L'Espagne doit privilégier la raison pour tirer profit des récents développements intervenus au Sahara marocain    El Mouloudi Benhammane, président de la FNBTP    L'Europe doit devenir une puissance climatique mondiale    Le gouvernement Netanyahou approuve l'accord de reprise des relations Maroc-Israël    CAN U20 (Février-Mars) : Les arbitres marocains écartés !    Demi Lovato reviendra sur son overdose    Shakira vend son catalogue à un fonds d'investissement    Scolarité des enfants : les conséquences de la pandémie relevées par la Fondation IPSOS    Hassan Baraka réalise une nage de 1.600 mètres en eau glacée    Le silence, quels bénéfices pour la santé ?    Projection virtuelle du documentaire "Dans tes yeux, je vois mon pays "    Nasser Bourita : Le Maroc accompagnera les parties libyennes jusqu 'à résolution de la crise    Communication de marque : ce que cache le changement de logo des constructeurs    Compteur coronavirus : 520 cas testés positifs et 22 décès en 24H    Une Marocaine tente de voyager avec un test falsifié    Mohamed Ayouch, le chanteur qui détricote les mensonges du Polisario    Calcio : L'AC Milan, championne d'hiver    Deuxième hat-trick pour Youssef En-Nesyri    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Maroc-Grande Bretagne: une amitié séculaire    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    L'AMMC dévoile ses actions prioritaires pour 2021    Le Maroc se contente du nul face au Rwanda    L'UFC vire Azaitar!    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    Céréaculture: Le baromètre de la réussite de la saison agricole    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19    Vaccins Vs Nouveaux variants    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc mises à l'épreuve    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    La M.N.A entre vents et marées!    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Guerguarate – Sources autorisées : Situation calme et normale malgré de nouvelles vaines provocations du Polisario    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : l'Afrique franchit le cap du million de cas
Publié dans Barlamane le 07 - 08 - 2020

Les pays les plus touchés sont l'Afrique du Sud, l'Egypte et le Nigeria, mais la situation est également critique en Algérie, en Ethiopie et au Zimbabwe.
Le cap du million de cas de coronavirus a été franchi en Afrique, continent qui reste cependant le moins touché dans le monde et où la répartition des cas est très inégale. Selon des chiffres officiels, jeudi 6 août, quelque 1.000.054 cas ont été enregistrés sur l'ensemble du continent, avec au moins 21 724 décès, ce qui représente environ 5 % des cas dans le monde. Cinq des 54 pays d'Afrique regroupent 75 % des cas, selon le Centre de contrôle des maladies du continent.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a noté jeudi que plusieurs pays africains avaient enregistré ces derniers jours une baisse d'environ 20 % des cas quotidiens. «Nous devons observer encore un peu avant de pouvoir dire avec certitude que c'est une tendance» qui va durer, a estimé Matshidiso Moeti, directeur Afrique de l'OMS. Les cas augmentent encore dans une dizaine de pays, mais cette hausse «n'est pas exponentielle», selon l'OMS, qui souligne néanmoins que le bas niveau du nombre de tests et le manque de matériel pour les faire restent «un défi constant».
Parmi les pays qui rapportent un nombre de cas élevé pour 1 million d'habitants figurent l'Afrique du Sud, Djibouti, le Gabon et le Cap-Vert.
Voici le point sur la situation dans des pays clés d'Afrique :
* Afrique du Sud
Le pays le plus industrialisé d'Afrique compte plus de la moitié des cas confirmés du continent, avec 538.184 infections. Il est le cinquième pays le plus touché au monde, derrière les Etats-Unis, le Brésil, l'Inde et la Russie. Les cas recensés quotidiennement décroissent légèrement, descendant sous la barre des 10.000 contre une moyenne de 12.000 en juillet. Plus de 9 000 personnes ont péri.
L'Afrique du Sud a imposé fin mars l'un des confinements les plus stricts au monde, avant de l'assouplir. Devant l'explosion des contaminations, les écoles viennent de nouveau d'être fermées pour un mois et un couvre-feu nocturne a été rétabli.
