Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète
Publié dans Barlamane le 19 - 10 - 2021

A chaque souvenir une chanson aux paroles sublimes. A chaque sentiment d'amour, de détresse ou d'espoir, un poème qui exprime la profondeur de l'homme. A chaque arrangement une voix élastique et une mise en musique inédite. Tout cela et bien plus, c'est Georges Brassens, le poète, le compositeur et l'interprète qui aurait eu 100 ans tout rond ce vendredi 22 octobre 2021.
Sète, sa ville de naissance qui l'a fortement marqué, s'est mise en poésie pour célébrer cet anniversaire festif au bord du bateau phare Roquerols. Long de 56 mètres, le navire s'est transformé en vrai lieu de spectacle vivant avec une scène, une salle restaurant, une salle spectacle et tous les accessoires nécessaires pour aboutir à un lieu culte à l'image du grand artiste.
Etalées de Février à décembre 2021, les célébrations de ce centenaire festif devraient permettre de s'interroge avec émotion et pertinence sur l'œuvre vivante de ce grand représentant de la chanson française, qui a su conquérir le monde francophone dans sa globalité. Elles ont en fil conducteur le thème de la lumière proposé par l'idée majeure du bateau phare que les organisateurs du centenaire ont suggérée. Ce thème qui puise son essence de cette liberté individuelle si chère à Brassens, est construit autour d'une triple identité : la poésie, la voix et la musique.
Conçue et initiée par Bernard Lonjon, écrivain spécialiste de la chanson française, la manifestation ambitionne d'incorporer le patrimoine musical et poétique de l'artiste à ses publications littéraires et à son parcours parfois tortueux, jonché d'embûches et d'obstacles mais aussi comblé de bonheur et de célébrité. Elle donne à suivre une programmation riche et variée où musique, débats, conférences, lectures de poésies, interprétations des chansons de Brassens, concerts, colloques, débats et soirées musicales et artistiques se combinent pour rendre hommage au fils prodige de la ville. Sans oublier la présentation de livres écrits sur le chanteur par le même écrivain.
L'homme aux multiples intérêts, a du faire preuve d'un grand talent d'artiste multidimensionnel qui a légué au monde de l'art, un héritage de plusieurs dizaines de poèmes et un nombre similaire de chansons qu'il a écrites, composées et chantées avec un immense talent. Héritage qui fait de lui un personnage mythique de la chanson française. Il avait le mot avide et méticuleux du poète, le rythme et la maîtrise du grand musicien et la voix puissante, élastique et douce à la fois, d'un homme qui aimait ses paradoxes et les exprimait avec une véracité et un humanisme profonds.
Dés son très jeune âge, Georges Brassens fut sa rencontre avec la chanson à travers les voix des membres de sa famille qui en étaient passionnés. Et au lycée, son professeur lui fait découvrir les grands maîtres de la poésie française tels Verlaine, Baudelaire, Montesquieu et bien d autres. Cette belle dualité du mot et du rythme va servir à la fois d'une base et d'un parcours artistiques bien ficelés qui prendront beaucoup d'ampleur dans la vie passionnée de l'artiste. La multitude des thèmes de la chanson de Brassens raconte l'homme et décrit avec beaucoup de subtilité sa vie et son caractère.
La vie de Brassens est une succession d'épisodes rocambolesques. Dans ''La mauvaise réputation'', le chanteur poète, à grand succès, se remémore ses problèmes d'enfant et fait part d'une période de sa vie où il a dû faire face à une dure épreuve qui lui a valu la prison suite au vol d'un bijou dans lequel il a été impliqué avec ses copains. Cette histoire était décisive dans la vie future du jeune Brassens. Ses parents l'envoient à Paris pour la première fois, et c'est dans cette ville de lumière qu'il va poétiser, composer et chanter et où va se construire son image de star de la chanson française.
L'immortel Brassens a innové non seulement en sa qualité de poète avec des thèmes touche-à-tout, mais également en tant que composteur original et chanteur phénoménal qui avait coutume de donner libre cours à ses cordes vocales et à ses compositions dont le degré de qualité est insurpassable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.