en compagnie du dénommé Mohamed Karam, à la suite des attentats du Riyad.
Par ailleurs, la Chambre criminelle près la Cour d'appel de Casablanca devait entamer, vendredi, l'examen du procès de l'«émir de sang» Youssef Fikri, et ses trente acolytes. Douze autres prévenus impliqués dans ce dossier comparaîtront devant la même chambre lors des prochaines audiences. Cinq d'entre eux comparaîtront lundi 7 juillet. Il s'agit de Driss Boussaïd, Mounir Louzi, Yassine Lamlasse, Younès Hazate et Saïd Saleh. Le deuxième groupe sera présenté lundi 14 juillet.
Il s'agit de six prévenus, à savoir Mohamed Majaoui, Abderrahim Ben Îssa, Mustapha Amrine, Omar Âllam, d'Omar Bakhch et Ahmed Rafiki, alias «Abou Houdaïfa». Ce dernier, âgé de 62 ans, est le père de Abdelwahab Rafiki, alias «Abou Hafs», l'un des théoriciens de la Salafia Jihadia qui sévissait à Fès. Abou Houdaïfa est l'un des premiers Marocains ayant séjourné en Afghanistan en compagnie de Abdellah Tabarak, le garde du corps d'Oussama Ben Laden. Après quelques mois, il est rentré au Maroc pour retrouver une fois encore l'Afghanistan et le régime des Talibans. Le douzième prévenu impliqué dans le dossier Youssef Fikri et qui comparaîtra pour la première fois lors de l'audience du lundi 21 juillet sera Ahmed Filali Azmir, avocat du barreau de Casablanca. Ce dernier a été dénoncé par Bouchaïb Moughdir, qui séjournait en Suède et marié à une Espagnole, et Mohamed Damir. Ces deux derniers devaient comparaître, vendredi, avec les trente acolytes de Youssef Fikri.
D'autre part, la chambre criminelle près la Cour d'appel de Fès a reporté à mercredi prochain l'examen du procès des trente et un «takfiristes» de la Salafiya Jihadiya poursuivis en état d'arrestation pour constitution d'une association de malfaiteurs, vol qualifié, coups et blessures, atteinte à l'ordre public et appartenance à un courant interdit. Ces trente et un intégristes qui ont comparu, mercredi dernier, devant la Cour précitée ont été arrêtés suite aux événements sanglants du 16 mai qui ont secoué Casablanca. Ils étaient bien organisés et se chargeaient de la «lutte contre la dépravation» et toutes autres expressions du «vice». Ils ont été encadrés par des théoriciens de la Salafiya Jihadia, tels que Abdelwahab Rafiki, alias «Abou Hafs» et Driss Lahmamsi, qui incitent à la violence et au Jihad. Le Tribunal de première instance de Rabat a reporté, également, à mercredi prochain, le procès de Mustapha Alaoui, le directeur de l'hebdomadaire «Al Ousboue». Ce dernier qui n'a pas bénéficié de la liberté provisoire réclamée par ses avocats, est poursuivi pour dissimulation d'un document de nature à faciliter l'enquête sur des délits et diffusion de fausses informations de nature à troubler l'ordre public.
Concernant la présentation de nouveaux prévenus devant la justice, six éléments de la Salafia Jihadia ont été déférés, jeudi matin, devant le tribunal de première instance de Taza. Ces «takfiristes», qui étaient encadrés par un enseignant, sont poursuivis pour incitation à la violence au moyen d'écrits et de cassettes audio, ébranlement de la foi d'un musulman et appartenance à une association non autorisée.
Par ailleurs, un nouveau groupe des «takfiristes» de la Salafiya Jihadia, arrêtés dans le cadre des investigations policières engagées suite aux attentats-suicide de Casablanca, devait être présenté, jeudi soir, devant le juge d'instruction près la troisième chambre d'instruction de la Cour d'appel de Casablanca. Devant ce dernier, un autre groupe des membres de la Salafiya Jihadia, interrogés préliminairement, ont été traduits, jeudi matin pour être soumis à l'instruction détaillée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.