Quelque 24 000 membres du personnel de santé en Afrique du Sud ont été infectés par le coronavirus depuis le début de la pandémie, en mars, et 181 en sont morts – un chiffre plus élevé que dans la plupart des autres pays africains. L'Afrique du Sud a les meilleurs hôpitaux et centres de santé du continent, mais l'OMS y a quand même envoyé cette semaine 43 experts pour «renforcer» la réponse du pays à la pandémie de Covid-19.
* Egypte
L'Egypte a été le premier pays africain à rapporter un cas de Covid-19, le 14 février. A ce jour, elle a officiellement déclaré 95.000 cas, dont 4.630 mortels, ce qui la place à la deuxième place derrière l'Afrique du Sud. Le nombre de cas quotidiens est passé de 1.500 environ en juillet à moins de 200 cette semaine.
Le système de santé a été fortement mis sous pression, au point d'être au bord de «l'effondrement», selon le syndicat des médecins, qui a recensé au moins 134 morts dans ses rangs. Un couvre-feu imposé en mars a été levé en juin et les vols réguliers intérieurs et internationaux ont repris le 1er juillet. Le tourisme, secteur clé pour l'Egypte, reprend très lentement.
* Nigeria
Près de 45 000 cas ont été recensés dans le pays le plus peuplé d'Afrique (200 millions d'habitants), dont 927 mortels, plaçant le Nigeria en troisième position. Les cas quotidiens, qui étaient de 500 à 800 le mois dernier, sont tombés à 300 ou 400.
Mais les autorités craignent une deuxième vague plus grave encore. «Une nouvelle hausse des cas est attendue» avec l'assouplissement des mesures de restrictions pour tenter d'enrayer la pandémie, a estimé Boss Mustapha, qui dirige la lutte anti-coronavirus à la présidence. A Lagos, mégapole de 20 millions d'habitants et épicentre de l'épidémie, ces mesures sont progressivement levées, comme en témoigne la réouverture vendredi des églises et des mosquées.
Seulement 3.000 tests sont effectués chaque jour au Nigeria, soit un dixième de ceux faits en Afrique du Sud, qui a une population de seulement 58 millions d'habitants.
* Algérie
Depuis plusieurs semaines, l'Algérie fait face à une recrudescence de la pandémie : 1 273 décès et plus de 33 626 cas ont été enregistrés, avec un record de 675 cas le 24 juillet. Après les premières mesures de déconfinement partiel, début juin, le pays a enregistré une recrudescence des cas.
Le 29 juin, le gouvernement a opté pour un « confinement ciblé » des localités et quartiers en proie à des foyers d'infection de Covid-19. Il a également décidé de garder ses frontières fermées. Les Algériens ont passé une fête de l'Aïd el-Adha morose sous confinement. Les autorités ont appelé à éviter les visites familiales et il est interdit de quitter ou de se rendre vers 29 des 48 wilayas (préfectures) du pays.
La propagation de la pandémie a occasionné un grand préjudice à l'économie algérienne, confrontée également à l'effondrement des cours du pétrole. De nombreux commerçants, notamment les restaurateurs, les cafetiers ou les propriétaires d'agences de voyage, risquent de faire faillite.
* Ethiopie
En moins de trois semaines en juillet, le nombre de cas a considérablement augmenté en Ethiopie. Et jeudi, ce pays de quelque 110 millions d'habitants enregistrait plus de 20 000 cas et plus de 365 morts. Environ les trois quarts des cas se trouvent dans la capitale, Addis-Abeba.
Si ces chiffres restent faibles au regard du nombre d'habitants, l'OMS craint que les récentes émeutes et manifestations liées au meurtre d'un chanteur populaire appartenant à l'ethnie majoritaire oromo n'accélèrent la transmission du virus, les strictes mesures pour la contrer n'étant plus aussi bien appliquées qu'auparavant.
* Zimbabwe
C'est l'un des pays d'Afrique où les infections quotidiennes grimpent le plus : le nombre de cas recensés a doublé en dix jours le mois dernier et est maintenant de 4 200, dont 81 mortels.
Avec un système de santé qui périclite et se bat contre le manque de médicaments et d'équipements, un personnel sous-payé et débordé de travail, la situation au Zimbabwe est particulièrement précaire. Les infirmières, qui observent une grève perlée depuis des mois pour réclamer de meilleurs salaires et être mieux protégées contre le virus, ont été rejointes par les médecins.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.