Fernando Da Cruz, nouvel entraineur de l'AS FAR (PHOTO)    USA : l'écrivain Salman Rushdie entre la vie et la mort après une attaque à l'arme blanche (VIDEO)    Une hausse dans les opérations en ligne via cartes bancaires    Météo: les prévisions du samedi 13 août    Le dirham se déprécie de 2,47% vis-à-vis du dollar en juillet    Retraite : L'horizon d'épuisement des réserves de la CNSS se situe à 2038    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Fouzi Lekjaa revient sur les raisons du limogeage de Vahid Halilhodzic    FIFA: le coup d'envoi du Mondial-2022 fixé au 20 novembre    HCP: près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes au Maroc    Arrestation de l'agresseur d'un policier à Casablanca    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C ces vendredi et samedi    E-commerce au Maroc: 12,8 millions d'opérations à fin juin    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Benzema, Courtois et De Bruyne nommés pour le titre de Joueur européen de l'année    E-commerce: 85% des consommateurs au Maroc préoccupés par la protection de leurs données personnelles    Des écologistes plaident pour un changement radical de la politique agricole    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    Rabat-Salé-Kénitra: destruction par incinération d'une importante quantité de drogues    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Avec sa nouvelle loi sur l'immigration, le Portugal pourrait bénéficier de la main-d'œuvre marocaine    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Reportage / Mondial-2022: Un QG unique pour parer aux incidents dans les stades    Liga saison 2022-2023 : Début ce soir avec Osasuna - FC Séville (20h00)    Le Maroc compte 5,9 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans    Transport aérien : Ryanair annonce la fin des billets à 10 euros    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Diagnostic confirmé, Hamid El Hadri souffre bien d'une tumeur cérébrale (PHOTO)    Saad Lamjarred dévoile son tout dernier single « Alacheq Alhayem » (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Président du parti politique argentin Demos : le Maroc a montré le « cap » d'ouverture sur le Monde    Sécheresse chronique: la Californie veut stocker davantage d'eau    USA/Ohio: Un homme armé tué après avoir tenté d' »entrer par effraction » dans les bureaux du FBI à Cincinnati    Les Marocains deuxièmes bénéficiaires des premiers permis de séjour en Europe en 2021    Nouvelle vision pour les polices marocaine et espagnole    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    ONU/Ukraine: l'AIEA réclame l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Le Polisario en quête d'une sortie honorable pour sa «guerre contre le Maroc»    La météo pour ce vendredi 12 août 2022    La revue de presse du vendredi 12 août    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    Mondial 2022: la Fifa entérine l'avancement d'une journée du match d'ouverture    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Vaines tentatives de déstabilisation
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 06 - 2002

La vigilance de nos services de sécurité a permis de déjouer moult actions déstabilatrices qui visaient notre pays. Leur compétence est maintenant saluée par les services européens et américains qui cherchent leur collaboration.
Le voisinage de notre pays avec l'Algérie en proie à une guerre civile qui ne dit pas son nom n'a jamais été une chose facile. Non seulement ce pays héberge, arme et entraîne les mercenaires du Polisario, mais ses territoires bourrés de terroristes et d'explosifs constituent un danger permanent pour notre pays.
La longueur des frontières avec nos voisins a toujours tenté les adeptes de l'idéologie de la violence d'exporter leur barbarie dans notre pays. Pis encore, à travers leurs réseaux européens et notamment ceux qui sont installés France, ces organisations terroristes ont essayé à maintes reprises d'attenter à la sécurité de notre pays. C'est pour cela que l'armée royale en compagnie des services de sécurité toutes forces confondues, font montre d'une surveillance accrue dans cette région. Cette vigilance leur a permis de déjouer plusieurs tentatives de déstabilisation sauf celle d'Asni qui est venue du Nord. En août 1994 une bande organisée constituée d'Algériens et de Marocains avaient perpétré une attaque meurtrière contre d'innocents touristes à l'hôtel Asni à Marrakech. Cet acte barbare qui a fait deux morts espagnols et plusieurs blessés, devraient êtres suivis par d'autres attaques à travers plusieurs villes du Royaume. Mais la rapidité et l'efficacité des forces de sécurité ont permis de neutraliser tous les membres de ce réseau y compris ceux qui ont commis l'attentat de l'hôtel Asni.
En trois jours, les auteurs de ce crime odieux ont été localisés, cernés et appréhendés par les éléments de la police nationale. Il s'agit notamment de Stephen Ait Idder, Abderrahmane Boujedli, Kamal Benaakcha, Redouan Hammadi, Abdesslam Guerrouaz et Hassan Ighir. Ils sont pour la plupart des Français d'origine algérienne où Marocaine résident en France et qui ont été infiltrés par des mouvements islamistes intégristes. L'enquête révélera par la suite que cette organisation a réussi à faire passer des armes à partir du sol français pour les stocker dans une maison dans la région d'Aknoul. D'autres complices seront arrêtés à Casablanca et dans d'autres villes marocaines où ils comptaient commettre d'autres attentats. L'instruction de ce dossier mènera les enquêteurs jusqu'à la banlieue parisienne notamment à Courneuve où le réseau terroriste avait ses bases. La police française procédera à d'autres arrestations et l'affaire sera prise en main par le célèbre juge d'instruction Jean Louis Bruguière chargé des affaires terroristes.
À l'époque le ministre de l'intérieur marocain avait mis directement en cause l'implication de l'Algérie. Il s'en est suivi la fermeture des frontières franco-algériennes qui n'ont plus été rouvertes jusqu'à ce jour. Depuis, d'autres terroristes ont été arrêtés par les services de sécurité marocains alors qu'ils essayaient de s'infiltrer à partir de l'Algérie dans la région frontalière. Un groupe a été surpris sur le territoire marocain en possession d'armes, sans oublier l'arrestation du chef de la GIA, Laayada, qui a été appréhendé à Oujda avec des armes à feu.
La police marocaine n'a jamais failli à sa réputation de vigilance extrême, de rapidité dans l'exécution et souvent bien informée. C'est ce qui lui a permis de mettre le grappin sur un groupe de terroristes qui projetaient de commettre un attentat à l'ancien commissariat de Maarif à Casablanca. Cette bande composée de Palestiniens et tunisiens dont une femme, a été mise hors d'état de nuire alors que ses membres résidaient, insouciants, à l'hôtel Oumnia à Casablanca.
Le groupe d'Al Qaida qui vient d'être arrêté cette semaine ne savait pas sur quelle terre il se trouvait. Il a oublié que les services de sécurité marocains sont très réputés par leur flair et leur savoir-faire. Ils ont déjoué une multitude de tentatives d'attentats et arrêté ceux qui essayaient de déstabiliser notre pays. Normal que les services de police européens et américains sollicitent souvent leur collaboration et les félicitent pour leurs grosses prises comme vient de le faire le ministre des affaires étrangères espagnol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.